• L'Eucharistie:cannibalisme ou ésotérisme ?

    On peut se demander comment se fait-il que catholiques,orthodoxes et anglicans ressentent le besoin de manger leur dieu,sous forme d'hostie,dans le sacrifice de la messe.Mais voyons les origines.

     

    En premier lieu,c'est CYPRIEN,évêque de Carthage,au 3° siècle,un évêque d'origine Berbère comme Augustin,qui par sa lettre à Cécilius,affirme que le repas du Seigneur est un sacrifice et invente la messe.

    C'est  en 1095 au concile de Plaisance que la présence réelle du Christ dans les espèces du pain et du vin,doctrine de la transubstantation est inventée.Mais en 1414,par le concile de Constance,les fidèles n'ont plus droit au vin.Seul le prêtre peut en prendre en communion.

     

     

    En deuxième lieu,c'estJustin de Naplouse,le premier théologien catholique,qui dans les années 150 identifia Jésus à  l'agneau pascal,de la pâque juive du Seder,célébrant le passage de la mer rouge et la libération du joug de l'Egypte.

    Dans son dialogue avec Tryphon,Justin dit :

    "La prescription de faire rôtir l'agneau tout entier,était le symbole de la souffrance de la croix,dont le Christ devait souffrir.

    En effet,l'agneau,lorsqu'il est rôti est disposé de manière à figurer une croix:

    L'une des broches dressées le transperce depuis les membres inférieurs,jusqu'à la tête,l'autre au travers du dos et on y attache les pattes de l'agneau."

     

    Ce sacrifice n'était pas la conception du christianisme primitif.

    La DIDACHE,mot qui veut dire enseignement ou doctrine,est le premier catéchisme chrétien,dont Origène a vanté les mérites.La Didaché s'appelle aussi enseignement des 12 Apôtres.

    C'est un petit livre écrit en langue grecque en Syrie,dans les années 70 après JC.

    C'est un document qui est  antérieur à la rédaction des évangiles,écrits vers les années 150.

     

    Voici ce que dit ce document du christianisme primitif sur l'Eucharistie,au chapitre 10:

     

    "Quant à l'eucharistie,faites ainsi  vos actions de grâces, dabord pour la coupe

    Nous te rendons grâce,notre Père,pour la sainte vigne de David,ton serviteur que tu nous as fait connaitre par Jésus,ton enfant.A toi la  gloire pour les siècles.

    Pour la fraction de pain:

     

    Nous te rendons grâce notre Père,pour la vie et la connaissance que tu nous a révélées par Jésus ton enfant.A toi la gloire pour les siècles.

    De même que ce pain était rompu et dispersé sur les collines et que rassemblé,il est devenu un seul tout,ainsi que soit rassemblée ton église des extrémités de la terre dans ton Royaume.Car à toi sont la gloire et la puissance par Jésus Christ pour les siècles

    Que personne ne mange ni ne boive cette eucharistie,sinon,ceux qui ont été baptisés au nom du Seigneur.

     

    Après ce véritable repas entre chrétiens,une action de grâces était dite:

    "Nous te rendons grâce,Père saint,POUR TON SAINT NOM,QUE  TU A FAIT HABITER EN NOS COEURS."

     

    Ainsi,on le voit,l'eucharistie dans le christianisme primitif n'avait rien d'un sacrifice.

    Les premiers chrétiens n'étaient pas des cannibales,comme les participants de l'église actuelle et ne mangeaient pas leur dieu.

     

    Le cathocicisme triomphant et monopolistique a  absorbé,son principal concurrent qui était le Mithracisme.Afin de l'éliminer,il en a pris les coutumes

     

    Mithra était un dieu indo iranien,fils d'Anahita,une vierge immaculée,divinité Perse identique à Ishtar.

     

     Le culte de Mithra,longtemps concurrent  du catholicisme était un culte à mystères entre initiés. 

    Le sanctuaire de Mithra était une grotte avec l'image de Mithra donnant la mort à un taureau.

     

    Le rite principal du Mithracisme était un banquet rituel,une eucharistie.

    Les aliments offerts étaient du pain et du vin.

    Justin de Naplouse affirmait que le Mithracisme avait copié le rite catholique mais l'histoire réelle démontre le contraire.C'est le catholicisme qui a copié le mithracisme.La catholicisme a copié le Mithracisme jusque dans la date de naissance du Christ.C'était en effet,le 25 Décembre que l'on commémorait la naissance de Mithra.Ce jour représente le solstice d'hiver.C'est en effet à partir du 25 Décembre que le jour augmente et que la nuit diminue. 

     

    C'est l'empereur Constantin qui fit abolir les rites de Mithra au profit de la religion catholique,qui absorba ces rites.

    C'est le même empereur Constantin qui  tua sa femme et ébouillanta son fils Crispus.Et quoique non baptisé ,il fit de la religion chrétienne ,la religion d'Etat,son bras séculier. Il convoqua le concile de Nicée condamnant les ariens et les docètes.

     

    Depuis la préhistoire,des hommes primaires ont ressenti le besoin de manger leur dieu.Ce fut d'abord le totem du clan,un animal divin considéré comme un ancêtre.

    Cette fièvre déïphagique poussait les membres du clan à tuer cet animal représentant le dieu et le mangeaient.

    En mangeant ce dieu,en absorbant sa chair et son sang,ils pensaient acquérir les vertus surnaturelles de ce dieu.

    Dans les mystères de Dionysos,c'était le même rite déïphagique par la consommation de viande de taureau,assimilée au dieu.

    Les sacrifices humains ont existé depuis la préhistoire.César,dans son livre "l'histoire des Gaules" atteste que les Gaulois pratiquaient ces sacrifices à but magique,de la façon la plus cruelle.Ce sont les Romains qui ont aboli les sacrifices humains  pratiqués en  Gaule par les Druides.

     

    Mais revenons aux paroles de l'Evangile:

     

    "Pendant le repas,Jésus prit du pain,il prononça la bénédiction,le rompit,le donna à ses disciples en disant:

    Prenez et mangez,CECI est mon CORPS.

    Il prit ensuite la coupe,rendit grâce et la leur donna en disant:

    Buvez en tous,CECI est mon sang,le sang de la nouvelle Alliance,répandu pour beaucoup d'hommes en rémission des péchés."

    (Matthieu:26:26/27)

    La nouvelle Alliance est celle ou Dieu met sa loi dans le coeur,contrairement à l'ancienne alliance où celle ci était scellée par le sang des victimes animales offertes,selon Exode 24.

    Il y a donc une contradiction fondamentale entre le sacrifice ancien des animaux aboli par la nouvelle alliance et le sacrifice humain,encore pire établi par le sacrifice de la messe,quoique de façon symbolique.

    A ce sujet,les théologiens invoquent Itsaq,le fils d'Abraham,comme sacrifice du premier né,prototype du sacrifice du Christ.

    Mais Abraham a eu le bras retenu par Dieu et c'est un bélier qu'Abraham a sacrifié à la place de son fils.

    Depuis Abraham les sacrifices humains ont cessé et ont été remplacés par les sacrifices animaux.

    Or,voici que le christianisme officiel propose une régression aux sacrifices humains.Une régression qui sera utilisée par les despotes politiques pour justifier le combat , la mort et le sacrifice imbécile dans les guerres et dans la soif de martyre des premiers chrétiens.

    Soulignons que les premiers chrétiens refusaient de porter les armes

     

    On peut cependant  extraire de ces écrits une portée ésotérique 

    Les évangiles ont été écrits en hébreu et non en grec ou koiné comme le démontre la thèse de Bernard Dubourg.

    Les premiers écrits chrétiens hébreux et non canoniques,selon le point de vue théocratique  ont été détruits par l'empereur Justinien

     

    Pour saisir le sens secret des évangiles,il est donc utile de transcrire certains de leurs termes , en hébreu. 

     

    En hébreu,CECI EST MON CORPS:

     

    CECI,se dit ZEH (ZH) devant un nom masculin et ZOTH devant un féminin.

     

    Les hébreux sont habitués aux jeux de mots:

    Car ZEH (Ceci) signifie aussi  AGNEAU qui se dit  également ZEH (Il peut aussi s'écrire Sé)

     

    Mais ZEH,l'agneau pascal a la valeur d'ETS en atbach.ETS,signifie,l'arbre,le végétal.Et ici,il y a encore un autre jeu de mot,car le dérivé d'ETS: ETSEM veut dire ,force puissance,essence.

    Ainsi,c'est la force vitale ou force végétative qui réside dans l'arbre,la vigne ou le végétal,le blé qui est visée par ces paroles.

    Donc,le véritable sens de l'eucharistie,c'est la suppression du sacrifice de l'agneau pascal,par le sacrifice non sanglant du pain et du vin.

    L'agneau immolé,c'est le pain et le vin.ZEH=AGNEAU=PAIN ET VIN.

    Le pain et le vin remplacent l'agneau pascal.

    C'est la fin des sacrifices humains et animaux

    Présenter l'eucharistie comme un sacrifice humain qui annule tous les sacrifices,comme on le fait dire à St Paul est une horreur et une monstruosité.

     

    Le manichéisme a enseigné quelque chose d'identique en affirmant que Jésus était présent dans la nourriture, la pierre ou le végétal en tant que force universelle.

     

    Teilhard de Chardin, archéologue et jésuite auvergnat a enseigné à peu près la même chose dans son livre "le milieu divin".Il a présenté Jésus en tant que force christique.

     

    En ce qui concerne les sacrifices,réels et symboliques,voici ce que dit la Bible:

     

    "L'obéïssance vaut mieux qu'un sacrifice et la soumission mieux que la graisse de bélier" (I Samuel 15:22)

     

    "Que m'importe vos innombrables sacrifices dit  YHWH.Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux gras.

    J'ai horreur des sacrifices et je NE SUPPORTE PAS LA PRESENCE DU CRIME DANS LES  FETES RELIGIEUSES

    Vos mains sont pleines de sang,lavez vous,purifiez vous,recherchez le droit,rendez la justice."

     

    (Isaïe:1:11/17)

     

    " Je désire la miséricorde et non les sacrifices" (Osée:6:5)

    Les sacrifices sanglants sont des actes de magie noire. Les plus grands des sacrifices,ce sont le pardon,le jeûne,l'abstinence de l'alimentation carnée , la miséricorde et l'aumône qui donne à celui qui n'a pas.

    Sachez que vous ne l'obtiendrez que par la prière et le jeûne nous dit aussi l'évangile.

     

    Quelques compléments ésotériques à ceci:

    CECI s'écrit aussi ZH,c'est à dire Zaïn - Hé,de même que l'agneau qui est un mâle et le prototype du Bélier.

    Le femelle se dit agnelle.

    ZH ou HZ peut se lire Ha-Zaïn,ce qui veut dire le Zaïn.

    Le Zaïn est la 7° lettre de l'alphabet hébreu.C'est la lettre de la perfection et du sabbat qui est le 7° jour.

    Zaïn peut être lu ZAN qui signifie nourrir et en Chaldéen Zoun signifie donner à manger.

    Ainsi,on a affaire à un jeu de mot:ZEH qui est le Zayin,celui qui donne à manger est ZAN ou encore ZANI:ma nourriture.

    Et dans l'Evangile il est écrit:"ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui m'a envoyé"

    Ou encore:"L'homme ne se se nourrit pas seulement de pain mais de toute parole sortant de la Bouche de Dieu."

    Le Zayin qui a aussi la forme d'un sceptre ou d'un arme,se

    refère aussi à la 7° séphira de l'arbre kabbalstique qui est

    NETSAH.

    L'hébreu NETSAH vient du hiéroglyphe Egyptien NETS qui signifie vaincre.C'est le même sens en hébreu,victoire,pureté,foi.

    Selon Knorr Von Rosenroth dans "sa Kabbala Denudata" c'est avec Zaïn que Moïse remporta la victoire avec sa Droite,contre Amaleq "celui qui fausse la vérité de Dieu".

    La dernière lettre de Zayin ou Zan est le Noun.

    Le Noun,selon la mythologie Egyptienne est l'Océan Primordial qui produit le NOU,l'énergie que le Taoïsme appelle le Tchi.

    De la racine Nou vient le mot nourriture.C'est la nourriture super substantielle  dont parlait aussi Hippocrate,le père de la médecine :"L'homme ne se nourrit pas seulement d'aliments mais aussi de force vitale".

    Enfin,dernière remarque:

    On peut lire dans "l'encyclopédie des phénomènes extraordinaires dans la vie mystique"de Joachim Bouflet (Editions Jardin des Livres)  des miracles liés à l'eucharistie. Certaines saintes du catholicisme,stigmatisées et en état d'inédie ne se nourrissaient que de l'hostie consacrée,corps du Christ,pour ces âmes mariées spirituellement à leur Seigneur.

    On a le cas par exemple de Thérèse Neumann et plus près de nous Marthe Robin.

    Ce sont les miracles de la Foi .

    D'autres phénomènes tout aussi extraordinaires sont signalés dans cette encyclopédie.

    Magie de la Foi,confiance absolue en la Divine Providence.La Foi ou Emounah peut tout nous dit l'Evangile