• L'Arnaque des pèlerinages cathos en terre dite sainte

     

     

     

     

    La terre dite sainte est l'endroit minuscule au sein de l'Univers,un petit territoire du Proche Orient.

    Cette terre se situe entre la méditerranée,le désert du Sinaï et les montagnes du Liban.

    C'est dans ce territoire que les croyants imaginent l'histoire du salut humain.

    Cette terre a d'abord été colonisée par Abraham,le père dit des croyants mais qui était prêt à égorger son fils Isaac,ceci par l'ordre imbécile de son dieu qui par la suite a retenu son bras et lui a présenté un bélier à égorger.Une histoire où coule le sang.

    Abraham le colon,venait d'Ur en Mésopotamie,l'actuel Irak.

    Puis le dieu  YHWH fit miroiter une terre dite promise,cette Judée Samarie,appelée par la suite Palestine par Jules César,en l'honneur des envahisseurs Philistins ,marchands installés sur la côte Est.

    Une terre convoitée où coule le lait et le miel.Mais Moïse,venant d'Egypte,tout imprégné du culte monothéiste du roi renégat Egyptien Ahkénaton,en errance pendant 40ans dans le désert ne put mener à bien sa mission pour se gorger de lait et miel.

    Pour cela,il délégua à son aide et successeur Josué ou Jésus en Grec et en langue latine,le soin de prendre possession de cette terre.

    Le première résistance des Cananéens fut Jéricho et Josué extermina toute la population,à l'exception  d'une prostituée appelée Rahab.

    Puis Josué extermina tous les Cananéens pour laisser la place libre aux hébreux.

    Ce fut le premier génocide de l'Histoire.

    Ensuite, on inventa un certain Jésus,continuateur de Josué mais pacifique,une histoire constituée de mythes païens,d'extraits tordus de l'ancien testament,mélangés à l'expérience mystique des moines Esséniens.Ces moines qui ont laissé les documents de la Mer Morte ignoraient tout  d'un certain Jésus,mais par contre honoraient un certain  Maitre de Justice ou Melki-Tsedeq.Melki-Tsedeq est mentionné dans les psaumes ,puis  il a été repris dans le nouveau testament dans l'épître aux hébreux où le nom du nouveau Jésus mythique y a été accolé.

    C'est pourquoi,la prédication évangélique essentielle de cet apôtre mythique a été de proclamer son message cardinal."Chercher le Royaume de Dieu et sa Justice."

    Le mot Justice se dit TSEDEQ en hébreu et le Royaume ou Roi est MELECH.

    De Melech,roi est issu Melki qui veut dire "mon roi".

    Mais ce roi est sans généalogie,dans les psaumes et l'épître aux hébreux.Il n'a ni père ni mère.

    Mais chez les hébreux patriarcaux,la Déesse devient un Dieu.Cette fiction  est la reprise ,mais déviée du culte Egyptien de Mâat,la Déesse Justice et Vérité,épouse de Shou,le souffle lumière.

    D'ailleurs,le mot hébreu AMET,qui signifie Vérité est tiré de l'Egyptien Mâat.

     

    Puis voici qu'on offre aux pèlerins béats,le lieu où est né Jésus.

    C'est l'Eglise de la Nativité,que la mère de l'empereur Constantin,Hélène,dite Sainte Hélène,a fait construire.

    A l'intérieur,sur le sol est dessinée une grande étoile multicolore qui indique au pèlerin l'endroit exact où Jésus est né.

    Sur la gauche est une petite excavation, qui,occupée par une foule d'italiens,chantant des psaumes à tue tête ne m'a pas permis d'examiner les lieux.  

    L'empereur Constantin s'est soit disant converti au christianisme,mais par pur opportunisme.C'est ce chrétien nouveau qui fit périr son fils Crispus et tua son épouse Fausta.

    C'est ainsi que le criminel Constantin fit bâtir l'église du St Sépulcre,censé abriter le tombeau du Christ.

    En fait de tombeau,au milieu de cette église ,s'élève un petit édicule,surmonté par un  toit .On y accède en descendant quelques marches et par une porte très basse.

    On aperçoit au milieu,une vulgaire construction rectangulaire,couverte de marbre et haute d'un  mètre environ.Il est interdit de photographier.On est prié d'en faire rapidement le tour et de sortir précipitamment.Car il y a une foule immense qui attend et curieusement composée de chinois.

    On se demande bien où est passé  le  trou percé dans le roc,donné comme sépulture à Jésus par Joseph d'Arimathie.

    Ce nom d'Arimathie est encore une arnaque religieuse car en hébreu cela signifie,après la mort.En effet,après la mort,on enterre et ce nom est le bienvenu pour l'histoire.

    Et voici le lieu de baptême du prétendu Jésus.

    La littérature ainsi que les voyages organisés catholiques en terre dite sainte présentent le site QASR EL YAHOUD,comme le lieu du baptême ce Jésus dans le Joudain.

    C'est le cours inférieur du Jourdain,à l'est de Jéricho,une rivière séparant les territoires palestiniens administrés par Israël et la Jordanie.

    Ce lieu est considéré par la tradition juive,comme celui où Israël sous la conduite de Josué a traversé pour entrer en Canaan.

    Ce nom est traduit par la littérature courante,comme "le château des juifs"

    Or,en hébreu,le mot château a une toute autre définition,se reporter aux dictionnaires adéquats.

    Par contre QSHR signifie trahison,conspiration,conjuration.

    En hébreu QSHR EL YAHOUD signifie :trahison des juifs,conjuration contre les juifs.

    De cette minuscule rivière qui affleure à la terre et n'a aucun lit profond,n'a pu être plus grande ni plus profonde au temps de Josué.

    Et on se demande bien comment Josué a pu faire refluer les eaux vers le haut,vers le lac de Tibériade et vers le bas,vers la mer morte, pour passer à pied sec alors que cette petite rivière se traverse aisément en trois pas.

    Mais il est vrai que Josué était tellement fort qu'il a pu arrêter le cours du soleil .

    De plus,le soleil étant fixe et la terre tournant autour,Josué était vraiment l'as des as,pour arrêter le cours d'une planète fixe.

    Les guides touristiques sur place sont formés par les franciscains.Il n'y exposent que la foi catholique.Les franciscains sont arrivés avec les croisés et discrètement mêlés aux foules,par leur pauvreté volontaire,ils ont survécu sur place à toutes les invasions.

    Une fois par jour les moines franciscains montent la voie raide montante appelée via dolorosa en portant la croix de jésus jusqu'au St Sépulcre.

    Quelques savants soulignent également que les franciscains sont à l'origine,de l'idée fortement ancrée chez les catholiques du peuple hébreu comme peuple déïcide.C'est un antisémitisme toujours aussi vivace surtout dans les milieux intégristes.On nous présente ,François d'Assise comme le patron des écologistes,pour son amour des petits moineaux.Mais on oublie que ce catho écolo a été en Judée Samarie et y a soutenu les croisés,avec tous leurs crimes.

    Il faut souligner aussi le rôle des curés accompagnateurs.Sans doute il en existe d'intelligents, de sensés et de cultivés.

     

    Mais mon expérience en terre dite sainte m'a plutôt montré le contraire avec un accompagnateur abbé,se faisant appelé père,ce qui est interdit dans l'Evangile :

    "N'appelez personne père car vous n'avez qu'un  père  qui est dans les cieux,ni maître,car vous n'avez qu'un seul maître Jésus Christ et vous êtes tous frères."

    Cette féodalité de la curetaille s'est toujours fait sentir.Le pape est le roi universel et il est infaillible,donc eux aussi.

    En l'occurrence,sur le sujet  un curé pachyderme dont la graisse a du lui monter au cerveau qui fait des remontrances inintelligentes et désobligeantes à des adultes comme s'ils étaient des enfants.

    Et qui en plus décoiffe comme une gifle celui qui a eu le malheur d'oublier une fois d'enlever son couvre chef ,en le faisant voler par terre,lors d'une visite dans une église.

    L'esprit de cruauté et d'inquisition n'est pas mort dans l'église catholique.

     

    Cette royauté soit disant de droit divin n'est qu'une immense hypocrisie et une mascarade,pour un public trop naïf  ou abruti par des dogmes absurdes qui sont une insulte au bon sens et à l'intelligence humaine.