• Le secret du tétragramme sacré YHWH,selon la kabbale hébraïque

     

    Dans l'épisode du buisson ardent (seneh saraph) en Exode ,Dieu s'était  fait connaitre par le nom "Eyeh acher Eyeh),ce qui signifie,je suis qui je suis,c'est à dire l'Etre par excellence.En hébreu,Etre,c'est Exister et Exister,c'est Vivre.

    Ce n'est que dans le chapitre VI:2 de l'Exode que Dieu révèle son nom:

    "Elohim (Dieu) adressa la parole à Moïse en disant:"Je suis YHWH"

    Ce nom YHWH fut appelé Shem Ha-méphorash,c'est à dire qui se prononce comme se lisent ses lettres,c'est à dire YOD-Hé-VAV-Hé.

    Mais l'usage de ce nom qui semblerait avoir des pouvoirs magiques selon les prêtres hébreux a fait par la suite  le sujet d'un tabou.L'usage fut interdit et  remplacé par Adonaî qui signifie "mon Seigneur"

    Seul le grand Prêtre avait le droit de prononcer YHWH,dans le saint des saints,une fois par an, le jour du Yom Kippour,c'est à dire du Grand Pardon.

    Le mot Yahvé ou Jéhovah est pour les juifs une abomination,d'autant plus  que Yéhovah ou Jéhovah signifie en hébreu:Yâh,c'est à dire Dieu est ruine ou désolation.

    Cependant ce nom ineffable YHWH comporte quelques mystères.

    Voyons d'abord la racine Hé,Vav,Hé:En kabbale,le Hé peut s'échanger avec le Het car ces deux lettres sont des gutturales.

    Nous avons donc Het-Vav-Hé qui se lit HAVA et qui signifie vivre,c'est à dire exister.C'est aussi le nom de la mère des vivants (Eve)

    A ce nom de VIVRE a été ajouté un YOD,un y.

    Le mot YOD est dérivé de Yad,la main,mais cette explication est assez réductrice.

    Le YOD qui s'écrit Y-W-D signifie aussi la Force,la domination,la puissance,le côté,le mouvement.

    Le Y vaut 10 c'est à dire 2 Hé:  5+5

    La valeur complète du YWD est de 10+6+4=20 qui est aussi celle de la lettre KA hébraïque.

    On remarquera que le KA hébreu horizontal est le pendant du KA Egyptien qui représente deux bras levés et signifie ,force vitale de l'homme,double énergétique.

    Le Vav en hébreu signifie clou,crochet mais indique aussi la réunion,l'union et en grammaire la conjonction :ET.

    Le Hé qui dans le protosinaïtique ou la langue araméenne représentait le bras est devenu dans l'hébreu courant le synonyme du souffle.

    Ainsi,le Vav au centre des deux Hé,signifie la réunion des deux Hé ou des deux souffles.

    On doit signaler l'identité remarquable antre Adam,l'homme et le tétragramme.

    Adam,c'est A+D+M soit 1+4+40=45

    YHWH en lettres complètes,c'est:

    YWD=20

    HA=6 (qui se prononce Hé)

    VAV=13

    HA=6 

    Soit:20+6+13+6=45

    Donc ADAM=YHWH

     

    Voici également un autre façon de calcul,l'élévation au carré.

    a2+d2+m2=1+16+169 = 186

    y2+h2+v2+h2=100+25+36+25=186

    Ce nombre est celui de la lettre complète QOF =Q+W+PH=100+6+80=186

    Qof est représenté par un Kaph ou creux de la main qui surmonte un Vav.

    Ce mot peut se prononcer QOUF qui indique un déplacement circulaire,une giration.Ce mot vient de Qav,la ligne droite qui se termine par PH,la bouche.

    On remarquera aussi que YHWH= 26=DBR (Dabar)=4+2+20=26 qui est la Parole.

    Pour Johann Reuchlin dans son livre "De arte cabalista",il résume le tétragramme YHWH par la lettre SHIN (SH) par la notarique:

    Shem

    Yhwh

    Niqra

    Ce qui signifie Nom tétragramme nommé.

    Reuchlin aurait pu trouver une preuve plus mathématique,car YHWH = 26 est égal aussi à H+SH:5+21=26 qui se lit HA SHIN  ce qui veut dire le Shin,le Sh ou le S,les deux lettres étant identiques au début

    Si en kabbale YHWH se ramène à SHIN,c'est que cette lettre englobe toutes les autres lettres du tétragramme sacré.Shin de valeur 300 est aussi identique au mot Rouah Elohim:RWH ALHYM qui signifie le souffle  de Dieu.

    Shin de valeur 300 peut être rattaché à Lamed,de valeur 30

    Shin en atbach est la lettre Beth

    Ainsi SHIN est LB (LEB),c'est à dire le coeur.

    YHWH se ramène donc au coeur de l'Etre au coeur d'Adam,de l'homme archétypal créé à l'image de Dieu.

    Shin étant le coeur de YHWH,il se situe donc au coeur du tétragramme sacré et en représente le 5° élément,la quintessence et se lit donc:YHSHWH.

    La prononciation est alors facile,c'est YESHOUAH ou encore Yeshoua'

    car le hé final étant une gutturale,il peut se substituer à l'autre gutturale le Ayin.

    On aura ainsi reconnu dans l'interprétation  secrète de YHWH le nom de Josué ou Yehoshouà  qui se  contracte en Yeshouà et dont le diminutif est Yeshou en hébreu,Iessous en Grec et Jésus dans nos langues latines.

    Ce mot signifie Yâh sauve,délivre ,guérit.

    Le cri de joie des chrétiens est Allélouyah,ce qui signifie Louons Yâh,le dieu de miséricorde,Yâhshouà ou Yeshouà

     

    Ce Lundi de Pâques 2017

     

    Daniel Lanz-Blum