• Selon les exégètes,on trouve 84 fois le nom de "fils de l'Homme"dans l'Evangile pour qualifier le Christ.

    Le première mention  de fils de l'Homme est dans le livre de Daniel:

    "Je regardai encore dans la vision nocturne et voilà qu'au sein des nuages célestes  survint quelqu'un qui ressemblait à UN FILS D'HOMME.Il arriva jusqu'à l'Ancien des jours et on  le mit en sa présence.

    C'est à lui que furent données la domination,la gloire et le nom du fils de la royauté;l'ensemble des nations,peuples et langues lui rendaient hommage.Sa domination était une domination éternelle,immuable et sa royauté ne devait plus être détruite."

    (Daniel:7:13/14)

     

    Dans la bible hébraïque des éditions du Sinaï,le fils de l'homme est écrit en araméen: Bar Anash :BR ANSH et non en hébreu:Ben Enosh.

     

    Dans l'Evangile de Jean,le Fils de l'Homme est associé au Serpent:

    "Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert,il faut de même que le FILS DE L'HOMME soit élevé afin que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle."

    (Jean:3:14)

     

    Si l'on transcrit ces termes en hébreu/araméen cela donne:

    " Et comme Moshé éleva le NAHASH dans le désert,

    il faut de même que le Bar ANASH soit élevé........"

    On remarquera que ANASH,l'homme est l'anagramme de NAHASH,le serpent.

     

    Mais quelle peut bien être la relation entre l'homme et le Serpent ?

    Pour les Naassènes ou Ophites,un courant gnostique d'Egypte et de Syrie,décrit par les adversaires de la gnose,comme Irénée de Lyon le Serpent originel n'était pas un  être maléfique.

    Alors que les rédacteurs juifs de la Genèse ont fait du Serpent la cause de la chute de l'homme,les Naassènes (du mot Nahas:serpent) ont fait du Serpent la cause de la Gnose en ouvrant les yeux à l'homme.

    L'Egypte a glorifié le serpent Haje ou Uraus,serpent protecteur qui entourait la tête des rois.

    Le Serpent était le déterminatif des Déesses.

    Cependant, dans la mythologie Egyptienne,il existait aussi un serpent du chaos nommé Apophys.

    C'est contre Apophys,le chaos que luttait SETH avec sa lance, pour protéger la barque d'Osiris.

    Les hébreux ont tout inversé et ont fait du SETH originel,le mot SATAN.

    De même,il est fort probable que les Hyskos qui ont envahi l'Egypte étaient des hébreux.

    Les Hyskos: hébreux ont été chassés par le roi Egyptien Ahmosis.Pour se venger , les hébreux ont inventé une histoire à leur avantage,c'est à dire la sortie d'Egypte,pays de leur esclavage alors que c'étaient eux les envahisseurs.

    Moïse est un nom Egyptien qui vient de MS SH,qui signifie "né des eaux".

    De même leur dieu Yahvé vient du dieu Egyptien Yâh,le dieu de la Lune dont son autre nom est Djehouty que les Grecs ont transformé en Thot.C'est ce Thot Egyptien qui est devenu l'Hermès Grec.

    Hermès,comme Thot est le Logos car sa racine est eirein=dire et mès,de mésistos,tramer (les paroles)

    Thot est le Logos,le Verbe et aussi le coeur du dieu suprême Râ. Il est à noter que l'initiale DJ du logos Egyptien est un serpent.

    Les hébreux sont entièrement redevables de l'Egypte mais par jalousie ou ingratitude,ils l'ont diabolisé.C'est ainsi qu'ils ont ridiculisé le Dieu suprême Egyptien Râ en le trasnférant dans un verbe hébreu qui signifie mauvais.Les Egyptiens ne vouaient pas un culte aux animaux mais,ceux-ci étaient le symbole de qualités ou de défauts humains,comme l'a bien compris notre Jean de la Fontaine.

    De même que le dieu sauveur Egyptien SHED est devenu pour les hébreux le nom d'un démon !

     Mais faisons un  peu de kabbale,c'est à dire de l'exégèse ésotérique.

    Nahash,le serpent en hébreu,cest N H SH soit en guématrie classique : 50+8+300 =358

    Machiah,le Messie,le Sauveur,c'est: M SH Y H,soit:

    40+300+10+8=358

    Le Mashiah,le Messie est donc le Nahash,le Serpent.

    Le nom complet de Jésus est Josué,c'est à dire Yéhoshouà en hébreu: YHWSHA'.Sa guématrie par rang est de:

    10+5+6+21+16=58

    Or,le Messie c'est 300+58

    La valeur de 300 est celle de la lettre Shin qui disent les exégètes vient de Shen,la dent.  Ils remarquent que l'homme ayant 32 dents,c'est la valeur de LB,Leb qui veut dire coeur.

    Mais la lettre SH est égale en atbach à B.

    Et la valeur 300 peut être ramenée à 30,valeur du L.

    Donc SHIN contient en lui même LB,soit Leb,le coeur.

    D'ailleurs si l'on examine la lettre,celle-ci a la forme d'un coeur.

    Le Messie est donc SHIN,le coeur 300 de 58 Yehoshouà ou Jésus.

    Mais revenons au Fils de l'Homme:

    Bar Anash: BR ANSH: sa guématrie par rang est de :

    2+20+1+14+21=58

    Donc Fils de l'Homme est la valeur de Yéhoshouà,c'est à dire Jésus.

    Mais pour comprendre ce Fils de l'Homme élevé,selon la formule de St Jean,il faut je pense se replonger dans les racines Egyptiennes.

    Après qu'Osiris ait subi sa Passion,prototype de celle du Christ,victime de son frère Seth,celui-ci ressuscita grâce aux mains de sa soeur et épouse Isis.

    Or,le signe de sa résurrection à la vie éternelle était l'élévation d'un pilier appelé Djed.

    Tous les ans,le pharaon célébrait l'élévation  de ce pilier dans la fête Djed.Ce pilier pouvait être considéré comme la colonne vertébrale mystique d'Osiris.

    Mais il est intéressant de noter que le mot DJED a pour initiale un serpent noté DJ que soulève une main = D.

    Je pense que c'est cette trame Egyptienne qui a fourni à l'ancien testament l'élévation du serpent d'airain par Moïse,serpent qui guérit.

    Puis la même trame de ce pilier DJED élevé, dans l'évangile de St Jean symbole du Nahash ou Mashiah qui donne la vie éternelle.

    Mais pour bien comprendre ce symbolisme,il faut se reporter à la mystique hindoue.Le serpent est le symbole de la kundalini "l'enroulée",ou énergie divine qui dort à la base de la colonne vertébrale.Cependant,je pense qu'il est plus juste de dire que cette énergie repose dans le bas ventre,ce que les taoïstes nomment le Dantian ou champ de cinabre.

    L'élévation de la kundalini est semblable  au pilier Djed,colonne vertébrale mystique d'osiris qui mène à la vie éternelle après une certaine forme de mort mystique appelée passion du Christ.

    On peut aussi rapprocher aussi ceci de la formule évangélique de la pierre rejetée des maçons qui est devenue la pierre d'angle ou la tête de l'angle.

    St Paul en parle aussi sous le nom de maison bâtie dans le ciel,maison qui n'est pas faite de main d'homme.

    Un temple qui n'est pas une église bâtie de pierres mais il est est l'Adam,l'anthropos, l'humanité originelle avant d'être revêtue de vêtements de peau.

    La Genèse nous dit que l'homme Adam a été fait à l'image de Dieu.

    Ceci se prouve aussi par la kabbale et par l'élévation:

    a2=1

    d2=16

    m2=169

    Total: 1+16+169=186

     

    y2=100

    h2=25

    w2=36

    h2=25

    Total:186

    Donc Adam = Yahvé =186

    La mystique hindoue dit la même chose et l'enseignement du Védanta rassemblé dans les upanishads démontrent que l'Atman,l'âme est identique à Brahman,Dieu,l'Absolu,l'Ether.

    Dernière remarque sur l'Evangile qui est la bonne nouvelle du Royaume des cieux.

    Les Cieux= Ha Shamaïm=H SHMYM= 5+300+40+10+40=395

    Neshamah,qui est le souffle divin en l'homme,insufflé dans les narines d'Adam:

    NSHMH= 50+300+40+5=395

    C'est pour cette raison que l'Evangile en Luc nous dit que le Royaume des Cieux est au dedans de nous.

    Le but de la gnose chrétienne est justement de trouver ce Royaume en nous.

    C'est pour cette raison que les gnostiques ont été persécutés par l'église officielle,alliée des empereurs,dont le premier fut Constantin.

    Les évangiles de Thomas,Marie,ou Judas ont été détruits par l'église officielle.

    Mais la Providence a fait qu'ils ont été redécouverts en 1945 cachés dans une jarre à Nag Hammadi en Haute Egypte.

    Sur l'Evangile de Thomas,on lira l'excellent livre du Professeur Henri Charles Puech:"En quête de la Gnose"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     .


  • "Au moment où Jésus baptisé,sortait de l'eau,voici que les cieux s'ouvrirent à lui et il vit tel qu'une colombe,l'Esprit de Dieu descendre sur lui.Et du ciel,une voix se faisait entendre:"Voici,mon Fils bien- aimé sur qui je porte mon affection."

    (Matthieu:3:16/17)

    Pourquoi la colombe est-elle le symbole de l'esprit de Dieu ?

    La colombe est le nom donné à certaines espèces de pigeons.La colombe est généralement blanche mais il existe aussi des espèces colorées.La colombe est la forme blanche d'un pigeon biset ou d'une tourterelle domestique

    Les colombes,tourterelles,pigeons sont de la même famille des colombidés.

    La colombe est un oiseau monogame et le couple  se partage les tâches de couver.Cet attelage marial  dure toute leur vie.

    Ce qui caractérise les pigeons et à fortiori les colombes,c'est leur grande prolificité qui pose même certains problèmes dans les villes.

    Une couple de pigeons produit 6 à 7 nichées par an de deux pigeonneaux et les jeunes se reproduisent dès l'âge de 4 à 6 mois.

    Selon les linguistes,en écriture Babylonienne,le mot colombe a le même signe  qu'enfanter.

    Dans l'Antiquité,la colombe était le symbole de l'amour et des déesses de l'amour comme Astarté,la déesse de l'amour adorée en Canaan et dont le culte,en même temps que celui du serpent d'airain fut aboli par Josias.Son correspondant grec est  Aphrodite.Ce sont les mêmes figures que les déesses Egyptiennes Hathor et Isis.

    Chez les Romains,le même symbole était Vénus,la déesse de l'amour , représentée avec une colombe.

     

    En hébreu,colombe se dit YONAH (YWNH).C'est le même nom que le prophète YONAH que les Grecs ont transcrit en Jonas.

    L'histoire de ce prophète YONAH aide à comprendre le sens de ce mot.

    Selon le livre de la Bible,le prophète Yonah est envoyé à Ninive,ville remplie d'oppressions et de violences,pour condamner cette ville.

    Mais Yonah se dérobe à sa mission.Il s'enfuit dans une direction opposée sur un bateau en partance pour Tarsis en Espagne.Tarsis signifie,selon Isaïe,le lieu où la parole de Dieu n'arrive pas.

    Yonah,monte dans le bateau,descend dans les profondeurs de la cale et s'endort.

    Puis le navire subit une tempête.Les marins jettent les sorts et par divination trouvent le coupable:Yonah.

    Yonah est lancé à la mer,qui se calme aussitôt.

    C'est alors que le prophète est avalé par une baleine durant 3 jours et 3 nuits.

    Et du fond des entrailles de la baleine,de la matrice de la baleine,Yonah regrette sa faute et prie le Seigneur.

    C'est alors que la baleine le vomit sur une plage.Yonah annonce le jugement sur Ninive qui se repent.Dieu leur pardonne et ne détruit pas Ninive.

     

    Ainsi,on le voit,Yonah (Jonas) est associé au ventre sauveur de la baleine,à la matrice salvatrice de ce gros poisson.

    On retrouve la racine de ce mot en sanskrit qui,selon les linguistes, dérive des langues sémitiques.YONI,en sanskrit c'est l'organe féminin,la Matrice génératrice symbole de la Mère.

    Il faut noter aussi que le mot Esprit se dit ROUAH en hébreu C'est une mot féminin qui désigne,le souffle,l'esprit.

    L'Esprit Saint c'est Rouah ha Qodesh et doit s'épeler en hébreu LA Saint Esprit.

    C'est d'ailleurs le sens des évangiles gnostiques et primitifs.

    Dans l'Evangile des hébreux (aujourd'hui disparu) mais cité par Origène dans son commentaire sur St Jean,il est dit explicitement Ma Mère l'Esprit Saint.

    Dans le livre biblique de la Sagesse,il s'agit d'une hypostase féminine qui a créé le monde.On reconnait dans cette Sagesse Biblique la déesse Egyptienne Maât qui règle l'ordre cosmique,la justice,vérité qui est inséparable du dieu suprême Râ.

    La kabbale hébraïque connait aussi une hypostase féminine appelée la Shékinah,qui a un parèdre masculin Métatron.La Shéhinah  n'est autre que la Shakti des hindous.L'aspect masculin chez les hindous ou Purusha est présenté comme inactif et c'est sa parèdre féminine ou Shakti qui est la Maîtresse ouvrière.

    Selon des ostracas anciens Yahvé avait une parèdre féminine appelée Ashérah,dont le nom peut signifier aussi arbre (arbre de vie)

    Le côté féminin de Dieu a totalement été rayé par le monothéïsme hébreu et son dieu Yahvé,agressif,jaloux,coléreux,cruel qui punit l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la 10° génération !

    Pour les gnostiques,ce dieu Yahvé est le dieu de ce monde mauvais.Pour eux,le dieu de Jésus  Christos est Chrestos,qui signifie Bon.

     

    Précisons aussi que l'Egypte,pas plus que l'Inde n'ont été polythéïstes;Il y a toujours un Dieu suprême:Râ pour l'Egypte et Brahman pour l'Inde.

    Les divers dieux ne sont que des aspects de l'Un, infini et éternel.

    A ce titre le judaïsme officiel constitue une hérésie tout comme celle d'Akhénation en Egypte qui avait remplacé tous les dieux par le dieu unique Aton,le disque du soleil.

    Mais les Egyptiens,pleins de bon sens ont vite relégué Aton aux oubliettes.On en trouve cependant une trace chez les hébreux avec Adon et Adonaï qui signifie mon Seigneur.

    Dans l'Evangile,la prière centrale est " Notre Père".Pas de place pour la Mère et même certains propos insultants pour la Mère.

    "Qui est ma mère et qui sont mes frères ? Et Jésus tendant la main vers ses disciples,dit:"Voici ma mère et mes frères.Quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux est pour moi un frère,une soeur,une mère"

    (Matthieu:12:45:60)

    Aucun respect pour la Mère !

    Mais le plus inquiétant sera encore St Paul qui aggravera la condition de la femme:voile,soumission au mari,interdiction à la femme de poser une question dans les assemblées etc..

     

    Pour la pensée Chinoise et son ésotérisme qui est le livre Tao Te King,le livre de la Voie et de la Vertu,le Tao est le principe d'ordre universel. 

    Ce pouvoir de la voie droite,la voie correcte s'exerce par le Te qui est la vertu mais surtout son pouvoir magique.

    Le TAO,c'est le vide,la Matrice,la Mère,la femelle Mystérieuse,source de toute la Vie,la Mère du Monde qui fait naître tous les êtres.

    La Vie provient de ce vide,de cette Matrice,de ce soufflet de forge inépuisable qui est l'espace entre le ciel et la terre.

    L'Esprit de la vallée,de cette matrice est immortel.On l'appelle la femelle mystérieuse.La porte de cette femelle mystérieuse est la racine du ciel et de la terre.

    La Tao est il dit est sans nom,c'est l'origine de l'Univers.Mais avec un nom,c'est la Mère de tous les êtres.

    En Inde,dans le Shivaïsme,Shiva est le Dieu suprême mais il ne fait qu'un avec sa parèdre Uma.

    Il est représenté par un pilier rond vertical symbolisant le phallus,enserré à sa base dans une cuve ovoïde symbolisant sa Shakti ou la Déesse.

    Il existe aussi en Inde le yoni puja ou culte de la yoni comme symbole sacré de la Déesse. 

    Dans le christianisme il existe le culte de la Sainte Vierge,reprise du culte d'Isis.

    Le mot Vierge signifie usuellement qui n'a pas eu de rapports sexuels.Mais la signification ésotérique peut être extraite de ce nom.Sa racine latine est Virgo,vigueur,courage.

    Mais en sanskrit,on peut isoler la racine Vira qui est l'homme mâle ou la femme héroïque et encore Virya:énergie,vaillance,virilité,Semen.

    Dans le mot Marie ou Mariam,nous avons la racine Chaldéïque Maré (MRA) qui signifie Maitre,Seigneur.

    Mariam peut donc signifier la Maitresse de la mer (Yam) ou encore des eaux . 

    Lourdes dans les Hautes Pyrennées est le lieu de l'apparition de la Sainte Vierge ou Imaculée Conception à la petite Bernadette Soubirous.

    Le lieu consacré de ces guérisons miraculeuses est la grotte de Massabielle ou sourd un filet d'eau.

    Cette grotte est en réalité une anfractuosité dans de la roche dont la forme ressemble à une Yoni.

    Près de Lourdes se trouve un plus ancien sanctuaire dédié à Notre dame de Betharam qui signifie en Béarnais "beau rameau" .Ce rameau sauveur sauve de l'eau et accorde ses bienfaits

    La statue salvatrice est une Vierge en bois qui tient l'Enfant sur un  bras et un sceptre dans l'autre main.

    Ceci fait penser au bâton de Dieu ou bâton de Moïse,dont le nom signifie "sauvé des eaux"

     

    Ainsi,la colombe,la YONAH est associé aux eaux matricielles.

    La Vie est associée à l'eau.Sans eau,pas de vie.

    Dans le livre de la Genèse,au commencement était le Souffle,c'est à dire la Rouah portée par les eaux qui ont tout crée.

    Le vrai Baptême est donc la plongée dans ces eaux matricielles,ces eaux originelles qui portent la YONAH,l'Esprit de la Mère.

    C'est aussi la Yonah (colombe) de Noah (Noé) tenant un rameau d'olivier dans son bec,symbole de la paix , de l'équilibre  qui annonce la fin du déluge purificateur des passions.

    C'est l'apparition du Souffle consolateur ou encore la Maât Egyptienne,la souffle de la plume d'autruche,la même que Shou,la Souffle lumière,la Verbe de Justice Vérité

     

     


  •  

    Dans mes articles,j'ai montré l'abomination que consisterait le sacrifice d'un homme dieu pour sauver le monde,une conception de la préhistoire et de la sauvagerie.

    Par ailleurs,le Christ n'a aucune existence historique.Philon d'Alexandrie,savant et historien,contemporain de ce Christ supposé,et connaissant bien Rome,n'en parle dans aucun de ses livres.Philon est avec Platon, à l'origine de la notion du Logos,une notion reprise par Justin de Naplouse,dit Justin martyr qui fera incarner ce Logos dans un homme unique.

     

    Le mythe du dieu qui meurt et qui ressuscite fait partie des croyances préhistoriques comme l'a démontré Frazer dans son livre "le rameau d'or".

    Plus directement,le dieu qui meurt et qui ressuscite vient du mythe Egyptien d'Osiris.

    C'est le grain de blé,qui meurt,qui pourrit dans la terre et qui ressuscite glorieux sous la forme d'un épi de blé.

    Ce fut également l'objet des mystères d'Eleusis.

    Mais ce qui est nouveau dans le christianisme dévoyé,c'est l'introduction de la croix de sacrifice.

    Alors que la croix ansée Egyptienne était le symbole de la vie,la croix deviendra un symbole de mort pour le christianisme.

    Les textes apocryphes chrétiens expliquent ce qu'est en réalité cette croix.

    Les "Odes de Salomon",un écrit syriaque composé par un inconnu qui signe Salomon,peut être considéré comme un écrit pré-chrétien.

    L'auteur anonyme se fait nommer Salomon,car celui-ci est Fils de David,tout comme Jésus sera appelé "Fils de David" par les aveugles de Jéricho (Matthieu:20:31)

    Salomon constructeur du temple est le roi de la paix,tout comme Jésus constructeur du temple intérieur.

    Voici quelques extraits de ces odes:

    "Mon coeur fut coupé,sa tige apparut.La Grâce y poussa.

    LeTrès Haut me coupa en son Esprit Saint.

    Je déployai mes mains,je sanctifiai mon Seigneur

    Puisque l'extension de mes mains est son Signe et mon déploiement,le bois dressé."

    (Ode 27)

    Ceci rejoint la vision d'Ezéchiel en ce qui concerne l'homme coupé en deux,vision qui faisait l'objet de méditation dans la communauté Essénienne de Qumrân.Le christianisme est une secte Essénienne qui a réussi disait Ernest Renan.

    "Mes bras,je les haussais là haut,à la faveur du Seigneur,puisque de mes chaines il me défit.

    Je dépouillai la Ténèbre,

    vêtis la Lumière.

    Me furent des membres près de moi-même

    sans que soient en eux de souffrance

    ni d'angoisse ni de douleurs.

    Se mit à sourdre mon coeur

    Il se trouvait en ma bouche,brilla sur mes lèvres

    Crût sur ma face."

    (Ode 21)

    Il y a aussi le livre des "Actes de Jean" où le Christ révèle à Jean la croix de lumière et son mystère.

    Ce livre fut brûlé au Concile de Nicée,convoqué par l'empereur Constantin Il connut le même sort que nombre d'autres livres qui ne correspondaient pas aux vues de la nouvelle église impériale de la Rome des Césars.

    " Le Christ me montra une croix de lumière solidement établie et autour de la croix,une grande foule qui n'avait pas une forme unique.

    Dans la croix,il y avait une forme unique et une figure qui possédait la ressemblance.Le Seigneur lui-même,je le voyais au dessus de la croix,il n'avait pas d'aspect extérieur mais seulement une voix,une voix véritablement de Dieu.

    Cette croix est délimitation du Tout et mise en ordre de Sagesse.Cette croix a affermi le Tout par le Logos qui a tracé une limite a ce qui est créé et inférieur.

    Je ne suis pas celui qui est sur la croix.J'ai été considéré pour ce que je ne suis pas,n'étant pas ce que je suis pour la multitude;bien plus ce qu'ils diront à mon sujet est vil et indigne de moi.

    Je n'ai souffert aucune des souffrances qu'ils vont me prêter.

    Je n'ai pas souffert,je n'ai pas été frappé,je n'ai pas été suspendu,je n'ai pas été transpercé,il ne s'est pas écoulé de sang de moi.

    Comprends moi comme capture du Logos,sang du Logos,blessure du Logos,pendaison du Logos,souffrance du Logos.

    COMPRENDS DONC LE LOGOS,ensuite tu comprendras le Seigneur et en troisième lieu l'Homme et ce qu'il a souffert."

    (Ecrits apocryphes chrétiens-Bibliothèque de la Pléïade- Editions Gallimard)

    En ce qui concerne l'ésotérisme de cette crucifixion,il y a lieu de sa rappeler qu'elle a eu lieu au Golgotha,mot qui signifie Crâne,du mot Galgal : sphère.

    Ce mont Crâne était un lieu désolé comme le mont Horeb .

    Comme au rocher d'Horeb,le Rocher Christ a été fendu en deux (c'est aussi la vision d'Ezéchiel).pour libérer les eaux créatrices.C'est aussi la division de l'intellect,du Crâne qui fait jaillir le Logos.car sans bi-polarité,sans le deux il ne peut y avoir de Logos,de dia -lectique,de dia -lecte,de langue.

    Le Christ est représenté les deux bras levés.Il s'agit là aussi d'un ésotérisme.C'est l'ésotérisme du KA Egyptien,c'est à dire du double de l'homme.

    Mourir pour les anciens Egyptiens,c'est aller à son KA.

    L'autre nom du Ka est AB qui signifie coeur métaphysique.C'est pourquoi nous voyons le Christ qui a le coeur transpercé par une lance.Il s'agit de l'ouverture du coeur qui est aussi la circoncision du coeur.

    C'est cette circoncision du coeur qui est le véritable signe de la Nouvelle Alliance qui rend périmée l'ancienne alliance d'Abraham de la circoncision du prépuce.La nouvelle alliance,c'est Dieu qui met sa Loi dans le coeur du croyant.

    Par ailleurs le Christ est représenté entouré de deux larrons,l'un bon,l'autre mauvais.

    Cette symbolique rejoint l'hermétisme en ce qui concerne les deux courants du caducée d'Hermès,l'un bon,l'autre mauvais.

    C'est aussi le symbole de la kundalini hindouiste,l'identique du Ka Egyptien.

    L'Hermès Grec vient du Thot Egyptien,coeur et Logos de Râ.

    Le Docétisme,c'est à dire le Christ hermétique était le véritable caractère du christianisme primitif.Il a été détruit tout comme le catharisme et la gnose par la Césaro-Papisme qui ne veulent voir, comme des cannibales qu'un homme dieu sanguinolent.

    .


  • Dans mes articles précédents,j'ai parlé de la signification ésotérique de Bethléem et de Nazareth. 

    Les rabbins qui ont inventé l'histoire de Jésus,le font vivre avec sa famille,en Galilée,du début de son ministère à la fin de celui-ci.

    Ce choix de la Galilée,s'explique aussi selon les règles de la kabbale.

     

    Galilée s'écrit GLYL en hébreu et sa racine est GAL : GL,dont le redoublement donne GALGAL, signifie Roue,Cercle.

    Les rabbins ont aussi  fait  mourir Yehoshoua au GOLGOTHA qui a la même racine de GALGAL,c'est à dire Roue,Sphère.

     

    Après son baptême par Jean Baptiste,Yehoshoua  avait 30 ans,selon Luc:3:23.

    Les évangiles ne donnent pas la durée du ministère fictif de Yehoshoua.Cependant on peut le calculer,selon l'évangile de Jean qui distingue 3 Pâques dans la durée de vie de Yehoshoua.

     

    Première Pâques:montée à Jérusalem (Jean:2:13)

    Deuxième Pâques :Multiplication des pains (Jean :6:4)

    Troisième Pâques:lavement des pieds avant sa crucifixion fictive (Jean:13:1)

     

    Donc,selon Jean,la durée du ministère de Jésus a été de 3 ans.Ce ministère a débuté après sa trentième année,date de son baptême par Jean Baptiste.J'expliquerai dans un article ultérieur,le sens ésotérique du baptême.

    Au final,la durée de vie de Yehoshoua a été fixée par les rabbins à 33 ans.

    Ce nombre de 33 n'a pas été fixé au hasard.Il est à relier à la Galilée,dont la racine est Gal (GL) et dont la valeur est de G=3+L=30=33,le nombre de la vie mystique de Yehoshoua',dit Jésus..

     

    Mais,il y a encore une autre réflexion ésotérique:

    Yehoshoua a une guématrie par rang de 58,anagramme de 85 qui signifie PH,la Bouche,le Verbe.

    Mais sa guématrie classique est de :

     

    Y-H-W-SH-A = 10+5+6+300+70 = 391.

     

    Or,ce nombre de 391 est égal à 33 +358 =391

     

    Le nombre de 358 est celui du Nahash ou du Serpent brûlant de Moïse,dont l'évangile de Jean en fait le symbole du Messie,c'est à dire de Yehoshoua'.

    Et  33 est le chiffre racine de la roue ou sphère.

    Que conclure de tout celà ?

     

    Le Serpent ou Nahash (358) dans le cercle (33) ou la sphère est le signe de l'OUROBOROS c'est à dire du serpent,en ellipse et dont la tête rejoint sa queue.C'est le symbole de l'éternel retour,de la fusion des contraires,de l'union de la vie et de la mort , de l'Infini et de l'Eternel.

     

    L'Ouroboros est connu surtout dans la mystique de l'ancienne Egypte,mais apparaît aussi dans l'hindouisme.

    Les Naassènes étaient une secte chrétienne qui adoraient le Christ sous la forme du Serpent dressé sur un Tau en vertu de l'évangile de St Jean:

    "De même que Moïse a élevé le Nahash (Serpent brûlant) dans le désert,il faut de même que le fils de l'Homme soit élevé afin que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle"

    (Jean:3:14/15).

    Cette représentation initiale des Naassènes a dégénéré ensuite,par la substitution du Serpent à un homme en chair et en os,avec la diabolique du sang,par l'église catholique.

     

    Platon,dans son livre le Banquet,présente le mythe de l'homme primitif androgyne et de forme sphérique.

    Mais ce n'est pas nouveau car c'est ce qu'enseigne aussi la Genèse en ce qui concerne Adam.

     

    Cet homme primitif sphérique ou plutôt elliptique est connu dans l'ésotérisme taoïste (plus précis que la description de la kundalini hindouiste),comme étant constitué de deux vaisseaux énergétiques principaux,se rejoignant en  ellipse:un vaisseau directeur,yang ou mâle sur la colonne vertébrale et un vaisseau serviteur yin ou féminin sur le devant du corps.

     Ainsi se trouve décrite la Galilée intérieure.

     

    Nous avons par ces définitions le sens réel de GALILEE,lieu de naissance de Yehoshoua et région mystique de son ministère,relié à GAL.C'est  la sphère ou ellipse mystique de l'homme spirituel ou plutôt pranique (constitué de souffle subtil) que nous venons d'étudier.

     

    Yehoshoua est donc un Docétisme,une vision spirituelle,d'autant plus que son nom originel est EMMANUEL

    selon Matthieu 1:23 et Isaïe 7:14 qui signifie Dieu avec nous ou en nous.

    Il est bien dit en nous et non pas dans un personnage historique.

    Ce Logos,Galgal,Galilée est incarné,non pas dans un seul homme mais dans tous les hommes,en tant que Royaume des cieux qui, comme le dit Matthieu est enfoui comme un trésor dans le  champ de l'âme.


  • On peut se demander comment se fait-il que catholiques,orthodoxes et anglicans ressentent le besoin de manger leur dieu,sous forme d'hostie,dans le sacrifice de la messe.Mais voyons les origines.

     

    En premier lieu,c'est CYPRIEN,évêque de Carthage,au 3° siècle,un évêque d'origine Berbère comme Augustin,qui par sa lettre à Cécilius,affirme que le repas du Seigneur est un sacrifice et invente la messe.

    C'est  en 1095 au concile de Plaisance que la présence réelle du Christ dans les espèces du pain et du vin,doctrine de la transubstantation est inventée.Mais en 1414,par le concile de Constance,les fidèles n'ont plus droit au vin.Seul le prêtre peut en prendre en communion.

     

     

    En deuxième lieu,c'estJustin de Naplouse,le premier théologien catholique,qui dans les années 150 identifia Jésus à  l'agneau pascal,de la pâque juive du Seder,célébrant le passage de la mer rouge et la libération du joug de l'Egypte.

    Dans son dialogue avec Tryphon,Justin dit :

    "La prescription de faire rôtir l'agneau tout entier,était le symbole de la souffrance de la croix,dont le Christ devait souffrir.

    En effet,l'agneau,lorsqu'il est rôti est disposé de manière à figurer une croix:

    L'une des broches dressées le transperce depuis les membres inférieurs,jusqu'à la tête,l'autre au travers du dos et on y attache les pattes de l'agneau."

     

    Ce sacrifice n'était pas la conception du christianisme primitif.

    La DIDACHE,mot qui veut dire enseignement ou doctrine,est le premier catéchisme chrétien,dont Origène a vanté les mérites.La Didaché s'appelle aussi enseignement des 12 Apôtres.

    C'est un petit livre écrit en langue grecque en Syrie,dans les années 70 après JC.

    C'est un document qui est  antérieur à la rédaction des évangiles,écrits vers les années 150.

     

    Voici ce que dit ce document du christianisme primitif sur l'Eucharistie,au chapitre 10:

     

    "Quant à l'eucharistie,faites ainsi  vos actions de grâces, dabord pour la coupe

    Nous te rendons grâce,notre Père,pour la sainte vigne de David,ton serviteur que tu nous as fait connaitre par Jésus,ton enfant.A toi la  gloire pour les siècles.

    Pour la fraction de pain:

     

    Nous te rendons grâce notre Père,pour la vie et la connaissance que tu nous a révélées par Jésus ton enfant.A toi la gloire pour les siècles.

    De même que ce pain était rompu et dispersé sur les collines et que rassemblé,il est devenu un seul tout,ainsi que soit rassemblée ton église des extrémités de la terre dans ton Royaume.Car à toi sont la gloire et la puissance par Jésus Christ pour les siècles

    Que personne ne mange ni ne boive cette eucharistie,sinon,ceux qui ont été baptisés au nom du Seigneur.

     

    Après ce véritable repas entre chrétiens,une action de grâces était dite:

    "Nous te rendons grâce,Père saint,POUR TON SAINT NOM,QUE  TU A FAIT HABITER EN NOS COEURS."

     

    Ainsi,on le voit,l'eucharistie dans le christianisme primitif n'avait rien d'un sacrifice.

    Les premiers chrétiens n'étaient pas des cannibales,comme les participants de l'église actuelle et ne mangeaient pas leur dieu.

     

    Le cathocicisme triomphant et monopolistique a  absorbé,son principal concurrent qui était le Mithracisme.Afin de l'éliminer,il en a pris les coutumes

     

    Mithra était un dieu indo iranien,fils d'Anahita,une vierge immaculée,divinité Perse identique à Ishtar.

     

     Le culte de Mithra,longtemps concurrent  du catholicisme était un culte à mystères entre initiés. 

    Le sanctuaire de Mithra était une grotte avec l'image de Mithra donnant la mort à un taureau.

     

    Le rite principal du Mithracisme était un banquet rituel,une eucharistie.

    Les aliments offerts étaient du pain et du vin.

    Justin de Naplouse affirmait que le Mithracisme avait copié le rite catholique mais l'histoire réelle démontre le contraire.C'est le catholicisme qui a copié le mithracisme.La catholicisme a copié le Mithracisme jusque dans la date de naissance du Christ.C'était en effet,le 25 Décembre que l'on commémorait la naissance de Mithra.Ce jour représente le solstice d'hiver.C'est en effet à partir du 25 Décembre que le jour augmente et que la nuit diminue. 

     

    C'est l'empereur Constantin qui fit abolir les rites de Mithra au profit de la religion catholique,qui absorba ces rites.

    C'est le même empereur Constantin qui  tua sa femme et ébouillanta son fils Crispus.Et quoique non baptisé ,il fit de la religion chrétienne ,la religion d'Etat,son bras séculier. Il convoqua le concile de Nicée condamnant les ariens et les docètes.

     

    Depuis la préhistoire,des hommes primaires ont ressenti le besoin de manger leur dieu.Ce fut d'abord le totem du clan,un animal divin considéré comme un ancêtre.

    Cette fièvre déïphagique poussait les membres du clan à tuer cet animal représentant le dieu et le mangeaient.

    En mangeant ce dieu,en absorbant sa chair et son sang,ils pensaient acquérir les vertus surnaturelles de ce dieu.

    Dans les mystères de Dionysos,c'était le même rite déïphagique par la consommation de viande de taureau,assimilée au dieu.

    Les sacrifices humains ont existé depuis la préhistoire.César,dans son livre "l'histoire des Gaules" atteste que les Gaulois pratiquaient ces sacrifices à but magique,de la façon la plus cruelle.Ce sont les Romains qui ont aboli les sacrifices humains  pratiqués en  Gaule par les Druides.

     

    Mais revenons aux paroles de l'Evangile:

     

    "Pendant le repas,Jésus prit du pain,il prononça la bénédiction,le rompit,le donna à ses disciples en disant:

    Prenez et mangez,CECI est mon CORPS.

    Il prit ensuite la coupe,rendit grâce et la leur donna en disant:

    Buvez en tous,CECI est mon sang,le sang de la nouvelle Alliance,répandu pour beaucoup d'hommes en rémission des péchés."

    (Matthieu:26:26/27)

    La nouvelle Alliance est celle ou Dieu met sa loi dans le coeur,contrairement à l'ancienne alliance où celle ci était scellée par le sang des victimes animales offertes,selon Exode 24.

    Il y a donc une contradiction fondamentale entre le sacrifice ancien des animaux aboli par la nouvelle alliance et le sacrifice humain,encore pire établi par le sacrifice de la messe,quoique de façon symbolique.

    A ce sujet,les théologiens invoquent Itsaq,le fils d'Abraham,comme sacrifice du premier né,prototype du sacrifice du Christ.

    Mais Abraham a eu le bras retenu par Dieu et c'est un bélier qu'Abraham a sacrifié à la place de son fils.

    Depuis Abraham les sacrifices humains ont cessé et ont été remplacés par les sacrifices animaux.

    Or,voici que le christianisme officiel propose une régression aux sacrifices humains.Une régression qui sera utilisée par les despotes politiques pour justifier le combat , la mort et le sacrifice imbécile dans les guerres et dans la soif de martyre des premiers chrétiens.

    Soulignons que les premiers chrétiens refusaient de porter les armes

     

    On peut cependant  extraire de ces écrits une portée ésotérique 

    Les évangiles ont été écrits en hébreu et non en grec ou koiné comme le démontre la thèse de Bernard Dubourg.

    Les premiers écrits chrétiens hébreux et non canoniques,selon le point de vue théocratique  ont été détruits par l'empereur Justinien

     

    Pour saisir le sens secret des évangiles,il est donc utile de transcrire certains de leurs termes , en hébreu. 

     

    En hébreu,CECI EST MON CORPS:

     

    CECI,se dit ZEH (ZH) devant un nom masculin et ZOTH devant un féminin.

     

    Les hébreux sont habitués aux jeux de mots:

    Car ZEH (Ceci) signifie aussi  AGNEAU qui se dit  également ZEH (Il peut aussi s'écrire Sé)

     

    Mais ZEH,l'agneau pascal a la valeur d'ETS en atbach.ETS,signifie,l'arbre,le végétal.Et ici,il y a encore un autre jeu de mot,car le dérivé d'ETS: ETSEM veut dire ,force puissance,essence.

    Ainsi,c'est la force vitale ou force végétative qui réside dans l'arbre,la vigne ou le végétal,le blé qui est visée par ces paroles.

    Donc,le véritable sens de l'eucharistie,c'est la suppression du sacrifice de l'agneau pascal,par le sacrifice non sanglant du pain et du vin.

    L'agneau immolé,c'est le pain et le vin.ZEH=AGNEAU=PAIN ET VIN.

    Le pain et le vin remplacent l'agneau pascal.

    C'est la fin des sacrifices humains et animaux

    Présenter l'eucharistie comme un sacrifice humain qui annule tous les sacrifices,comme on le fait dire à St Paul est une horreur et une monstruosité.

     

    Le manichéisme a enseigné quelque chose d'identique en affirmant que Jésus était présent dans la nourriture, la pierre ou le végétal en tant que force universelle.

     

    Teilhard de Chardin, archéologue et jésuite auvergnat a enseigné à peu près la même chose dans son livre "le milieu divin".Il a présenté Jésus en tant que force christique.

     

    En ce qui concerne les sacrifices,réels et symboliques,voici ce que dit la Bible:

     

    "L'obéïssance vaut mieux qu'un sacrifice et la soumission mieux que la graisse de bélier" (I Samuel 15:22)

     

    "Que m'importe vos innombrables sacrifices dit  YHWH.Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux gras.

    J'ai horreur des sacrifices et je NE SUPPORTE PAS LA PRESENCE DU CRIME DANS LES  FETES RELIGIEUSES

    Vos mains sont pleines de sang,lavez vous,purifiez vous,recherchez le droit,rendez la justice."

     

    (Isaïe:1:11/17)

     

    " Je désire la miséricorde et non les sacrifices" (Osée:6:5)

    Les sacrifices sanglants sont des actes de magie noire. Les plus grands des sacrifices,ce sont le pardon,le jeûne,l'abstinence de l'alimentation carnée , la miséricorde et l'aumône qui donne à celui qui n'a pas.

    Sachez que vous ne l'obtiendrez que par la prière et le jeûne nous dit aussi l'évangile.

     

    Quelques compléments ésotériques à ceci:

    CECI s'écrit aussi ZH,c'est à dire Zaïn - Hé,de même que l'agneau qui est un mâle et le prototype du Bélier.

    Le femelle se dit agnelle.

    ZH ou HZ peut se lire Ha-Zaïn,ce qui veut dire le Zaïn.

    Le Zaïn est la 7° lettre de l'alphabet hébreu.C'est la lettre de la perfection et du sabbat qui est le 7° jour.

    Zaïn peut être lu ZAN qui signifie nourrir et en Chaldéen Zoun signifie donner à manger.

    Ainsi,on a affaire à un jeu de mot:ZEH qui est le Zayin,celui qui donne à manger est ZAN ou encore ZANI:ma nourriture.

    Et dans l'Evangile il est écrit:"ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui m'a envoyé"

    Ou encore:"L'homme ne se se nourrit pas seulement de pain mais de toute parole sortant de la Bouche de Dieu."

    Le Zayin qui a aussi la forme d'un sceptre ou d'un arme,se

    refère aussi à la 7° séphira de l'arbre kabbalstique qui est

    NETSAH.

    L'hébreu NETSAH vient du hiéroglyphe Egyptien NETS qui signifie vaincre.C'est le même sens en hébreu,victoire,pureté,foi.

    Selon Knorr Von Rosenroth dans "sa Kabbala Denudata" c'est avec Zaïn que Moïse remporta la victoire avec sa Droite,contre Amaleq "celui qui fausse la vérité de Dieu".

    La dernière lettre de Zayin ou Zan est le Noun.

    Le Noun,selon la mythologie Egyptienne est l'Océan Primordial qui produit le NOU,l'énergie que le Taoïsme appelle le Tchi.

    De la racine Nou vient le mot nourriture.C'est la nourriture super substantielle  dont parlait aussi Hippocrate,le père de la médecine :"L'homme ne se nourrit pas seulement d'aliments mais aussi de force vitale".

    Enfin,dernière remarque:

    On peut lire dans "l'encyclopédie des phénomènes extraordinaires dans la vie mystique"de Joachim Bouflet (Editions Jardin des Livres)  des miracles liés à l'eucharistie. Certaines saintes du catholicisme,stigmatisées et en état d'inédie ne se nourrissaient que de l'hostie consacrée,corps du Christ,pour ces âmes mariées spirituellement à leur Seigneur.

    On a le cas par exemple de Thérèse Neumann et plus près de nous Marthe Robin.

    Ce sont les miracles de la Foi .

    D'autres phénomènes tout aussi extraordinaires sont signalés dans cette encyclopédie.

    Magie de la Foi,confiance absolue en la Divine Providence.La Foi ou Emounah peut tout nous dit l'Evangile

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique