• La kabbale du Pater

    La Pater ou "Notre Père" est la prière centrale de l'Evangile et même disent les Pères,le résumé de tout l'Evangile.

    "Voici comment vous prierez:

    NOTRE PERE qui es aux cieux,

    Que ton NOM soit sanctifié;

    Que ton Règne vienne;

    Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel;

    Donne nous aujourd'hui notre pain de ce jour;

    Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

    Et ne nous soumets pas à la tentation,mais délivre nous du Mal."

    (Matthieu:6:9/13)

     

    Le début de cette prière chrétienne dérive du Kadish hébreu que l'on trouve dans le Talmud.Il s'agit  de la glorification du Nom selon Lévitique 22:32 et Ezéchiel 38:23.

    Voici cette prière Kadish (de la racine kadosh:saint)

    "Magnifié et sanctifié soit le grand NOM dans le monde qu'il a créé selon  Sa Volonté.

    Qu'il puisse établir son Règne,faire fleurir son Salut et hâter le Règne du Messie.

    Puisse son Grand NOM être béni,à jamais,dans tous les temps du monde,et loué,glorifié,exalté.

    Loué soit le NOM du saint béni soit-il.

    Que la PAIX parfaite et vie heureuse nous soit accordés,par Celui qui fait Régner l'Harmonie dans les sphères."

     

    Le NOM sanctifié et glorifié dans l'ancien testament est YHWH.

    Dans l'Evangile,c'est le nom de ABBA en araméen qui signifie

    Père.

    Mais le nom de YHWH comme Père existe déjà dans l'ancien testament:

    "Toi YHWH,tu es NOTRE PERE"

    (Isaïe:63:16)

    "YHWH,NOTRE PERE,nous sommes l'oeuvre de TA MAIN"

    (Isaïe:64:7)"

     

    Les noms hébreux associent aussi YHWH au titre de Père:

    ABIYAH: Yah (abréviation de YHWH) est mon Père (Famille de Benjamin en Exode)

    ELIAB :Dieu (EL) est mon Père (Chef de tribu de Zabulon)

    ABIAL: Dieu est mon Père (Nom du grand père de Saül)

    YOAB :Yâh est Père (Neveu de David)

     

    ABBA ou ABA = Père peut s'énoncer aussi selon les règles de la kabbale AVA car le Beth ou B s'écrit comme le Vet ou V.

    AVA avec l'écriture hébraïque HWH et ses points voyelles signifie,la vie,l'Etre.

    Par contre HOVAH signifie malheur !

    Ainsi Jéhovah ou plutôt Yehovah car le J n'existe pas en hébreu signifie YÂH est MALHEUR.

    Cette prononciation a été inventée en 1240 par un moine catholique ignorant l'hébreu.

    Les points voyelles sous le nom de YHWH indiquaient qu'il fallait lire ADONY car une superstition tardive des juifs interdisait de prononcer le tétragramme.

    Précisons  que  Le tétragramme YHWH soit YOD HA WAV HA peut se lire YOD ,c'est à dire la MAIN de HAWA,l'Etre,la Vie. 

     

    La quatrième demande:"Donne nous aujourd'hui notre pain quotidien " est une mauvaise traduction.

    Le texte Grec initial dit :Donne notre ARTOS EPIOUSIOS

    Artos est en Grec ancien le nom du pain.

    EPIOUSIOS signifie :

    EPI = au dessus

    OUSIOS : La substance,l'être

    Epiousios est traduit par supersubstantiel.

    L'Evangile original de Matthieu a été écrit en hébreu et le traducteur Grec a traduit Ségoulah par épiousos.

    Ségoulah :SGWLH en hébreu signifie bien précieux,trésor mais aussi un remède surnaturel par une prière répétitive,un mantra diraient les hindous pour retrouver la santé,secourir ou d'éclairer l'orant qui prononce cette invocation.

    De ségoulah dérive le signe voyelle ségol prononcé : é, qui est disposé en 3 points sous forme de grappe de raisin.

    La grappe de raisin portée par un bâton a été le signe de la découverte de la Terre Promise que rapporta les explorateurs de Canaan.

    La vigne est aussi le symbole de la Rédemption dans la vision

    de Michée. 

    Ségoulah a une signification secrète dans la kabbale, du pain qui se dit Lehem en hébreu:LHM.

    Le mot hébreu Lehem n'est pas seulement le pain mais aussi la nourriture qui peut être matérielle ou spirituelle.

    Ainsi: Lehem - Lamed,Het,Mem a un valeur de 78,la même que celle de RWH QWDSH,c'est à dire l'Esprit Saint.

    Le pain supersubstantiel,c'est aussi la manne ,la nourriture du ciel que les hébreux ont reçu dans le désert.

    Désert se dit Midebar en hébreu .C'est la même racine que Dabar qui est la parole,le souffle.

    Le mot manne comprend le déterminatif ANNA qui en sanskrit signifie nourriture mais aussi ANA,le souffle et AN,respirer.

    Le mot sanskrit PR signifie avant,devant;l'équivalent du Grec épi.

    Ainsi le PRANA hindou,c'est la force subtile qui entre par le souffle,le principe vital,l'énergie et PRA - ANNA c'est ce qui précède la nourriture.

    Le Grec Hippocrate,le père de la médecine (460/377 avant J.C) enseignait déjà ces notions car en plus de la nourriture matérielle,il révélait que l'homme se nourrissait aussi de pneuma ou force vitale.

    C'est cette force vitale disait-il qui est le principe d'auto guérison et de défenses immunitaires dans l'organisme.

    Les Chinois connaissaient depuis des millénaires, cette force sous le terme de KI et les Egyptiens la nommaient KA.

    La 4° demande du Pater,est donc la demande de nourriture supersubstantielle, c'est à dire de force vitale.

     

    "Ne nous soumets pas à la tentation"

    Cette traduction est de toute évidence incorrecte.Dieu qui est le Père et seul le Père est bon nous dit l'Evangile,ne peut soumettre à la tentation.

    La traduction la plus plausible est "ne nous laisse pas succomber à la tentation".

    Les écrits de Qûmran,tout comme la Didakhé,le premier évangile chrétien enseignent l'existence de deux esprits dans le coeur de l'homme:l'esprit saint et l'esprit de souillure.

    C'est pourquoi l'Evangile dit "je ne suis pas venu apporter SHALOM sur cette TERRE mais SHELAH"

    Shalom,c'est la paix et Shelah,c'est l'épée.La traduction  et le jeu de mots en Matthieu 10:34: la paix et l'épée reflètent donc bien les mots hébreux.

    Et c'est le glaive,l'épée qui divise le ciel de la terre.

    C'est aussi le sens du mot sanctifié ou Qadosh qui veut dire séparé,mis à part de la souillure.

    Le QOF de Qadosh,saint, signifie coupure,séparation.

    Délivre nous du Mal ou du Malin,selon  des textes plus anciens,dérive de la sanctification du NOM.

    Enfin,je signale Que le Règne demandé  n'est pas le paradis sur terre,mais le Règne de Dieu en nous,le Règne de Shamaïm,car selon Luc,"Le Royaume des cieux,de SHMYM. est au dedans de nous".(Luc:17:21)

    C'est la demande du Règne de l'Esprit Saint qui est aussi selon St Jean le Paraclet,le consolateur ou le Menahem,l'avocat qui est aussi l'esprit de Vérité: Rouah Ameth (qui se lit Emeth).

    Il n'y a rien de nouveau sous le soleil:il s'agit de Maât de la mythologie Egyptienne,qui est justice- vérité ,la force intelligente qui régit l'harmonie cosmique,la Voie du Ciel.Maât rend Maa-Krou,juste de voix,justifié,pour la vie éternelle.Dans la mesure toutefois que l'on suive la volonté du Ciel ou la voie du Ciel pour employer cette expression au Tao qui enseigne la même chose que le Pater.