•  

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte


  •  

     

     

     

         

      

        

    Chretiens2000

    En effet, avec beaucoup de sagesse on a beaucoup de chagrin, et celui qui augmente sa connaissance augmente sa souffrance. Ecclésiaste 1:18. Mon peuple est détruit parce qu'il lui manque la connaissance. … Osée 4:6. Ne t'ai-je pas ordonné : « Fortifie-toi et prends courage » ? Ne sois pas effrayé ni épouvanté, car l'Eternel, ton Dieu, est avec toi où que tu ailles. Josué 1:9. Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 4:6-7. Segond 21

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde

    31 Décembre 2016

    Une promenade dans les chiffres du Vatican

     

     

    mediapart.fr  2014

     

     

     

    " Mû par une impulsion soudaine, ou alors frappé par la grâce divine, j’ai décidé de partir faire une balade en papauté. Soyons honnête, le sort des catholiques ne me préoccupe guère.

     

    Par contre, les finances du Vatican, elles, m’attirent tout particulièrement. Au gré des derniers scandales qui ont secoué tout notre petit peuple de croyants, j’ai décidé de me pencher tout particulièrement sur l’état de cet Etat, désormais gouverné par le Pape François.

     

     

     

    Le défenseur des pauvres est devenu le PDG de Vatican Company !

     

    Bon, sans pour autant lui donner la pièce, il faut toutefois reconnaître que ce nouveau pape a entrepris de faire faire des cures d’austérité aux dépenses et a démarrer son règne en montrant l’exemple.

     

    Vêtu d’une simple soutane et d’une croix de fer, il a royalement renoncé aux appartements de ses prédécesseurs pour opter pour un tout simple 3 pièces dans une résidence collective.

     

    Gonflé le gars ! Et encore, si il s’était arrêté là. Que nenni ! Il a dans le même temps prié ses cardinaux, vous savez, les gars en mozette rouge sur un superbe rochet de dentelle blanche, de remiser leurs grosses cylindrées et, outrage suprême, exigé de la très opaque banque du Saint-Siège qu’elle publie le liste de la totalité de ses avoirs. Shocking !!!

     

    Bon, quand on y regarde de plus près, entre son patrimoine immobilier, ses œuvres d’arts  et son tas d’or, le tout petit Etat reste bien assis, … justement sur un tas d’or !

     

     

     

    Rendons à César, ou plutôt à François, ce qui lui appartient ! Depuis son arrivée ; les dépenses ont diminuées :

     

    la voiture papale est passée de la Volkswagen Phaeton à la Ford Focus, donc de 86000 à 12000 euros

    le logement du big boss de l’église catholique est passé de300 m2à90 m2

    Le coût de la crèche de noël est passé de 550 000 euros en 2009 à 110 000 euros en 2013 (sacrée économie !)

     

     

    Bon, ok, l’église est toujours aussi peu généreuse avec ses salariés, les rémunérations moyennes en Europe sont de :

     

    3000 euros pour un cardinal

    1300 euros pour un évêque

    800 à 1000 euros pour un prêtre

    et quand même 2500 euros pour la retraite de Benoit XVI

     

     

    Bon, ça fait pas lourd. Pas de quoi susciter des vocations. Encore qu’ils ont fait vœu de pauvreté, alors… Alors les choses se gâtent quand on regarde d’un peu plus près le patrimoine du Vatican.

     

    En patrimoine immobilier, rien qu’en Italie, le Vatican c’est :

     

    115 000 immeubles

    23 000 terrains

    9 000 écoles

    4 000 hôpitaux et centres de soins

     

     

    Le musée du Vatican qui détient 70 000 œuvres pour une valeur estimée de 90 milliards d’euros et des recettes annuelles sur les ventes de billets de 91,3 millions d’euros. Doit bien rester quelques subsides pour les pauvres !

     

     

     

    La banque du Saint-Siège, le gros morceau, c’est :

     

    3,3 milliards d’euros d’obligations

    1,2 milliard d’euros de dépôts

    194 millions d’euros de fonds d’investissement

    100 millions d’actions

    Tout ça pour un bénéfice de 86n6 millions d’euros, selon les chiffres 2012. A ceci, il faut rajouter 2 tonnes d’or ! Mais reconnaissons qu’avec ces menues rentrées le Vatican est un état bien géré avec 862 millions d’euros de recettes pour 834 millions d’euros de dépenses.

     

    Ce qui est amusant c’est de regarder les répartitions.

     

     

     

    Pour les recettes :

     

    368 millions de dons des fidèles

    150 millions de recettes commerciales (souvenirs, timbres)

    128 millions de loyers et produits financiers

    91,3 millions des musées

    54 millions apportés par la banque du Vatican

    24 millions venant des diocèses

    46,7 millions intitulés autres sans que l’on ne sache vraiment de quoi il s’agit. Ca doit être la volonté divine.

     

     

    Et pour les dépenses :

     

    324 millions de frais de personnel. Doit y avoir du monde parce que les salaires sont pas gras.

    252 millions de dons

    112 millions d’achats divers. Faut bien se nourrir…

    30 millions de budget communication

    28 millions d’impôts et taxes foncières

    12 millions reversés aux diocèses (pour 24 piqués !)

    76 millions autres (ça reste nébuleux)

     

     

    Bref, voilà un tout petit aperçu des ressources de l’église catholique et de ses dépenses. Mais il faut reconnaître à François qu’il est une formidable machine à cash. Son déplacement au Brésil a rapporté 552 millions d’euros en retombées économiques pour un coût de voyage de 45 millions et 3 millions de participants. On devrait peut être l’embaucher comme commercial !"

     

     

     

     

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    Actuellement, le Vatican conserve la seconde plus grande réserve d’or au monde après les Etats-Unis.

     

    La richesse totale du Vatican est incalculable (Investissements en banque, dans les assurances, dans l’armement, etc.).

     

    Selon une étude contemporaine ( Danuza Leão ), le Vatican possèderait une quantité suffisante d'or pour en finir avec la pauvreté dans le monde. Pas en finir une fois, mais deux fois !!!

     

     

     

    Sources :

     

    http://en.people.cn/english/200010/03/eng20001003_51790.html

     

    http://domtotal.com/noticia.php?notId=655374

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    desmotivaciones.es

    desmotivaciones.es

     

    Cette richesse a été accumulée au fil du temps par divers moyens, y compris le vol (oui le vol, l’église confisquait les biens des personnes qu’elle tuait et emprisonnait) durant l’inquisition ; la vente de places au Paradis, etc. Revoir l'article sur l'inquisition dans le blog en cliquant sur ce titre : L'inquisition

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    Mais ce n’est pas tout, l’an dernier mon bailleur par exemple, m’a révélé quelque chose, alors qu’il venait évaluer quelques réparations chez moi et s’est étonné de voir autant de Bibles, il me dit :

     

    Tu perds ton temps Dieu n’existe pas ! A ton âge on profite de la vie, on va en boîte et on multiplie les aventures amoureuses.

    Je lui demande pourquoi il ne croit pas en Dieu, il me répond :

     

    Durant la dictature (En Espagne) nous n’avions presque plus rien, j'étais encore un enfant, ma grand-mère très riche, a préféré donner tous ses biens à l’église catholique, pour avoir les faveurs de Dieu. Le prêtre connaissait notre condition, il a pourtant tout accepté sachant qu’il nous laissait dans la misère. C’est quoi ce dieu-là ?! Il n’existe pas je te dis !

    S’en est suivie une longue discussion où j’essayais de lui faire comprendre que le « dieu » qui lui a été présenté, n’avait rien à voir avec le vrai, comme il n’avait pas lu la Bible il avait été trompé par les hommes qui se servent de son nom pour s’enrichir. Je prie régulièrement pour lui, pour qu’il ait un jour l’opportunité de connaître ce Dieu et éventuellement changer d’avis, mais pour l’instant le chemin est long il ne veut rien savoir.

     

     

     

    Or voici l'organisation du monde selon ce que Dieu a prévu, à savoir : "suivre une règle d'égalité". De plus au départ Dieu n'avait pas prévu que ses enfants aient un chef ou un roi mais un collège de Juges (voir livre des Juges et livres de 1 et 2 Samuel) mais les hommes ont préféré être égoïstes et malheureusement même dans les hautes sphères de ceux qui se disent  "Représentant de Dieu et Jésus sur la Terre" (Concile de Trente) :

     

     

     

    2 Corinthiens 8:13-15

     

    Car il s'agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d'égalité : dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu'il y ait égalité,

     

    selon qu'il est écrit : Celui qui avait ramassé beaucoup n'avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n'en manquait pas.

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    Malheureusement il y a toujours dans le cœur de certains croyants, cette doctrine (satanique) de salut selon laquelle, les mauvaises actions sont compensées par les bonnes actions (Rien à voir avec Dieu !). La Bible n’enseigne pas cela, aucune bonne action n’est capable d’effacer le moindre de nos péchés. Car chaque péché est une haute trahison devant Dieu et son salaire c’est la mort c'est à dire l'enfer. La seule personne qui l’efface gratuitement, c’est Jésus, et il faut faire la démarche d’aller vers lui en lui ouvrant son cœur. C’est aussi simple que ça…c’est le fameux « choix » dont parle Dieu dans la Bible. La seule chose qui efface le péché, c'est la repentance (regret et volonté de changement).

     

     

     

    Actes 8:20Mais Pierre lui dit :- Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s'acquérait à prix d'argent ! Romains 6:23Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    En quoi l'église s'est-elle prostituée ?

     

     

     

    Que signifie se prostituer ?

     

    - Quelqu’un qui n’a pas un seul amant mais plusieurs amants (Jérémie 3:1)

     

    - Quelqu’un qui ne connait pas la fidélité du fait de la multiplicité des amants (Juges 2:13)

     

    - Quelqu’un qui vend sa personne (ou son âme) en échange de quelque chose (Ézéchiel 16:33)

     

    - Quelqu’un qui connait Dieu mais qui s’accommode d’autres dieux (idoles) par infidélité (1 Rois 18:22)

     

    - Quelqu’un qui connaît Dieu mais qui se détourne de ses lois et de son chemin par bêtise ou ignorance (Osée 4:6)

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    La Bible parle d’une Grande Prostituée dans l’Apocalypse. C’est donc une « femme » qui connaît Dieu mais qui le trompe sans vergogne et sans limites. Dans son sillage elle a séduit et emporté des âmes. La Bible donne des indices sur cette « femme » qui trahi Dieu :

     

    Elle est très riche

    Elle est vêtue de pourpre et d’écarlate

    Elle est remplie d’abominations

    "La femme" dans ces passages de la Bible, représente une religion

     

     Apocalypse 17:1Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.Apocalypse 19:2parce que ses jugements sont véritables et justes; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, et il a vengé le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main.

     

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    Apocalypse 17:4Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate,et parée d'or, de pierres précieuses et de perles.Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution.

    https://predestinebloguer.wordpress.com/2016/05/10/apocalypse-chapitre-17-les-deux-couleurs-principales-de-la-grande-prostituee/

    https://predestinebloguer.wordpress.com/2016/05/10/apocalypse-chapitre-17-les-deux-couleurs-principales-de-la-grande-prostituee/

    https://predestinebloguer.wordpress.com/2016/05/10/apocalypse-chapitre-17-les-deux-couleurs-principales-de-la-grande-prostituee/

    https://predestinebloguer.wordpress.com/2016/05/10/apocalypse-chapitre-17-les-deux-couleurs-principales-de-la-grande-prostituee/

    https://predestinebloguer.wordpress.com/2016/05/10/apocalypse-chapitre-17-les-deux-couleurs-principales-de-la-grande-prostituee/

     

     

     

     

    Probablement la même chose que plusieurs aujourd’hui, car les indices sont de plus en plus clairs par rapport à l'époque ou Jean a vu et écrit la Révélation.

     

    Mais certains préfèrent rester dans l’étonnement, alors que cette révélation est vraiment sans grand mystère et qu’il suffit d’ouvrir les yeux…et ne plus faire comme si on ne voyait pas ce qu'on voit en réalité tous les jours.

     

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    Le Vatican capable d'en finir avec la pauvreté dans le monde ?! : Seconde plus grande réserve d’or au monde 

    "Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère"

     

    Copie des articles autorisée si vous citez la source  !

    Voir le profil de Chretiens2000 sur le portail Overblog     

     

     

     

     

      

     

     


  •  

    Leçon 3 Dieu ou Mammon? (1er trimestre 2018) - YouTube

     

    " Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres.Ou bien il haïra l'un et aimera l'autre,ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre.Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon."

    (Evangile:Luc :16:13)

     

    L'origine de la richesse colossale actuelle de l’église catholique :

    Ce qui suit est un extrait du chapitre 26 du livre " Les milliards du Vatican " écrit par Avro Manhattan.

     

    L’accumulation spectaculaire de richesses de l’ église catholique est un phénomène relativement récent. Il a commencé lorsque le saint siège a été privé des Etats Pontificaux par les italiens en 1870. Ces états incluaient Rome elle-même et comptaient près du tiers de la péninsule italienne.

     

    C’est alors que l’église ca tholique a commencé à accumuler des richesses selon la formule de réussite du monde moderne, industriel et financier. Ses fondements principaux furent toutefois posés par le Pape Benoît XV (1914-1922) pendant et après la Première Guerre Mondiale (1914-18).

     

    C’est l’origine de la politique actuelle du Vatican, pour qui les investissements des papes et de l’église et ne devraient pas être limités par des considérations politiques ou religieuses mais devraient plutôt être traités uniquement sur la base d’une bonne entreprise, concrète et profitable.

     

    Le Vatican à cette époque n’avait pas les ressources en espèce qu’il reçut du fascisme italien une décade plus tard, mais il avait suffisamment de millions pour investir dans les marchés mondiaux. Benoît XV, pour prouver qu’il ne plaisantait pas quand il a promulgué la nouvelle politique à bref délai, a investi la majeure partie de l’argent du Vatican.

     

    Où ? A l’ombre des croisades pontificales ! Dans l’immobilier de l’Empire Turc ! Ce fut le début d’une route qui allait élever l’église catholique dans les hauts rangs des sociétés milliardaires du vingtième siècle.

     

    En 1929, au moment du Traité du Latran, le trésor de l’Etat du Vatican est devenu un fonds officiel. La même année, Mussolini a remis plus de 1750 millions de Lires (l’équivalent de 100 millions de Dollars) au Vatican comme un règlement définitif de la question romaine.

     

    Le Pape Paul XI, pas moins bon commerçant que Benoît, investit une grande somme aux Etats-Unis immédiatement après la chute des marchés. Ce mouvement fut profitable car après la grosse dépression des années 30, l’église en tira des profits colossaux lorsque l’économie américaine s’est ressaisie.

     

    Mais, tout en investissant largement aux Etats-Unis, le Vatican a été suffisamment astucieux pour investir une bonne partie de l’indemnité du Latran en Italie elle-même. Les résultats, comparés aux normes, furent stupéfiants. On estime que le Saint Siège détenait à ce moment-là entre 10 et 15 pour cent de toutes les actions et les parts inscrites à la bourse italienne.

     

    Le périodique anglais, " L’Economiste " a dit : " Il pourrait théoriquement jeter l’économie italienne dans une grande confusion s’il se déchargeait soudainement de toutes ses parts pour les déverser sur le marché."

     

    Ceci fut confirmé quelques années plus tard par le ministre italien des finances lorsqu’en février 1968, il déclara que le Vatican détenait des parts pour un montant approximatif de 100 milliards de lires.

     

    La richesse de l’église, en plus de devenir une source d’embarras moral croissant, était devenue un dilemme financier. L’église se trouva alourdie par sa richesse, non seulement à cause de la collecte laborieuse de l’argent provenant de milliers d’organisations de religieux, d’ecclésiastes et de laïcs, mais également en raison de l’habileté des cerveaux financiers qui, depuis la Deuxième Guerre Mondiale ont investi les milliards du Vatican partout dans le monde avec une dextérité sans pareille. Leur compétence, avec l’aide de l’intelligence globale à leur disposition, a véritablement transformé les millions du Vatican en milliards.

     

    Création spéciale d’un bureau d’investissements

    L’accumulation de telles richesses colossales a rendu les méthodes aléatoires du passé obsolètes et même dangereuses. Le Pape a été contraint de mettre en place une préfecture spéciale des Affaires Economiques.

     

    La préfecture, principalement dirigée par des américains, des français, des allemands et d’autres cerveaux, opérait surtout en dehors de l’Italie puisque les investissements avaient été répartis au niveau mondial. La célèbre maison juive des Rothschild – qui d’ailleurs a prêté de l’argent au Vatican à partir de 1831 – s’est démarquée par l’achat, la vente et la fusion de millions de parts et d’autres investissements au nom du Vatican.

     

    Les opérations financières du Vatican peuvent par moments empiéter sur la semi-légalité en raison de leur diversité et de leur secret. Des scandales ont éclaté dans les années quatre-vingts à l’étonnement de millions de catholiques et au chagrin de beaucoup qui pensaient sincèrement que le Vatican était engagé seulement dans des opérations charitables.

     

    Dans l’ensemble, cependant, ses investissements sont bien surveillés par des experts financiers, dont l’expérience est sans égale ! Les opérateurs financiers traditionnels sont majoritairement d’une fraternité non catholique de protestants, d’agnostiques, de non-chrétiens, de juifs et même d’athées.

     

    Ses transactions financières traditionnelles ont été gérées pendant des années par la grande banque de J.P. Morgan de New-York (principalement pour les investissements américains), Ambros de Londres pour les investissements anglais et le Crédit Suisse de Zurich pour les investissements européens – sans oublier les affaires du Vatican, comme la Banco di Roma, la Banco Commerciale, et la Banco Santo Spirito.

     

    Or, il ne faut pas oublier que de tout ce qui précède, seulement les " espèces " sont comptées comme les actifs financiers du Saint Siège. Nous avons exclu les propriétés foncières, l’immobilier, les terrains, les entreprises industrielles et commerciales détenues et contrôlées par l’église catholique en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Angleterre, en Amérique du Nord, du Centre et du Sud. Il est impossible d’estimer la valeur réelle et actuelle des immenses possessions et des propriétés immobilières de l’église.

     

    Rappelons que le Vatican – ou plutôt, l’église catholique possède des milliers et des milliers d’églises, de cathédrales, de monastères, de couvents et d’autres édifices dans le monde occidental.

     

    Quelle est la valeur, en monnaie courante, du terrain sur lequel se dressent ces bâtiments ? Quelle est la valeur réelle des bâtiments eux-mêmes ? Si l’on donne des prix modestes pour les églises humbles et les salles paroissiales, à quel montant un agent immobilier estimerait-il, par exemple pour la Cathédrale St. Patrick de New-York, ou Notre Dame de Paris et St. Pierre de Rome, pour n’en citer que quelques-unes ?

     

    Affirmer que ces biens ne sont pas la propriété de l’église catholique, revient à dire que la dictature communiste ne possède rien car tous les biens sont détenus par le peuple.

     

    Quand l’église catholique vend une parcelle de terre ou en achète une, l’évêque en fonction signe l’acte, ce qui signifie que son siège en devient le propriétaire ou reçoit l’argent de sa vente. Si l’opération est localisée dans le diocèse ou supplée par la hiérarchie nationale ou par le Vatican, cette dernière n’est en fait pas concernée, puisque cela concerne en fait directement la propriété de l’église catholique.

     

    Le gouvernement collecte des millions pour Vatican

    Dans certains pays, non seulement l’église élude l’impôt mais l’Etat lui-même perçoit l’impôt en son nom. Cette absurdité a été l’une des particularités les plus extraordinaires de l’Allemagne qui " oblige " les citoyens allemands à payer un " Kirchensteuer " (denier de l’église).

     

    Il a d’abord été inspiré par la Constitution de Weimer en 1919 et confirmé par le pacte entre Hitler et le Vatican dans leur Concordat de 1933. Le Kirchensteuer a été constitutionnalisé en 1949 après la Deuxième Guerre Mondiale.Le gouvernement catholique – ce sont des démocrates chrétiens – n’a pas seulement imposé la taxe de l’église à une population réticente mais a mis la machinerie de l’Etat à la disposition de l’église. Ce gouvernement encaisse l’impôt, impose son paiement et remet l’argent ainsi collecté à l’église.

     

    Avant la Seconde Guerre Mondiale, les citoyens allemands payaient en moyenne deux ou trois marks par année, En 1972, le montant a atteint entre cinquante-cinq et soixante marks.

     

    Par conséquent, en Allemagne, en plus de jouir des avantages financiers dus à son infiltration habile de géants de l’industrie (ainsi qu’en Italie et aux Etats Unis), les coffres du Vatican ont été reconstitués avec les millions supplémentaires de la Kirchensteuer, à hauteur de quelques 350 millions de dollars par an. Le régime est le résultat du catholicisme politique qui a dominé la vie d’après-guerre pendant si longtemps.

     

    Le plus gros courtier du monde

    Par conséquent, une fois que les avoirs de l’église catholique ont été rassemblés, elle devient l’agent de change le plus redoutable du monde. Le " Wall Street Journal " disait que les opérations financières du Vatican aux USA ont été si importantes que très souvent, il a vendu ou acheté en une seule fois de l’or d’une valeur d’un million de dollars, ou plus.

     

    C’est pourquoi le Vatican a été, et est encore l’accumulateur de richesses et le propriétaire de biens le plus redoutable qui soit. Personne ne sait avec certitude combien pesa ou pèse l’église catholique, ni sa valeur en terme de dollars ou en d’autres monnaies, pas même le Pape lui-même.

     

    Telle est la véritable situation confirmée par un officiel du Vatican qui lorsqu’on lui a demandé de faire une estimation de la fortune du Vatican d’aujourd’hui, a répondu de façon très révélatrice " Dieu Seul le sait."

     

    de Avro Manhattan

     

    Source : 'Battle Cry', Septembre/octobre 1986

     


  •  Abaaoud devant le drapeau de l'EI.  









     

    Il y a un vrai déni français du danger djihadiste en France, aussi bien des autorités politiques que religieuses, dénonce l’historien Pierre Vermeren, spécialiste du Maghreb

    Vous dénoncez le déni des élites françaises. Est-ce un déni ou un aveuglement ?



    Il y a les deux. L’aveuglement, c’est le refus de voir. On met la tête dans le sable. Chez les responsables politiques, c’est très présent. On ne comprend pas, ou on ne cherche pas à comprendre. Ce qui touche au religieux est un point aveugle de la réflexion des politiques. Mais il y a aussi du déni, notamment chez les politiques, car les services de l’État sont très bien informés : on sait et on ne veut pas en tirer les conséquences. Parce que cela entraînerait des décisions qui fâchent. Les islamistes ont réussi à instaurer un rapport d’intimidation. On s’autocensure. Quant à une grande partie des Français, je crois qu’elle est aveugle par défaut d’information.



    L’Église a joué dans le déni un rôle important, dites-vous. En quoi ?



    Je pense qu’elle est dans une logique de repentance, liée notamment à la colonisation algérienne. Avec le concile Vatican II, elle est passée d’une position où Mahomet était une sorte d’Antéchrist et l’islam une hérésie, à l’idée selon laquelle l’islam serait une des voies d’accès à Dieu. On est passé d’une intolérance à une tolérance. L’idée s’est installée que les deux religions auraient les mêmes valeurs. Ce qui est faux. Notre civilisation repose sur trois piliers : l’habeas corpus – le refus de l’arbitraire judiciaire –, la liberté de conscience, donc de se convertir, et l’égalité hommes/femmes. Or, ces trois notions ne sont pas respectées par l’islam littéral. Les chrétiens d’Orient en souffrent, de même que certains musulmans.



    L’Église le sait et s’interdit d’intervenir, elle s’abstient de toute critique de l’islam. Une parole manque. Non pas de condamnation, mais de constat. C’est vrai des ordres religieux, c’est vrai de l’épiscopat. […]



    Famille chrétienne



    (Source: la revue de presse interdite !)

     



     


    Résultat de recherche d'images pour "image des 3 singes"



     



     



     



     



     

     

     

     

     

     

     

     



     

     

     





     



     



     


  •  

    Lundi 19 Mars 2018

     

    Focus sur l'Orphelinat des Sœurs du Bon-Secours en Irlande ;

    Irlande : Les anges oubliés de Tuam

    Source FRANCE24.com dernière mise à jour le 17/03/2018

     

    Nos reporters sont retournées en Irlande, où les restes de 800 enfants, morts à l’orphelinat de Tuam entre 1925 et 1961, ont été retrouvés dans une fosse commune. Les survivants racontent la douleur et la reconstruction d'une enfance volée. De 1925 à 1961, à Tuam, dans l’ouest de l’Irlande, des milliers d'enfants pauvres ou nés hors mariage ont été placés au sein de l’orphelinat du Bon Secours, une maison maternelle financée par l’État et dirigée par des religieuses. C’est là que leurs mères, des "filles perdues" comme on les appelait à l’époque, accouchaient et étaient obligées d’y abandonner leur bébé. Beaucoup de ces enfants sont décédés à la suite de négligences et de manque de soins appropriés, tandis que leurs mères ont été forcées à travailler dans des laveries pour payer les rentes de leurs "bâtards". Pendant des décennies, cette tragédie a été effacée de la mémoire collective. Impossible, en Irlande, de remettre en question la toute-puissante Église catholique. Abomination  Catherine Corless, en médaillon, une passionnée d’histoire locale qui a fréquenté la même école que les enfants de l’orphelinat du Bon Secours et en a vu certains disparaître, a décidé d’enquêter sur leur sort. Le 25 mai 2014, le résultat de ses investigations, publié dans le "Irish Mail", fait l’effet d’une bombe. "Une fosse commune de 800 enfants", titrent les tabloïds. Le scandale des "anges oubliés de Tuam" bouleverse le pays, obligeant le gouvernement à réagir. En juin 2014, le Premier ministre Enda Kenny qualifie "d’abomination" le traitement de ces femmes et ces enfants, et annonce la création d’une commission d’enquête. >> Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande En mars 2017, le rapport de la Commission confirme les intuitions de Catherine Corless en indiquant que "des quantités significatives de restes humains d’enfants" ont été retrouvés enterrés sous l’orphelinat des sœurs du Bon secours. Depuis, le devenir des dépouilles n’a pas été tranché. Nous sommes allés à la rencontre de Catherine Corless et nous sommes plongées dans ses archives. Nous avons suivi les démarches des enfants survivants de Tuam. Certains cherchent un proche, d’autres attendent une reconnaissance et des excuses. Quant aux autorités et à l’Église, elles ont refusé de nous répondre. Durant des semaines, nous les avons contactées pour leur demander de nous accorder une interview, sans succès. Preuve, s’il en fallait, que le sort des anges de Tuam continue d’embarrasser le gouvernement.

    Par Julie DUNGELHOEFF , Aurore Cloé DUPUIS

     

    Il me permet de rappeler que l'Église catholique romaine, et l'État sont des alliés de toujours pour assassiner en masse celles et ceux qu'ils ciblent comme n'étant pas autorisés à vivre ; Indigènes/autochtones/aborigènes/païens, d'abord, non-catholiques/enfants du péché ensuite. Et faire du fric avec ceux qui ne sont pas morts en créant des filières d'adoption vers l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, la Rhodésie... Mais également en Argentine, alors qu'un certain Évêque y officiait, qui deviendrait, plus tard le Pape François...

     

     

    LES ORPHELINS DU COMMONWEALTH 

     

    De 1947 à 1967, des milliers d’enfants britanniques sont déportés dans le Commonwealth, en Australie notamment mais aussi dans d’autres pays de l’Empire britannique. La plupart du temps, ces enfants sont déportés sans l’accord de leurs familles.

     

    Des œuvres charitables catholiques, méthodistes et anglicanes organisent ce trafic avec le soutien du gouvernement. Le scandale éclate en 1986 par hasard.

     

    Le film de Michael Jenkins intitulé les orphelins de Liverpool (The Leaving of Liverpool) tourné en 1992 s'inspire de cette tragédie. Source ► https://www.dinosoria.com/orphelin.htm

     

    On appelle cela "la tradition d'émigration" ;

    L’objectif du gouvernement britannique était d’une part de se débarrasser d’enfants jugés « difficiles » et d’autre part d’assurer une représentation majoritaire de l’Empire britannique dans ses colonies. Au XIXe siècle, la déportation d’orphelins est une méthode couramment utilisée pour peupler les colonies européennes. La France a utilisé également cette méthode avec l’Algérie. En 1852, à l’initiative d’un prêtre catholique, 200 garçons de 10 à 13 ans ont été envoyés à côté d’Alger. Ce qui choque le plus c’est que cette tradition d’émigration a perduré jusqu’au milieu du XXe siècle en Angleterre et que pendant 40 ans, une véritable conspiration du silence a étouffé ce scandale. Même source ► Dinosoria.com

     

    Ils sont venus comme esclaves ; de vastes cargaisons humaines transportées sur de grands navires britanniques à destination des Amériques. Ils furent expédiés par centaines de milliers et inclurent des hommes, des femmes, et même les plus jeunes enfants. Lorsqu’ils se rebellaient ou même désobéissaient à un ordre, ils étaient punis de la pire des manières. Les esclavagistes pendaient leur propriétés humaines par les mains et mettaient le feu à leurs pieds ou à leurs mains en guise de punition. Ils étaient brulés vifs et leur tête était placée sur un pieux au marché comme avertissement pour les autres captifs. Nous n’avons pas besoin de détailler tous les détails sanguinaires, n’est-ce pas ? Nous connaissons tous trop bien les atrocités de la traite négrière. Mais parlons-nous de l’esclavage en Afrique ? Les rois James II et Charles Ier se sont aussi efforcés de manière continuelle à mettre en esclavage les Irlandais. Le célèbre britannique Oliver Cromwell perpétua cette pratique de déshumanisation de son voisin. Le commerce d’esclaves irlandais commença quand James II vendit 30 000 prisonniers irlandais comme esclaves au Nouveau Monde. Sa proclamation de 1625 ordonnait que les prisonniers politiques irlandais fussent envoyés outre-mer et vendus à des colons anglais des Caraïbes. Au milieu du XVIe siècle, les Irlandais étaient les principaux esclaves vendus à Antigua et à Montserrat. À cette époque, 70 % de la population totale de Montserrat était composée d’esclaves irlandais. L’Irlande devint rapidement la plus grande source de bétail humain pour les marchands anglais. La majorité des premiers esclaves du Nouveau Monde étaient en réalité des Blancs. Aucune des victimes irlandaises ne put rentrer sur sa terre natale pour raconter son calvaire. Ce sont les esclaves perdus ; ceux que le temps et les livres d’histoire biaisés ont commodément oublié. 

    Source James Martin 14/04/2008 GLOBAL RESEARCH en anglais - Traduction E&R 2014 - Republié par Mondialisation CA en 2016 et que j'ai traité en analyse dans ce billet "L'ESCLAVAGE OUBLIÉ" en 2016

     

    À chaque fois, c'est le même ressort utilisé pour cibler une population donnée et la nier, en l'exterminant par tous moyens à sa convenance, y compris en l'utilisant comme esclave domestique...

     

    C'est ce qu'ordonnait les bulles pontificales de 1455 et 1493, à Colomb et ses sbires « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » mais également avec la Magna Carta côté britannique.

    L'organisation, la planification du MEURTRE PAR DÉCRET furent décidées pour exterminer les Indigènes/autochtones dans les Pensionnats et Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada ;

    Et dans les Pensionnats pour Indiens de 1820 à 1980 aux USA ;

    C'est pourquoi nous devons soutenir les actions de Catherine Corless, comme de Kevin Annett afin que la vérité ne soit plus jamais tue.

     

     

     

    Car aujourd'hui encore, nous avons la preuve que ;

    Le génocide a toujours été un outil nécessaire à l’État et à la religion. L’extermination des nations autochtones a établi le Canada et a assuré sa prospérité. Aujourd’hui, la même annihilation des nations indigènes ne fait pas que se poursuivre, elle s’amplifie. Source le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation MEURTRE PAR DÉCRET - Le Crime du génocide au Canada, dans sa dernière version PDF N°1 de 58 pages mise à jour le 30/05/2017. Et que les colons de papier de par le monde, utilisent, tous, la même justification pour pouvoir continuer à génocider comme ils veulent, quand ils veulent et où ils veulent ► Entre colons de papier ; faut bien se serrer les coudes ! Et ad vitam æternam...

     

     

     

     

     

     

     ;

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires