• Aspects gnostiques du "Tu es Pierre et sur cette pierre,je fonderai mon Eglise"

    Selon les historiens classiques,Jésus parlait araméen,langue proche de l'hébreu et ayant des racines communes.

    Il parlait aussi hébreu car on le voit énoncer des textes d'Isaïe dans la synagogue.

    En ce qui concerne l'apôtre Pierre,voici ce qu'on lit en Jean:1:42:

    "Jésus lui dit:"Tu es Simon,fils de yonah,tu seras appelé Kephas,ce qui veut dire Pierre"

    Et nous apprenons  que Pierre a reconnu le Christ:

    "Tu es le Christ,le fils du Dieu vivant.Jésus lui répondit:"Ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont  révélé cela,mais le Père qui est dans les cieux.Je te  le déclare:

    "TU ES PIERRE ET SUR CETTE PIERRE JE BATIRAI MON EGLISE."(Matthieu:16:15/19)

     

    Or,en araméen  et en hébreu le nom de Kephas est dérivé de KEPH qui signifie la tête ou la pointe du Rocher.

    Le mot rocher se dit TSOUR.

    Le mot pierre,dont on fait les murs ou les maisons se dit EBEN.

    Il en ressort que Jésus n'a pas pu prononcer un tel jeu de mots qui ne peut exister qu'en latin ou en grec avec le mot pétrus ou pétra. 

    Ce jeu de mot a été inventé par l'Eglise de Rome pour établir sa filiation avec l'apôtre Pierre et établir la papauté.Pierre étant venu à Rome,selon la légende et crucifié la tête en bas.

    Les Eglises orientales ne se rattachent pas au pape mais ont des Anciens ou patriarches.

    Quant aux protestants,ils affirment que l'Eglise n'est pas été fondée sur le personnage de Pierre  mais sur la profession de foi de Pierre :"Tu es le Christ,le fils un Dieu vivant"

    Toute personne qui confesse ceci est un Pierre.

     

    En fait,je pense qu'à l'origine il y a bien eu un jeu de mots et ce jeu de mots est le suivant:

     

    "TU ES KPH et sur ce KPH,je bâtirai ma Knossiah".

    Ceci,avec les points voyelles,se lit:

     

    "TU ES KEPH ET SUR CE KAPH,JE BATIRAI MA KNOSSIAH"

    Le mot Eglise n'a pas pu être prononcé par Jésus,car cette appellation dérive du Grec Ecclésia qui veut dire Assemblée et non pas une une maison richement ornée.

    L'équivalent hébreu d'Ecclésia est Knossiah de Knoss:rassembler,réunir au nom de Yah.

    Le Grec KEPH qui signifie tête a gardé le sens de l'araméen:pointe ou tête du rocher.

    Un mal de tête se dit Képhalé que l'on francise en Céphalée.

     

    Quant au mot KAPH,araméen ou hébreu,il signifie la main,le creux de la main  et aussi la puissance de Dieu.

    Le sens de creux de la main vient du hiéroglyphe Egyptien Kaph représenté par une sébile avec une anse,qui remplace le creux de la main.

    QUEL RAPPORT ENTRE LE KEPH ET LE KAPH ?

     

    Le KEPH,d'où dérive le mot képi,capitaine,chef représente la tête et en araméen,le sommet de la tête.

    Ce sommet de la tête est aussi un KAPH,une main où se trouve la puissance de Yâh.Un machiah ,onction  ces rois ou des prêtres, ou christ est celui où repose sur sa tête l'onction ou bénédiction  de Yâh.

    Ces notions ne comportent aucune difficulté pour les upanishads du yoga ou pour le yoga de la kundalini .

    C'est de ce sommet de la tête ou sahasrara qui couvre la tête que dépend un lieu subtil appelé ajna chakra .

    Les juifs pieux portent la KIPPA qui vient du mot KAPH et qui couvre la tête KEPH.

    La KIPPA juive est portée en signe de soumission aux commandements de Dieu.

    Ainsi s'explique le jeu de mots de Jésus:"Tu es KEPH et sur ce KAPH je fonderai mes élus de YAH.".

    Tout vrai chrétien est donc un KEPH s'il porte sur sa tête le KAPH ou la main de Dieu.Le mot Pierre est superfétatoire.

    Il est dit par ailleurs en St Paul:"Ne sais-tu pas que ton corps est un  temple et que l'esprit de Dieu réside sur toi ?"

     

     

    Quant au personnage soit disant historique de Pierre,c'est un  piètre apôtre:Il renie le Christ,avant que le coq ne chante 3 fois,il  tranche une oreille à un homme,que Jésus répare aussitôt.Mais le comble:il fait mourir Ananie et sa femme,membres de la première communauté chrétienne.

    Le seul crime d'Ananie et de sa femme était d'avoir retenu une petite partie de la vente de leur propriété,au lieu de la mettre entièrement à disposition de la communauté.

    (Actes:5:1 à 10)

    Comment cet acte aussi bénin peut-il mériter la mort? 

    Comment la papauté catholique  peut-elle se prévaloir de la filiation d'un personnage aussi sinistre que Pierre, ce double criminel ? 

    Or,les Evangiles nous apprennent que c'est Jean qui était le disciple préféré de Jésus, celui qui fit reposer sa tête sur la poitrine ou le coeur de Jésus.

    L'Evangile de la charité ne peut que reposer sur Jean car ce nom se dit YOHANAN en hébreu et signifie miséricorde ou charité de Yâh. 

    Alors,quelle est la  vraie Eglise,l'Eglise de pierres,de sable ,de chaux,de paille l'Eglise de Rome une institution politico-financière,depuis l'empereur Constantin ? Celle-ci a connu certes des saints mais aussi a fait couler beaucoup de sang par ses croisades,l'inquisition,ses guerres,l'alliance du sabre et du goupillon sans compter son  terrorisme intellectuel qui a fait condamner Galilée ou encore Giordano Bruno.

    L'Eglise de Jean est celle du Logos,prologue de son Evangile qui ignore le dépeçage du Christ et la manducation cannibalesque d'un dieu fait homme.La Cène est ignorée de Jean,seul le lavement des pieds est mentionné.Ce prologue concerne le Logos ou Verbe qui éclaire tout homme venant en ce monde.C'est celà le Royaume des cieux,le KEPH et le KAPH La gnose  chrétienne permet de retrouver cette lumière ,selon les paroles gnostiques de Jésus recueillies par Thomas .C'est l'Evangile selon Thomas ,où l'Evangile primitif,dont des fragments étaient connus.Il a  été retrouvé dans sa version complète en Copte à Nag Hammadi en Haute Egypte en 1945.