• La Parole du Serpent

     

    Un serpent qui parle ? Quelle idée bizarre ! Et pourtant c'est ce que nous lisons dès les premiers chapitres de la Genèse en ce qui concerne le fruit de l'arbre du bien et du mal et la chute originelle.

    "Le Serpent était rusé plus que tous les animaux des champs qu'avait fait Elohim.Il dit à la femme:"Dieu vous a-t-il vraiment défendu d'aucun arbre du jardin ?.........

    Non,vous ne mourrez pas dit le Serpent mais Elohim sait bien que le jour où vous en mangerez,vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux connaissant le bien et le mal."

    (Genèse :3:1/5)

    La Bible ne dit pas quel est ce fruit défendu:une pomme,une poire,une figue ou encore du raisin comme l'indique le Zohar.

    Toujours est-il qu'Elohim maudit le serpent qui devra ramper sur terre et la femme qui devra accoucher dans la douleur.

    Le Dieu hébreu serait-il un dieu jaloux  ?C'est la conclusion des gnostiques qui voient plutôt dans le Serpent,l'agathodaïmon. ou le bon démon qui guide,protège,guérit et ouvre les yeux.

    En Egypte Apophys était le mauvais serpent qui mettait en péril la barque d'Osiris,mais le cobra était le déterminatif des déesses et en particulier d'Isis.

    On notera aussi que le nom de THOT,le Logos, qui en Hiéroglyphes Egyptiens se dit DJEHOUTY a comme initiale le signe DJ qui représente un Serpent.

     

    Mais,selon les ressources de la kabbale,on trouvera le serpent,là où on ne l'attendait pas,par exemple en Exode 3.

    Il s'agit du buisson ardent.Au sein  de ce buisson ardent L'Eternel appela :Moïse,Moïse ! et il lui révéla son nom:

    Ehyeh acher Ehyeh: Je suis qui je suis .

     

    En hébreu,buisson se dit SENEH: S N H

    Sameck,Noun,Hêt.

    Or,SNH,Seneh est l'anagramme de NHS,NAHAS qui est le Serpent.

    Usuellement le serpent s'écrit NAHASH,mais la lettre SHIN peut aussi s'épeler SIN,c'est à dire S.

    On a donc une équivalence entre le S du Sameck et le S du Sin.

    Le Sameck suit la lettre Noun qui signifie poisson ou serpent d'eau et pour certains kabbalistes le sameck a la forme du serpent ouroboros dont le symbole était déjà connu des anciens Egyptiens.

    Ainsi au lieu de lire buisson ardent,il faut lire Serpent ardent.

    Et ce serpent ardent à un nom en hébreu:il se dit SARAPH.

    Et pourquoi ce serpent parle ?

    SAR en hébreu signifie ,Prince,Maître

    F final ou PH,c'est la bouche.

    SARAPH signifie donc le Maître de la bouche c'est à dire le LOGOS,raison,voix,intelligence

     

    La relation entre Saraph et bouche est d'ailleurs explicite en Isaïe:6:6/7

    " Un SARAPH vola vers moi : il tenait à la main une braise qu'il avait prise sur l'autel avec des pincettes.

    Il l'appliqua sur ma BOUCHE et dit :"Maintenant que ceci a touché tes lèvres,ton péché est enlevé,ta faute est effacée."

     

    On comprendra aussi d'une façon gnostique le Serpent d'airain élevé par Moïse qui guérissait des morsures du serpent.

    On a affaire donc à deux serpents,l'un bon,l'autre mauvais.

    C'est aussi le principe de l'homoepathie,inventée par Hanneman,la guérison du mal par le mal.

    Ce serpent a été élevé dans le désert.

    Or,en hébreu,désert se dit MIDEBAR et englobe le mot DABAR qui signifie la Parole.Dabar peut renvoyer à DEBER qui signifie Plaie.C'est la plaie du mauvais serpent.

    Par ailleurs la parole ou DBR à une guématrie par rang de 26,la même que YHWH.

    Moïse éleva donc le Serpent dans la Parole,dans le Logos.

     

    Ces notions n'offrent aucun difficulté dans l'hindouisme et les upanishads du yoga.

    Le Serpent femelle se nomme Kundalini,une fraction  de la shakti universelle et qui se trouverait à la base de la colonne vertébrale.

    Je pense que le taoïsme serait plus près de la vérité en situant le Dantian l'équivalent de la kundalini,dans le bas ventre.Les intestins ont d'ailleurs une forme serpentine,de même que les circonvolutions du cerveau.

    L'orbite microscomique est à mon avis plus près de la réalité que le caducée du tantrisme.

    Dans l'Evangile de Jean,le Christ se compare au Serpent d'airain élevé de Moïse,d'où le prologue sur le Logos qui a tout créé.Voir l'article suivant sur "le Fils de l'Homme".

    Le christianisme officiel présente un avatar divin comme l'est Krishna en Inde,avatar de Vishnou qui s'incarne pour sauver le monde.

    Mais selon la Gnose chrétienne,ce Logos ne se trouve pas dans un homme unique à un  temps X de l'Histoire,mais dans tous les hommes.

    L'Eglise qui vise à son monopole ne pardonnera pas à la Gnose qui permet un accès direct à Dieu.Elle  a tout fait pour l'éliminer et à exterminer leurs représentants,dont les derniers en date ont été les Cathares