• Les Esséniens à l'origine du christianisme

    On connait les sectes judaïques grâce aux évangiles,qui nous décrivent les pharisiens et les sadducéens.Mais curieusement les évangiles ne disent rien sur les autres sectes comme les Esséniens et les Thérapeutes,qui d'ailleurs ont beaucoup de ressemblances.

     

    On connait les Esséniens grâce à la notice de Philon d'Alexandrie qui,le premier a fait une exégèse allégorique de la Torah ,ce qui a nourrit un certain ésotérisme chrétien.

    Ernest Renan disait:"le christianisme est une secte essénienne qui a réussi"

     

    Mais on connait mieux cette secte à l'origine du christianisme,grâce à une découverte en 1947. C'est à Quoumrân,dans le désert de Judée,qu'un bédoin découvrit dans une grotte, de très anciens rouleaux hébreux connus sous le nom de "manuscrits de la mer morte".

    Ces manuscrits de la mer morte révèlent les pratiques et la mystique de la secte Essénienne.

     

     

    Les Esséniens constituaient une secte secrète ésotérique.

     

    Ils sont à l'origine de la mystique et de la kabbale juive et spécialement de la Mercabah,le trône divin.

    La mystique de la Mercabah est la première mystique juive.Elle concerne la vision du char divin,telle qu'elle est décrite par Ezéchiel.

    Ce char divin faisait l'objet de méditations et aussi de pratiques mystiques chez les Esséniens,selon le texte de Quoumrân :4Q SI 40 24.

     

    Or,l'objet principal de cette vision est le nom de YHWH.Mais ce qu'il y a d'original dans cette vision,c'est queYHWH se révèle sous la forme d'un homme,comme le décrit Ezéchiel.

     

    Il y a tout lieu de penser que cette vision de YHWH (Yahvé) sous la forme d'un homme a donné le noyau principal de Yehoshoua (Josué),Dieu et Homme,dont son abrégé est le Iessous Grec  et le Jésus latin.

    Yehoshoua en hébreu,signifie YHWH sauveur,guérisseur.

     

     

    Comme dans les premières communautés chrétiennes,les Esséniens mettaient tous leurs biens en commun.

     

    Mais alors que la loi de Moïse enseignait la loi du talion:"oeil pour oeil,dent pour dent",la règle Essénienne est tout à fait conforme à ce qui deviendra  la morale chrétienne.

     

    "Je ne rendrai à personne la rétribution du mal:

    c'est par le bien que je poursuivrai un chacun;

    car c'est auprès de Dieu qu'est le jugement de tout vivant,

    et c'est Lui qui paiera à chacun sa rétribution."

    (Règle X -17/18)

     

    Et dans la Règle VII:8/9,il est strictement interdit de sa venger et de garder rancune.

     

    Les Esséniens s'intitulent eux-mêmes fils de la Vérité.Dieu est Vérité et son esprit est l'esprit de Vérité.

     

    On retrouve ces mêmes notions dans l'Evangile de Jean ou Jésus dit:"je suis venu pour rendre témoignage à la vérité"

    Et Jésus promet à ses disciples l'envoi de l'esprit de vérité ou paraclet,dans ce même évangile de Jean.

     

    Mais les Esséniens enseignaient aussi la règle des deux esprits.Il y a deux esprits en l'homme, qui se combattent:l'esprit saint et l'esprit de souillure.Ces notions passeront dans la Didakhé le premier catéchisme chrétien.

     

    La secte des Esséniens a été fondée par un mystérieux Maître de Justice,qui aurait été supplicié et mis à mort.Le savant Dupont-Sommer y voit le prototype de Jésus le Christ.

    Ce Maître de Justice est l'annonciateur de l'Alliance nouvelle,un prophète semblable à Moïse dont la Bible a annoncé la venue en Deutéronome :18:18/19.

     

    Mais ce Maître de Justice,hypostasié chez les Esséniens ,semble plutôt être une figure glorieuse.

    C'est ainsi que le christianisme a commencé sa carrière en étant une gnose,c'est à dire un enseignement secret réservé à un petit cénacle.

    Puis sous l'influence de théologiens spéculatifs charnels et sa récupération politique par l'empereur Constantin,ce christianisme est devenu la grande Eglise.

    Cette grande Eglise a combattu,puis écrasé dès le départ la Gnose,c'est à dire la connaissance secrète.Elle a fait croire ensuite que la Gnose était un sous produit du christianisme.

    On peut juger l'arbre à ses fruits:la grande Eglise,a donné les croisades,l'alliance aux guerres,la bénédiction des canons,les guerres de religion,l'inquisition,le colonialisme et la terreur morale par des dogmes aussi absurdes que l'enfer éternel.

    Le fleuve a été pollué par les déjections intellectuelles des théologiens et sa prostitution au pouvoir politique.

    Ce qu'il faut c'est retrouver la pureté de la source.