•  

    Jésus,en hébreu Yeshou est une abréviation du Josué hébraïque ou Yehoshouâ.

     

    Josué a été l'aide,puis le continuateur de Moïse.

     

    Moïse,en hébreu Moshé, signifie "tiré des eaux",mais en Egyptien hiéroglyphique,c'est MES-SHE qui veut dire "né des eaux"

     

    Ces eaux pro-créatrices et subtiles dans la mythologie Egyptienne sont appelées Noun.C'est ainsi qu'Atoum,le démiurge est né du Noun.

     

    Je note tout d'abord que le Josué biblique a été appelé "Fils de Noun".

     

    Il y a donc équivalence entre Mes-She ou Moshé,né des eaux et Josué,fils de Noun,fils,donc né des eaux.

     

    La mythologie nous montre un Moïse fendre en deux les eaux de la mer rouge pour le passage des hébreux.

     

    Le récit biblique continue avec un Moïse qui meurt avant d'entrer en terre promise.C'est son successeur Josué qui fendra en deux les eaux du Jourdain (mot qui signifie descente en hébreu) pour l'entrée des hébreux en Terre Promise.

     

    Comme Moïse a été baptisé dans les eaux de la  mer rouge,Josué a été baptisé dans les eaux du Jourdain.

     

    Or,voici que de nouveaux écrits dont on a aucun original mais des copies de copies qui datent du 2° ou 3° siècle de notre ère nous parlent d'un certain Jésus qui doit son ministère à son baptême dans le Jourdain.

     

    Ce serait par les mains de Yohanan, Jean le baptiste que Jésus aurait reçu l'esprit saint,sous la forme de yonah,la colombe.

     

    Ce nouveau Jésus fait entrer ses dévots en Terre Promise,Terre Sainte qui est le Royaume des cieux.

     

    On voit donc que les rabbins ou des qabalistes ont fait continuer l'histoire du Josué de l'ancien testament ,dans le personnage de Jésus,mais dans un sens ésotérique .

     

    Ce nouveau Josué promet le royaume des cieux.Il est Roi ou Massiah,mais son royaume n'est pas de ce monde

     

    L'espérance des hébreux classiques était la venue d'un Messie ,un roi qui leur aurait accordé le paradis sur cette terre.Le Royaume de Dieu sur terre.Ce fut la triste espérance du communisme,initié par des leaders judaïques dont on connait toutes les conséquences.

     

    C'est aussi l'espérance de la franc maçonnerie qui dépend dans une large mesure du judaïsme dont on connait les complots et leur utopie du "meilleur des mondes" prophétisé par Adlous Huxley. 

     

    D'où le hiatus et la haine entre le temporel et le spirituel.

     

    Les anciens Egyptiens ont eu comme colonie la Judée Samarie,l'ancien Canaan.

     

    L'histoire des hébreux est pétrie de l'Egypte,a commencer par Joseph,puis par Moïse.

     

    Il n'est donc pas étonnant de constater que l'écriture hébraïque descend dans une certaine mesure des hiéroglyphes Egyptiens.

     

    De même dans le nouveau testament,la famille de Jésus qui contient aussi un certain Joseph est descendue en Egypte.

     

    Le mythe de Jésus est aussi emprunté à l'Egypte et spécialement d'Isis,Osiris et Horus,dans un syncrétisme nouveau.Les commandements de Moïse viennent du "livre des morts " Egyptiens.

    La synthèse de l'Evangile est la charité ou l'amour du prochain.

    L'Evangile rappelle les 2 plus grands commandements du judaïsme:l'amour de Dieu et l'amour du prochain.Mais un accent nouveau est mis sur la charité.Et il a aboli la loi du talion de Moïse avec le pardon des offenses et l'amour des ennemis.

     

    Mais, l'amour du prochain,de toute l'humanité et plus encore du monde animal a été prêché bien avant,par Bouddha.Le Bouddhisme étend un amour plus universel,spécialement l' amour des animaux,créatures de Dieu.On notera le respect de la vache en Inde  qui a le même nom que le Verbe ou Logos en sanskrit,c'est à dire VACH (VAK),pour des raisons ésotériques.C'est pourquoi les fidèles bouddhistes s'abstiennent avec raison de manger de la viande.Mais aussi pour ne pas s'animaliser .

     

    Remontons aux origines :le nom complet de Jésus,c'est Josué qui se dit Yehoshouâ en hébreu qui signifie,Yâh ou Dieu est sauveur.

     

    C'est le Yod ou Y que Moïse donna à Hochâ(Osée) qui veut dire salut et qui avec les points voyelles devient Yehoshouâ c'est à dire en hébreu Yâh est sauveur.

     

    Nous avons ici affaire à de la qabale pure.

     

    Josué s'écrit en hébreu:Y H W SH Â.

     

    Ce nom peut s'écrire YÂH SHW qui se prononce Yâhshou.

     

    Ce nom a été déformé en Yeshou par les hébreux,puis en Iêssous,par les Grecs et en Jésus par les latins.

     

    Le nom de Yâshou est clair en hiéroglyphes Egyptiens et signifie le souffle de Yâh.

     

    Un nom Egyptien dérivant de Yâh est Yâhmosis (né de Yâh) déformé en Ahmosis,le roi Egyptien qui a vaincu les envahisseurs Hyskos.

     

    Dans la mythologie Egyptienne Yâh était le dieu Lune ou dieu de la Lune connu également sous le nom de Djehouty,logos et coeur du dieu suprême Râ.

     

    Le serpent,initiale du nom est la lettre Egyptienne DJ.Les Grecs ont transformé cette lettre DJ en T.

     

    Le nom  Egyptien de Djéouty est devenu pour les Grecs, Théouty,puis ensuite abrégé en Théout,puis en Thot.

     

    Ce Thot Egyptien est devenu Hermès dans la mythologie Grecque.C'est le logos.

     

    Or,on retrouve dans le prologue de l'Evangile de Jean,un Jésus qui est le Logos,donc selon la mythologie Egyptienne Yâh Thot.

     

    Shou chez les anciens Egyptiens est le souffle lumière,le souffle de vie.C'est le premier né de Râ.

     

    Beaucoup ignorent que le nom du dieu suprême Egyptien:Râ s'écrit avec une bouche notée R et un bras tendu avec la main noté Â.

     

    C'est le logos actif et souffle en même temps que les hébreux ont transformé en Rouah  qui signifie souffle.

     

    L'esprit saint ,c'est Rouah Qodesh en hébreu.

     

    Si l'on remonte aux sources, le Jésus rempli de l'Esprit Saint,né de l'Esprit Saint,c'est YÂH - SHOU,un nom qui n'a de sens qu'en hiéroglyphes Egyptiens,une langue familière des hébreux.

     

    C'est sans doute avec ce nom de Yehoshouâ ou Yâh-Shou que les chrétiens de l'origine chassaient les démons et redonnaient la santé au  corps et à l'âme à cause de ce souffle parfait,premier né,lié au Logos.

     

    Mais je pense que la connaissance complète du nom demandait une initiation.

     

    Et la Bible dit:"je l'exaucerai car il a connu mon nom".

     

    Cette connaissance était sans doute réservée à une petite élite d'initiés.

     

    Pour ceux qui ont quelque connaissance en qabale,je signale que la guématrie par rang de Yéhoshouâ est de 58.

     

    Si l'on écrit K-YHWSHÂ qui signifie Comme,identique à Yehoshouâ on obtient le nombre de 78.

     

    Or,ce nombre est celui de RWH QDSH,l'Esprit Saint=78

     

    Selon les termes mêmes de la qabale,on peut inférer que le Jésus historique n'a jamais existé.Le Fils est d'ailleurs appelé Esprit dans le premier livre chrétien "le pasteur d'hermas".

     

    Philon d'Alexandrie qui vivait à l'époque supposée de Jésus,un écrivain qui connaissait bien Rome,n'a jamais cité le nom de Jésus dans aucun de ses livres.

     

    Esprit saint et Yehoshouâ (Jésus) sont équivalents.

    Le mot Egyptien SHOU= souffle de vie est donc le nom le plus adéquat.

    Et Yâh-Shou,souffle de Yâh a donné l'hébreu Yehoshouà,c'est à dire Yâh est sauveur qui est le nom de Josué,puis ensuite abrégé en Yeshou ou Jésus.

    Les premiers hommes sont sortis d'Afrique et l'on peut dire que les religions et spécialement la religion chrétienne est sortie d'Egypte.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

     

    La Bonne Nouvelle correspond au mot Evangile qui est d'origine Grec.C'est l'Euaggélion,traduit couramment par Evangélion.

     

    Ce mot se décompose en EU qui signifie en Grec,bien,bonté,félicité.Le terme Français heureux vient de cette racine grecque et plus encore le mot religieux de Bienheureux.

     

    Aggélion vient de AGGELOS:Qui apporte une nouvelle.un messager qui annonce une victoire.C'est aussi le messager de Dieu, l'ange,employé aussi dans le sens d'ange gardien.

     

    Euaggelos est donc le messager,le médiateur qui apporte la nouvelle de la victoire, le salut,la bonté de Dieu avec la félicité correspondante.

     

    L'Evangile original a été écrit en hébreu.C'est  la thèse de Bernard Dubourg dans son livre "L'invention de Jésus"

     

    La thèse de Dubourg peut être validée une nouvelle fois,car on s'aperçoit que c'est le terme hébreu Yeshouâ qui a été traduit par les Grecs par Euaggelos,mot qui a donné Evangile.

     

     

    A ce titre,il faut rapprocher le psaume 95:2 (Hébreu:96:2)

     

    "Chantez au Seigneur et bénissez son Nom.Annoncez chaque jour l'oeuvre de son Salut"

     

    Le mot Salut est écrit Yeshouâ dans les bibles hébraïques.

     

    Ainsi,nous pouvons restituer le texte de Matthieu 4:23.

     

    "Yeshouâ (Josué=Jésus) parcourait toute la Galilée,enseignait dans les synagogues et prêchait le Yeshouâ (bonne nouvelle=salut) du Royaume de Shamaïm (des cieux).Il guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple."

     

     

    Donc Yeshouâ prêchait Yeshouâ .L'Evangile,la bonne nouvelle est donc Yeshouâ,ange:aggelos et agathos:bienfaisant.

     

     

    Dans l'ancien testament,Israël est le Royaume que Dieu s'est choisi.C'est le peuple élu de Dieu (Exode 15:18)

     

    Dieu est le Roi d'Israël.

     

    Après l'Exil des hébreux,les prophètes annoncent le rétablissement du Royaume d'Israël qu'ils identifient au Royaume de Dieu.Dieu sera le Roi par son Messie (Mashiah),roi et prêtre,oint de Dieu).

     

    Ce sera un royaume eschatologique avec le jugement sur les nations.

     

     

    Dans le nouveau testament,le Royaume de Dieu ou des Cieux est en tout homme.C'est en cela que l'Evangile est une Gnose.

     

    C'est le point central de la prédication de l'Evangile,mais c'est un mystère qu'il faut pénétrer (une perle ou un trésor enfoui dans un champ,  et d'autres paraboles ,selon Matthieu)

     

     

    "Ce royaume des cieux est proche de vous" (Luc:10:11)

     

    "Ce royaume est déjà au dedans de vous" (Luc:17:21).

     

    La prière centrale de l'Evangile est le "Notre Père" qui demande la venue de ce Royaume en nous,dans notre coeur.

     

    Les premières lignes sont:

     

    Notre père qui êtes aux Cieux (Shamaïm)

     

    Que ton Nom (Shem) soit sanctifié.

     

    Que ton Règne vienne (en notre coeur)

     

    Que ta volonté soit faite sur la terre comme en Shamaïm.

     

     

    Sur le plan de la Qabale,on notera que Yeshouâh (certains textes ajoutent le Hé final) = Y SH W Â H a une guématrie par rang de 58.C'est le même nombre que LB YHWH,c'est à dire Coeur de YHWH que l'on traduit par l'Eternel.

     

    Les cieux ou Shamaïm s'écrivent SH M Y M.

     

    Mym,ce sont les eaux et SH,c'est le Souffle divin,décrit au commencement en Genèse.

     

    La guématrie par rang de Shamaïm est de 57.

     

    A ce nombre ,on peut selon la Qabale ajouter le Kollel,le chiffre 1,c'est à dire sa racine,donc Shamaïm = 58.

     

    Shamaïm est donc Yeshouâh,le Salut,la bonté,la félicité éternelle,la bonne nouvelle.

     

    On pourra noter également que yeshouâ sans les points voyelles s'écrit:

     

    Y SH V Â

     

    C'est l'anagramme du dieu hindou SHIVA qui signifie également,bon,bienveillant propice.

     

    Il n'y a rien d'étonnant à cela car le sanskrit employé en Inde dérive des langues sémitiques.On peut donc trouver quelques concordances de termes.

     

    Cela avait déjà été souligné par Voltaire qui voyait une analogie entre Abraham,le père des hébreux et Brahman le dieu des hindous,identique au Noun des Egyptiens.

    La bonne nouvelle,ce n'est donc pas la venue du Royaume de Dieu sur terre.

    C'est la grande illusion du judaïsme qui a créé le communisme,ce capitalisme d'Etat et ce terrorisme sanguinaire qui devait être dans l'esprit judaïque,le paradis sur terre.

    C'est aussi la grande illusion des créations de chimères scientifiques.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Le mot Gnose veut dire connaissance,mais c'est une connaissance réservée.

    Ce que l'on appelle le Gnosticisme est à l'origine du christianisme.

    Cette origine on peut la trouver dans les sectes juives des Esséniens et des Thérapeutes.

    Dans les manuscrits de la mer morte  et les documents de Nag Hammadi trouvés en haute Egypte dans les années 1945 se trouvent des évangiles secrets qui avaient été étouffés par l'Eglise.La tragédie du Maître de Justice dans les manuscrits Esséniens de la mer morte,ressemble à celle du Christ.

    Ernest Renan disait:"le christianisme est un Essénisme qui a réussi"

    Le Gnosticisme chrétien dérive de l'interprétation allégorique de la Torah ainsi que des transmissions orales.Philon d'Alexandrie est l'auteur le plus connu de l'interprétation allégorique.Il est suivi en cela par Clément d'Alexandrie.

    Le Gnosticisme a précédé le christianisme.L'Eglise officielle le conteste et présente le gnosticisme comme un sous produit du christianisme.Le combattant le plus féroce du gnosticisme a été Irénée de Lyon.

    Cela s'explique aisément:jalouse de son monopole:"Hors de l'Eglise,pas de salut" et de ses revenus générés par ses sacrements,elle ne peut tolérer que l'on puisse atteindre le Christ directement sans passer par son monopole de la pensée.D'où la théorie de l'infaillibilité papale.

    C'est pour cette raison que depuis le début,elle a fait la guerre aux gnostiques.

    Pour le christianisme de l'Eglise,c'est la chair qui prédomine,d'où leur obsession d'un Christ sanguinolent et crucifié,un sacrifice humain,pourtant aboli depuis Abraham.Pour les gnostiques,c'est l'Esprit qui est primordial.

    Les Gnostiques trouvent le Christ au plus profond d'eux mêmes.

    Par la suite,le christianisme a vendu son âme au pouvoir politique.On a aujourd'hui des papes politiques qui agissent en chefs d'Etat ,oubliant la parole de l'Evangile:"rendez à César ce qui est à César et à Dieu,ce qui est à Dieu."

    Depuis l'empereur Constantin qui a fait du christianisme une religion d'Etat,celle-ci est devenue le bras séculier du pouvoir politique.

    Le christianisme originel ne peut être trouvé que dans les pères du désert,ceux qui ont fui le monde,comme par exemple Macaire l'Egyptien.

    Il peut être aussi retrouvé dans les évangiles secrets dits apocryphes,rejetés par l'Eglise charnelle.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires