• Le satori chrétien ou la lumière intérieure originelle

    L'Eglise chrétienne officielle a persécuté les gnostiques depuis le début.Elle a repris dans la personne du Christ la notion de bouc émissaire des juifs.Ceci,en plus cruel car s'agissant d'un sacrifice humain,pourtant aboli par Abraham.

    Les juifs pratiquaient les sacrifices humains et nous lisons dans la Torah qu'ils devaient sacrifier tout premier né,à l'exemple d'Itsaq.

    Les Romains étaient plus civilisés car ce sont eux qui ont fait cesser les sacrifices humains,couramment pratiqués par les druides dans la Gaule antique comme dans tous les peuples archaïques.

    Et cette Eglise chrétienne officielle mange son dieu tous les dimanches,afin d'en acquérir des vertus supposées ,comme les cannibales de l'Afrique la plus reculée.

    Au delà de cette lie,il y a cependant une lueur primitive qui a été assombrie par cette horde de sauvages qui a pratiqué l'Inquisition ,les croisades et les guerres de religion.

    C'est cette Lumière qu'il nous faut retrouver.

     

    Le Satori est un terme japonais du bouddhisme Zen qui correspond à l'illumination ou Bodhi de Siddhata Gautama appelé depuis Bouddha.

    Le bouddhisme Zen estime que chaque être possède en lui-même l'état de bouddha qu'il s'agit de réaliser.

    Cette illumination ou Satori est la vision de sa propre nature,de son  essence profonde qui réside dans le secret du coeur.

    L'illumination n'est cependant pas un terme propre des religions de l'extrême orient.Il est aussi présent dans le christianisme primitif.

    C'est ainsi que St Paul emploie ce terme d'illumination comme synonyme de baptême en Hébreux:6:4 et 10:3,ainsi qu'en Ephésiens 5:14.

    Le baptême est une 2° naissance qui est surtout un retour à l'origine de notre vraie nature déchue dans le monde matériel.

    C'est un retour dans les eaux matricielles.C'est la bonne nouvelle du Royaume des Cieux.

    Mais ces Cieux c'est à dire Shamaïm en hébreu,contiennent le terme ESH qui est le feu et MYM,les eaux primordiales.

    Il est à remarquer une corrélation, passée sous silence par les commentateurs bibliques entre la Baptême du Jésus au Jourdain (mot qui signifie descente) et la transfiguration du même Jésus sur le mont Thabor.

    Sur le mont Thabor,devant Pierre,Jacques et Jean,Jésus fut transfiguré.

    Son visage prit l'éclat du soleil,ses vêtements devient lumineux de blancheur et Moïse et Elie leur apparurent devant lui.

    Moïse en redescendant de la montagne avec les tables de la Loi avait le même visage transfiguré.Quant à Elie,il fut transfiguré et emporté au ciel  dans un chariot de feu,sans connaitre la mort.

    Ce qui relie ces deux événements,c'est la voix apparaissant dans une nuée lumineuse et disant:"Voici mon Fils bien aimé,j'ai mis toute mon affection en lui,écoutez le"

    Matthieu 17:1:5 pour la transfiguration et 3:17 pour le baptême.

    Au baptême, l'Esprit Saint se pose sur Jésus comme une colombe .

    Comme une colombe se dit en hébreu :K-Yonah:

    K-YWNH  a une guématrie classique de :

    20+10+6+50+5=91

    C'est la même guématrie que Parole,Verbe:NAM=91

    Or le prologue de l'Evangile de Jean enseigne:

    "Le Verbe était la véritable LUMIERE qui venant dans le monde éclaire tout homme."

    (Jean:1:7)

    Il est bien dit, qui éclaire tout homme.

    Cette lumière est aussi à relier au versets suivants:

    "La lampe du corps,c'est l'oeil.Ton oeil est-il sain,ton corps entier sera dans la lumière;ton oeil est-il malade,ton corps entier sera dans les ténèbres.Si la lumière qui est en toi est ténèbres,combien épaisses seront les ténèbres elles-mêmes".

    (Matthieu:6:22/23)

    L'oeil sain  se dit ayn bari en hébreu.

    Mais ce mot sain n'a pas été choisi au hasard par les rabbins kabbalistes qui ont écrit  l'Evangile.

    Sain s'écrit en hébreu:

    BRYA:De ce mot,on peut isoler le lettre B qui peut signifier,dans,dedans.

    Le reste du mot est RYA.Le Y ou yod au centre du mot est la plus petite lettre de l'alphabet hébreu.

    A partir de ce centre on peut lire ,de droite à gauche YA et de gauche à droite YR.

    Ce qui peut se lire YAYR qui signifie en hébreu,l'illuminé de Dieu.

    Ce mot a été latinisé en Jaïr.Ainsi la fille de Jaïr,c'est à dire YAYR,l'illuminé de Dieu  qui était morte a été ressuscitée de son sommeil par Jésus,qui prit la petite fille par la main.

    (Matthieu:9:18:25)

    On trouve aussi ce nom d'illuminé de Dieu ou YAYR de Gallad en Juges 10:3 ;YAYR,père de Mardochée ,en Esther 2:5 et YAYR,descendant de Manassé en Nombres 32:41.

    Illuminé de Dieu YAYR est donc un nom courant dans la Bible.

    Actuellement ce mot est employé dans un sens dévalorisant et péjoratif signifiant exalté ou" fada."

    C'est pourquoi,il vaut mieux employer le mot Satori qui d'ailleurs correspond à une réalité plus précise. 

    Le mont THABOR,lieu de la transfiguration peut se lire aussi BETH AOR qui en hébreu signifie maison de lumière.Ce mont n'a donc pas été choisi par hasard par les kabbalistes comme lieu de la transfiguration.

    Dans l'Evangile selon Thomas,découvert à Nag Hammadi en Haute Egypte,Jésus est la lumière à l'intérieur de l'homme de lumière à l'intérieur de nous.

    Voir à ce sujet les commentaires d'Henri-Charles PUECH dans son livre sur l'Evangile selon Thomas:"En quête de la Gnose"

    Editions Gallimard.

    Dans les textes de Nag Hammadi,au sujet d'Hermès,appellation  grecque du THOT Egyptien,il est aussi parlé de la vision  de soi-même.

    Voir à ce sujet le livre "Hermès en Haute Egypte",traduction du copte par JP MAHE -PU de Laval -Québec.

    Cette lumière intérieure est aussi connue dans le taoïsme,sous le nom de regard retourné ou vision  interne.

    Voir à ce sujet le livre de Christoffer Shipper"Le corps taoïste"

    Editions Fayard.

    La force vitale en l'homme est lumière et fait l'objet d'enseignements secrets non  pas à cause de la jalousie mais à cause des dangers sur le coeur et le système nerveux.

    Signalons aussi que le grand prêtre Aaron risquait la mort chaque fois qu'il entrait dans le saint des saints.C'est pourquoi,on attachait une corde à ses pieds afin qu'on  puisse le retirer s'il mourrait .

    Dieu aussi avait averti Moïse:

    "Dis à ton frère Aaron  de ne pas entrer en tout temps dans le saint des saints,de peur de mourir.(Lévitique:16:2).

    Jésus ou Josué dont le nom primitif est HOSHA ou Osée était le fils de NOUN.Hosha en hébreu signifie sauvé.

    Noun pour les Egyptiens c'est l'Océan primordial,le fluide immatériel à l'origine de toute chose.

    Le mot HOSHA a comme racine hiéroglyphique Egyptienne OSH qui signifie appeler,invoquer,demander du secours.

    Or,nous lisons dans la Bible que Moïse a ajouté un Y ou un Yod à Hosha qui est devenu ainsi Yâhosha qui avec des points voyelles peut se lire yâhoshoua qui en hébreu signifie Yâh sauve délivre.

    Moïse est aussi un nom Egyptien qui se lit MES c'est à dire Né de SHE:les Eaux.

    Ainsi Josué,fils de Noun,les eaux primordiales est l'équivalent de Mès She:né des eaux.

    Le baptême qui est une plongée dans les eaux matricielles est donc un retour à l'origine de notre moi pneumatique,déchu dans la matière.C'est redevenir un nouveau Mès-She,un nouveau Moïse,un fils de Noun.

    Ce geste matériel de plongée dans les eaux n'a qu'une valeur symbolique et relative.La gnose universelle enseigne comment rejoindre son moi de lumière,pneumatique,ce Logos qui comme le dit le prologue de St Jean,éclaire tout homme venant en ce monde 

     

     

     

     

     .