• L'Eglise chrétienne officielle a persécuté les gnostiques depuis le début.Elle a repris dans la personne du Christ la notion de bouc émissaire des juifs.Ceci,en plus cruel car s'agissant d'un sacrifice humain,pourtant aboli par Abraham.

    Les juifs pratiquaient les sacrifices humains et nous lisons dans la Torah qu'ils devaient sacrifier tout premier né,à l'exemple d'Itsaq.

    Les Romains étaient plus civilisés car ce sont eux qui ont fait cesser les sacrifices humains,couramment pratiqués par les druides dans la Gaule antique comme dans tous les peuples archaïques.

    Et cette Eglise chrétienne officielle mange son dieu tous les dimanches,afin d'en acquérir des vertus supposées ,comme les cannibales de l'Afrique la plus reculée.

    Au delà de cette lie,il y a cependant une lueur primitive qui a été assombrie par cette horde de sauvages qui a pratiqué l'Inquisition ,les croisades et les guerres de religion.

    C'est cette Lumière qu'il nous faut retrouver.

     

    Le Satori est un terme japonais du bouddhisme Zen qui correspond à l'illumination ou Bodhi de Siddhata Gautama appelé depuis Bouddha.

    Le bouddhisme Zen estime que chaque être possède en lui-même l'état de bouddha qu'il s'agit de réaliser.

    Cette illumination ou Satori est la vision de sa propre nature,de son  essence profonde qui réside dans le secret du coeur.

    L'illumination n'est cependant pas un terme propre des religions de l'extrême orient.Il est aussi présent dans le christianisme primitif.

    C'est ainsi que St Paul emploie ce terme d'illumination comme synonyme de baptême en Hébreux:6:4 et 10:3,ainsi qu'en Ephésiens 5:14.

    Le baptême est une 2° naissance qui est surtout un retour à l'origine de notre vraie nature déchue dans le monde matériel.

    C'est un retour dans les eaux matricielles.C'est la bonne nouvelle du Royaume des Cieux.

    Mais ces Cieux c'est à dire Shamaïm en hébreu,contiennent le terme ESH qui est le feu et MYM,les eaux primordiales.

    Il est à remarquer une corrélation, passée sous silence par les commentateurs bibliques entre la Baptême du Jésus au Jourdain (mot qui signifie descente) et la transfiguration du même Jésus sur le mont Thabor.

    Sur le mont Thabor,devant Pierre,Jacques et Jean,Jésus fut transfiguré.

    Son visage prit l'éclat du soleil,ses vêtements devient lumineux de blancheur et Moïse et Elie leur apparurent devant lui.

    Moïse en redescendant de la montagne avec les tables de la Loi avait le même visage transfiguré.Quant à Elie,il fut transfiguré et emporté au ciel  dans un chariot de feu,sans connaitre la mort.

    Ce qui relie ces deux événements,c'est la voix apparaissant dans une nuée lumineuse et disant:"Voici mon Fils bien aimé,j'ai mis toute mon affection en lui,écoutez le"

    Matthieu 17:1:5 pour la transfiguration et 3:17 pour le baptême.

    Au baptême, l'Esprit Saint se pose sur Jésus comme une colombe .

    Comme une colombe se dit en hébreu :K-Yonah:

    K-YWNH  a une guématrie classique de :

    20+10+6+50+5=91

    C'est la même guématrie que Parole,Verbe:NAM=91

    Or le prologue de l'Evangile de Jean enseigne:

    "Le Verbe était la véritable LUMIERE qui venant dans le monde éclaire tout homme."

    (Jean:1:7)

    Il est bien dit, qui éclaire tout homme.

    Cette lumière est aussi à relier au versets suivants:

    "La lampe du corps,c'est l'oeil.Ton oeil est-il sain,ton corps entier sera dans la lumière;ton oeil est-il malade,ton corps entier sera dans les ténèbres.Si la lumière qui est en toi est ténèbres,combien épaisses seront les ténèbres elles-mêmes".

    (Matthieu:6:22/23)

    L'oeil sain  se dit ayn bari en hébreu.

    Mais ce mot sain n'a pas été choisi au hasard par les rabbins kabbalistes qui ont écrit  l'Evangile.

    Sain s'écrit en hébreu:

    BRYA:De ce mot,on peut isoler le lettre B qui peut signifier,dans,dedans.

    Le reste du mot est RYA.Le Y ou yod au centre du mot est la plus petite lettre de l'alphabet hébreu.

    A partir de ce centre on peut lire ,de droite à gauche YA et de gauche à droite YR.

    Ce qui peut se lire YAYR qui signifie en hébreu,l'illuminé de Dieu.

    Ce mot a été latinisé en Jaïr.Ainsi la fille de Jaïr,c'est à dire YAYR,l'illuminé de Dieu  qui était morte a été ressuscitée de son sommeil par Jésus,qui prit la petite fille par la main.

    (Matthieu:9:18:25)

    On trouve aussi ce nom d'illuminé de Dieu ou YAYR de Gallad en Juges 10:3 ;YAYR,père de Mardochée ,en Esther 2:5 et YAYR,descendant de Manassé en Nombres 32:41.

    Illuminé de Dieu YAYR est donc un nom courant dans la Bible.

    Actuellement ce mot est employé dans un sens dévalorisant et péjoratif signifiant exalté ou" fada."

    C'est pourquoi,il vaut mieux employer le mot Satori qui d'ailleurs correspond à une réalité plus précise. 

    Le mont THABOR,lieu de la transfiguration peut se lire aussi BETH AOR qui en hébreu signifie maison de lumière.Ce mont n'a donc pas été choisi par hasard par les kabbalistes comme lieu de la transfiguration.

    Dans l'Evangile selon Thomas,découvert à Nag Hammadi en Haute Egypte,Jésus est la lumière à l'intérieur de l'homme de lumière à l'intérieur de nous.

    Voir à ce sujet les commentaires d'Henri-Charles PUECH dans son livre sur l'Evangile selon Thomas:"En quête de la Gnose"

    Editions Gallimard.

    Dans les textes de Nag Hammadi,au sujet d'Hermès,appellation  grecque du THOT Egyptien,il est aussi parlé de la vision  de soi-même.

    Voir à ce sujet le livre "Hermès en Haute Egypte",traduction du copte par JP MAHE -PU de Laval -Québec.

    Cette lumière intérieure est aussi connue dans le taoïsme,sous le nom de regard retourné ou vision  interne.

    Voir à ce sujet le livre de Christoffer Shipper"Le corps taoïste"

    Editions Fayard.

    La force vitale en l'homme est lumière et fait l'objet d'enseignements secrets non  pas à cause de la jalousie mais à cause des dangers sur le coeur et le système nerveux.

    Signalons aussi que le grand prêtre Aaron risquait la mort chaque fois qu'il entrait dans le saint des saints.C'est pourquoi,on attachait une corde à ses pieds afin qu'on  puisse le retirer s'il mourrait .

    Dieu aussi avait averti Moïse:

    "Dis à ton frère Aaron  de ne pas entrer en tout temps dans le saint des saints,de peur de mourir.(Lévitique:16:2).

    Jésus ou Josué dont le nom primitif est HOSHA ou Osée était le fils de NOUN.Hosha en hébreu signifie sauvé.

    Noun pour les Egyptiens c'est l'Océan primordial,le fluide immatériel à l'origine de toute chose.

    Le mot HOSHA a comme racine hiéroglyphique Egyptienne OSH qui signifie appeler,invoquer,demander du secours.

    Or,nous lisons dans la Bible que Moïse a ajouté un Y ou un Yod à Hosha qui est devenu ainsi Yâhosha qui avec des points voyelles peut se lire yâhoshoua qui en hébreu signifie Yâh sauve délivre.

    Moïse est aussi un nom Egyptien qui se lit MES c'est à dire Né de SHE:les Eaux.

    Ainsi Josué,fils de Noun,les eaux primordiales est l'équivalent de Mès She:né des eaux.

    Le baptême qui est une plongée dans les eaux matricielles est donc un retour à l'origine de notre moi pneumatique,déchu dans la matière.C'est redevenir un nouveau Mès-She,un nouveau Moïse,un fils de Noun.

    Ce geste matériel de plongée dans les eaux n'a qu'une valeur symbolique et relative.La gnose universelle enseigne comment rejoindre son moi de lumière,pneumatique,ce Logos qui comme le dit le prologue de St Jean,éclaire tout homme venant en ce monde 

     

     

     

     

     .


  •  

    Les lettres de l'alphabet hébraïque correspondent à des nombres.Le travail sur ces nombres est un élément de la kabbale qui signifie réception ou enseignement de maître à disciple.

    C'est ainsi que l'on apprend dans l'Evangile que Jésus commença sa prédication vers l'âge de 30 ans.

    Ce nombre n'a pas été choisi au hasard car celui-ci correspond  à la lettre L ou LAMED qui doit se lire LIMED et qui signifie en hébreu,enseigner.

    Donc,Jésus l'Enseignant ou LIMED,enseigne par le L de cette lettre,la plus haute de l'alphabet hébreu.

    Cette lettre est au 12° rang de l'alphabet.Ainsi le LIMED est relié au 12,c'est à dire aux 12 disciples.

    Cependant,je décèle dans cette lettre une origine Egyptienne.

    La terminaison MED signifie en hiéroglyphe Egyptien complet MEDOU qui est un bâton ou sceptre,symbole de la Parole.

    La lettre L n'existe pas en hiéroglyphes Egyptiens.Les Egyptologues remplacent cette lettre par l'équivalence du signe R,ou la bouche.

    Je pense qu'il y a une ressemblance plus profonde avec le hiéroglyphe DJ,un serpent dressé et le L ou Lamed hébreu.

    Ce DJ Egyptien est quelquefois noté DI.Les Grecs ont transformé cette lettre en T.

    Ainsi le nom du Logos et Coeur de Rê Djéhouty a été transformé par les Grecs en Théouty,puis abrégé en Théout,puis en Thot.Le mot Thot signifie par ailleurs en hiéroglyphe:main.

     

    Dans l'Evangile,on retrouve ce nombre 30 en Matthieu 27:3 .

    "Judas reçut 30 pièces d'argent des grands prêtres et des anciens pour livrer Jésus."

    Judas,c'est JUDA qui s'écrit en hébreu YEHOUDAH:Yod,Hé,Wav,Daleth,Hé.

    Ces lettres-chiffres ont une valeur de:10+5+6+4+5=30

    JUDA ou Yehoudah signifie gloire ou louange à Dieu,c'est à dire Yâh,abréviation de YHWH.

    Dans l'Evangile on trouve plusieurs YEHOUDAH:

    YEHOUDAH,frère de Jésus:(Matthieu:13:55)

    YEHOUDAH le Juste ou Jacques:

    YEHOUDAH THOMAS,ce qui veut dire Jumeau,redondance avec Dydime:même sens.

     

    L'Evangile de Judas,avec d'autres évangiles apocryphes ,c'est à dire secrets (Thomas,Marie,Philippe) a été découvert en 1970 dans une catacombe dans le désert à Nag Hammadi en haute Egypte. 

    JUDA,YEHOUDAH n'est pas le traître décrit dans les évangiles canoniques,mais il est l'Apôtre par excellence,celui que Jésus choisit.

    Le rôle de Yehoudah est de délivrer l'homme Jésus mythique de son enveloppe charnelle ,pour libérer son moi pneumatique éternel.

    La naissance de l'homme pour les gnostiques est considérée comme une chute de l'âme dans la monde de la matière.Le Salut consiste au retour à l'origine.Il s'agit de retrouver son moi pneumatique et mieux même son Noùs:esprit intelligence qui est l'époux de l'âme.

    On retrouve ces mêmes notions dans les upanishads hindoues où l'atman ,l'âme,l'esprit dans ses profondeurs internes est de la même essence que Brahman,Dieu,l'Absolu.

     

    L'Eglise officielle a persécuté la Gnose qui est la Connaissance.

    Mais quel crédit à porter à cette Eglise officielle qui nous présente un Jésus qui meurt pour expier les péchés du monde.

    Ceci est la théorie juive du bouc émissaire où les prêtres imposaient les mains sur un  bouc pour transférer les péchés d'Israël,puis envoyaient mourir ce pauvre bouc dans le désert.

    Cette Eglise officielle est une Eglise de sauvages et d'abrutis qui ne s'aperçoivent même pas de la monstruosité des enseignements qu'ils délivrent.

    C'est un retour aux sacrifices humains tels que le pratiquaient en Gaule les Druides.Il faut bénir l'invasion Romaine qui a mis fin à ces sacrifices humains,tels que le décrit César dans son livre "la guerre des Gaules"

    Que penser aussi du cannibalisme de l'eucharistie,comme les sauvages mangeaient leur dieu-totem pour acquérir les vertus de ce dieu.

    Le nombre 30 est aussi celui de la réconciliation et du dédommagement.

    "Si le boeuf frappe un esclave ou une servante,on paiera à son maître 30 sicles d'argent et le boeuf sera lapidé"

    (Exode:31:32)

    A relier à l'apaisement du dommage,le nombre 30 qui se dit en hébreu:SHLOSHIM.

    Dans ce mot SHOLOSHIM,on notera SHALOM qui signifie Paix et ISH:L'homme.

    En Egypte ancienne ,l'année comptait 12 mois de 30 jours,à la fin de laquelle on ajoutait 5 jours dits épigonèmes pour compléter l'année.

    L'intervalle entre deux nouvelles lunes est de 30 jours.

    Les hébreux,jadis,lors des nouvelles lunes apportait un sacrifice au Seigneur.

    La Lune,non seulement régit la végétation,les marées mais aussi sert de repère aux mois.

    Chaque nouvelle lune est donc une résurrection.

     

    Yehoudah,ou le 30,louange à Yâh,puissance lunaire de Yâh était chez les anciens Egyptiens le Dieu Lune,appelé aussi Yâh Ce nom était aussi associé à Thot,le Logos.

    Ces 30 pièces étaient en argent.Or,l'agent est traditionnellement associé à la Lune,tandis que l'or est le symbole du soleil.

    La Lune dans sa réalité métaphysique,selon les upanishads hindoues, est le passage obligé des âmes sauvées,avant de se fondre dans l'Absolu.

     

     Ainsi,le nombre 30 est celui de l'homme nouveau,l'homme d'argent qui trône au milieu des étoiles,avant de se fondre dans l''Ether ou Akhasa ou Brahman.

    J'ajoute également que Judas dans les Evangikes est nommé Iskarioth. Il faut lire ISH QERIOTH qui siignifie l'homme de QERIOTH.

    Or,QERIOTH était la ville de JUDA,le 4° Fils de Jacob et le coeur bien aimé de YHWH.

    Ceci renforce le nom bénéfique de JUDA que les malveillants de l'Eglise officielle cannibale ont transformé en homme abominable.


  • La Pater ou "Notre Père" est la prière centrale de l'Evangile et même disent les Pères,le résumé de tout l'Evangile.

    "Voici comment vous prierez:

    NOTRE PERE qui es aux cieux,

    Que ton NOM soit sanctifié;

    Que ton Règne vienne;

    Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel;

    Donne nous aujourd'hui notre pain de ce jour;

    Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

    Et ne nous soumets pas à la tentation,mais délivre nous du Mal."

    (Matthieu:6:9/13)

     

    Le début de cette prière chrétienne dérive du Kadish hébreu que l'on trouve dans le Talmud.Il s'agit  de la glorification du Nom selon Lévitique 22:32 et Ezéchiel 38:23.

    Voici cette prière Kadish (de la racine kadosh:saint)

    "Magnifié et sanctifié soit le grand NOM dans le monde qu'il a créé selon  Sa Volonté.

    Qu'il puisse établir son Règne,faire fleurir son Salut et hâter le Règne du Messie.

    Puisse son Grand NOM être béni,à jamais,dans tous les temps du monde,et loué,glorifié,exalté.

    Loué soit le NOM du saint béni soit-il.

    Que la PAIX parfaite et vie heureuse nous soit accordés,par Celui qui fait Régner l'Harmonie dans les sphères."

     

    Le NOM sanctifié et glorifié dans l'ancien testament est YHWH.

    Dans l'Evangile,c'est le nom de ABBA en araméen qui signifie

    Père.

    Mais le nom de YHWH comme Père existe déjà dans l'ancien testament:

    "Toi YHWH,tu es NOTRE PERE"

    (Isaïe:63:16)

    "YHWH,NOTRE PERE,nous sommes l'oeuvre de TA MAIN"

    (Isaïe:64:7)"

     

    Les noms hébreux associent aussi YHWH au titre de Père:

    ABIYAH: Yah (abréviation de YHWH) est mon Père (Famille de Benjamin en Exode)

    ELIAB :Dieu (EL) est mon Père (Chef de tribu de Zabulon)

    ABIAL: Dieu est mon Père (Nom du grand père de Saül)

    YOAB :Yâh est Père (Neveu de David)

     

    ABBA ou ABA = Père peut s'énoncer aussi selon les règles de la kabbale AVA car le Beth ou B s'écrit comme le Vet ou V.

    AVA avec l'écriture hébraïque HWH et ses points voyelles signifie,la vie,l'Etre.

    Par contre HOVAH signifie malheur !

    Ainsi Jéhovah ou plutôt Yehovah car le J n'existe pas en hébreu signifie YÂH est MALHEUR.

    Cette prononciation a été inventée en 1240 par un moine catholique ignorant l'hébreu.

    Les points voyelles sous le nom de YHWH indiquaient qu'il fallait lire ADONY car une superstition tardive des juifs interdisait de prononcer le tétragramme.

    Précisons  que  Le tétragramme YHWH soit YOD HA WAV HA peut se lire YOD ,c'est à dire la MAIN de HAWA,l'Etre,la Vie. 

     

    La quatrième demande:"Donne nous aujourd'hui notre pain quotidien " est une mauvaise traduction.

    Le texte Grec initial dit :Donne notre ARTOS EPIOUSIOS

    Artos est en Grec ancien le nom du pain.

    EPIOUSIOS signifie :

    EPI = au dessus

    OUSIOS : La substance,l'être

    Epiousios est traduit par supersubstantiel.

    L'Evangile original de Matthieu a été écrit en hébreu et le traducteur Grec a traduit Ségoulah par épiousos.

    Ségoulah :SGWLH en hébreu signifie bien précieux,trésor mais aussi un remède surnaturel par une prière répétitive,un mantra diraient les hindous pour retrouver la santé,secourir ou d'éclairer l'orant qui prononce cette invocation.

    De ségoulah dérive le signe voyelle ségol prononcé : é, qui est disposé en 3 points sous forme de grappe de raisin.

    La grappe de raisin portée par un bâton a été le signe de la découverte de la Terre Promise que rapporta les explorateurs de Canaan.

    La vigne est aussi le symbole de la Rédemption dans la vision

    de Michée. 

    Ségoulah a une signification secrète dans la kabbale, du pain qui se dit Lehem en hébreu:LHM.

    Le mot hébreu Lehem n'est pas seulement le pain mais aussi la nourriture qui peut être matérielle ou spirituelle.

    Ainsi: Lehem - Lamed,Het,Mem a un valeur de 78,la même que celle de RWH QWDSH,c'est à dire l'Esprit Saint.

    Le pain supersubstantiel,c'est aussi la manne ,la nourriture du ciel que les hébreux ont reçu dans le désert.

    Désert se dit Midebar en hébreu .C'est la même racine que Dabar qui est la parole,le souffle.

    Le mot manne comprend le déterminatif ANNA qui en sanskrit signifie nourriture mais aussi ANA,le souffle et AN,respirer.

    Le mot sanskrit PR signifie avant,devant;l'équivalent du Grec épi.

    Ainsi le PRANA hindou,c'est la force subtile qui entre par le souffle,le principe vital,l'énergie et PRA - ANNA c'est ce qui précède la nourriture.

    Le Grec Hippocrate,le père de la médecine (460/377 avant J.C) enseignait déjà ces notions car en plus de la nourriture matérielle,il révélait que l'homme se nourrissait aussi de pneuma ou force vitale.

    C'est cette force vitale disait-il qui est le principe d'auto guérison et de défenses immunitaires dans l'organisme.

    Les Chinois connaissaient depuis des millénaires, cette force sous le terme de KI et les Egyptiens la nommaient KA.

    La 4° demande du Pater,est donc la demande de nourriture supersubstantielle, c'est à dire de force vitale.

     

    "Ne nous soumets pas à la tentation"

    Cette traduction est de toute évidence incorrecte.Dieu qui est le Père et seul le Père est bon nous dit l'Evangile,ne peut soumettre à la tentation.

    La traduction la plus plausible est "ne nous laisse pas succomber à la tentation".

    Les écrits de Qûmran,tout comme la Didakhé,le premier évangile chrétien enseignent l'existence de deux esprits dans le coeur de l'homme:l'esprit saint et l'esprit de souillure.

    C'est pourquoi l'Evangile dit "je ne suis pas venu apporter SHALOM sur cette TERRE mais SHELAH"

    Shalom,c'est la paix et Shelah,c'est l'épée.La traduction  et le jeu de mots en Matthieu 10:34: la paix et l'épée reflètent donc bien les mots hébreux.

    Et c'est le glaive,l'épée qui divise le ciel de la terre.

    C'est aussi le sens du mot sanctifié ou Qadosh qui veut dire séparé,mis à part de la souillure.

    Le QOF de Qadosh,saint, signifie coupure,séparation.

    Délivre nous du Mal ou du Malin,selon  des textes plus anciens,dérive de la sanctification du NOM.

    Enfin,je signale Que le Règne demandé  n'est pas le paradis sur terre,mais le Règne de Dieu en nous,le Règne de Shamaïm,car selon Luc,"Le Royaume des cieux,de SHMYM. est au dedans de nous".(Luc:17:21)

    C'est la demande du Règne de l'Esprit Saint qui est aussi selon St Jean le Paraclet,le consolateur ou le Menahem,l'avocat qui est aussi l'esprit de Vérité: Rouah Ameth (qui se lit Emeth).

    Il n'y a rien de nouveau sous le soleil:il s'agit de Maât de la mythologie Egyptienne,qui est justice- vérité ,la force intelligente qui régit l'harmonie cosmique,la Voie du Ciel.Maât rend Maa-Krou,juste de voix,justifié,pour la vie éternelle.Dans la mesure toutefois que l'on suive la volonté du Ciel ou la voie du Ciel pour employer cette expression au Tao qui enseigne la même chose que le Pater.

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    Selon Luc 8:2,Marie dite de Magdalah a été délivrée de 7 démons par Jésus .C'est la première disciple femme qui suivit Jésus jusqu'à la mort.La première aussi qui eut la vision de sa résurrection.

    L'Eglise la présenta comme une prostituée,bien que cela ne soit pas indiqué dans l'Evangile.

    Selon les historiens,la ville de Magdalah n'est pas signalée dans l'ancien testament ni chez Flavius Josèphe.Il en est de même pour la ville de Nazareth.

    L'explication du mot Magdalah est ésotérique,ce que nous verrons plus loin.

    Pourquoi cette vision accordée en premier lieu à Marie ?

    Nous avons  affaire ici à un jeu de mots.

    Marie ou Maryam en hébreu vient de la racine MAREAH :MRAH qui signifie vision,apparition,une vision envoyée par Dieu mais a aussi  le sens de miroir selon Exode 38:8.

    Encore un autre jeu de mots en ce qui concerne la mort de Jésus:

    Selon Jean:19:50/53 Joseph d'ARIMATHIE demanda à Ponce Pilate l'autorisation d'emporter le corps de Jésus.Il l'ensevelit ensuite dans un sépulcre où personne n'avait encore été mis.

    Arimathie n'est pas une ville,pas plus que Nazareth ou Magdalah.

    Arimathie vient de l'hébreu AHARI MOTH qui signifie après la mort.

    C'est encore un mot qui a été forgé pour la circonstance.

    Maintenant,voyons le mot MAGDALAH.

    Magdalah vient de l'hébreu Miguedal qui signifie Tour,haute muraille:Miguedol.

    L'autre racine qu'on ne trouve chez aucun commentateur est la terminaison DALAH,ce qui signifie chose mince, pendante,un fil qui pend.

    C'est ici qu'intervient la notion  de prostituée, rattachée au nom de Rahab dans le livre de Josué.

    Rahab qui habitait une maison attenante à l'enceinte de la ville de Jéricho,habitait dans la muraille (Josué:2:15).Elle a caché les deux éclaireurs de Josué,sur une terrasse,sous des tiges de lin qu'elle avait étalées.

    Puis elle fit descendre par une corde attachée à sa fenêtre les deux éclaireurs.

    Les murs de Jéricho se sont effondrés,par les 7 trompettes et les 7 circonvolutions autour de la ville.Puis la ville de Jéricho qui faisait obstacle à l'entrée de Josué en Terre Promise a été détruite par le feu.

    Mais Josué avait donné un signe de salut à Rahab.Il s'agissait d'un  fil rouge pendant à sa fenêtre,la même où étaient sortis les éclaireurs,par une corde.Ce fil rouge,pendant à sa fenêtre permit de la reconnaître,pendant l'assaut,puis de la mettre à l'abri avec les siens au milieu d'Israël. (Josué 6:25)

    Jéricho ou Yehero en hébreu signifie la ville de la lune:Yareah.

    Ce fil rouge se dit, fil Shani en hébreu.

    Shani peut aussi se lire Sheni qui veut dire second,autre et Shenim,c'est la dualité,être deux.

    Shani:SH-N-Y a une guématrie par rang de 21+14+10=45 soit le même chiffre qu'ADAM:ADM =1+4+40=45

    On peut donc lire fil Shani ou fil EDOM:rouge, qui s'écrit ADM et peut se lire ADAM.

    Or,on retrouve la notion de fil écarlate dans le Cantique des Cantiques:4:3.

    "Tes lèvres sont un fil d'écarlate et ta bouche est charmante"

    Le mot prostituée se dit ZONAH en hébreu:ZWNH.Ce mot est proche de YONAH:YWNH qui signifie la colombe.

    La colombe a toujours été le symbole des déesses de l'amour.

    Le sanskrit est un dérivé lointain des langues sémitiques et le mot  YONAH se rattache au sanskrit YONI,le sexe fémlinin ou la matrice.

    C'est ici que s'exprime la dualité :SHANI :Rouge,le sang,l'âme et SHENI,la dualité.Le fil double de la bouche du cantique des cantiques.

    L'Evangile selon Philippe présente Marie Madeleine comme la compagne de Jésus qu'il embrassait souvent sur la bouche.

    Nous avons affaire ici au docétisme et non à des personnages en chair et en os.

    Il s'agit des mystères de l'âme.

    Les rabbins ou les kabbalistes qui ont inventé le mythe de Jésus du nouveau testament se sont servis du personnage de Josué de l'ancien testament.

    Le personnage de Marie Madeleine est dans la continuité de Rahab,sauvée grâce au fil de grâce de Yehoshoua' ou Jésus.Marie peut aussi avoir la racine Egyptienne MERI qui signifie Aimée et Marie de Magdalah a été sauvée grâce à ce fil DALAH,signe d'amour de Jésus.  

     

     

     

     

     

     

     


  • Le nom de Thomas vient de l'hébreu Tam qui veut dire :être double,être deux,être joint. Les Taomim signifie jumeaux.Dans l'ancien testament,le grand prêtre rendait les oracles de Dieu par les Ourim et Toumim,des objets mystérieux qui répondaient par oui ou non.Tamim en hébreu signifie:intègre,complet,parfait,sans défaut.On ne trouve aucun nom de Thomas dans l'ancien testament.Et dans le nouveau testament,seul l'Evangile de Jean mentionne Thomas qui rencontre le Ressuscité 8 jours après sa mort .Le nom de Thomas est traduit en Grec par Dydime et les évangiles font une tautologie en parlant de Thomas-Dydime.

    Jésus est apparu à Thomas 8 jours après l'apparition aux autres disciples,car il ne croyait pas à cette apparition.

    Jésus lui dit:"Avance ICI ton doigt et vois mes mains;mets la main dans mon côté et ne soit pas sceptique mais crois.

    Thomas lui répondit:Mon Seigneur et mon Dieu.

    Jésus lui dit:Parce tu as vu,tu crois.Heureux ceux qui croient sans avoir vu."

    (Jean:20:24/29)

    Ce texte s'éclaire en hébreu.C'est Bernard Dubourg qui m'a mis sur la voie de cette exégèse par son livre :"l'invention de Jésus"

    Jésus dit avance ton doigt ICI,mais il ne dit pas où.C'est ici qu'il y a un secret que seul l'hébreu peut révéler.

    Le mot ICI s'écrit en hébreu PH et se prononce PHO à cause du point voyelle sur le PH.

    Le même mot PH avec les 3 points voyelles sous le PH se dit PHE' et signifie la BOUCHE.

    Nous avons donc ici,l'association du doigt et de la bouche,du doigt qui montre la bouche,le Verbe,le Logos.

    "Mets la main dans mon côté":Coté se dit TSAD en hébreu et peut se lire TSEL car le Daleth est une linguale comme le Lamed.

    Le TSEL est l'ombre,le double.

    "Couvre moi à l'ombre (Tsel) de tes ailes" (Psaume17:8)

    "Leur ombre,c'est à dire,leur défense,force,s'est retirée d'eux"

    (Nombres:14:9)

    Le TSELEM,dérivé de TSEL,c'est l'image,l'archétype.

    "Dieu créa l'homme à son image (TSELEM)" (Genèse 1:27)

    Nous avons donc l'association de mains et d'ombre,TSEL.

    On  peut donc raisonnablement associer ceci au KA de la mythologie Egyptienne,qui est le double,l'ombre de l'homme.

    Mourir,selon les anciens Egyptiens,c'est aller à son Ka.

    C'est pourquoi il est dit dans la Bible:"Nul ne peut voir Dieu sans mourir".Et le Grand Prêtre lorsqu'il entrait dans le saint des saints,risquait la mort.C'est pourquoi les hébreux attachaient une longue corde au pied du grand prêtre pour qu'on puisse le tirer du saint des saints,en cas de mort,sans entrer dans le sanctuaire.

    Dans "Les Actes de Thomas",on peut lire:

    "Apparition de Jésus dans la chambre nuptiale:

    Moi,je ne suis pas Juda Thoma,je suis son frère.Le Seigneur s'assit sur le lit et pria les jeunes gens de s'asseoir sur le siège et commença à dire:

    Sachez mes enfants que mon frère Thoma a parlé avec vous et souvenez vous de ce qu'il vous a appris.Ainsi,vous serez comptés parmi ceux qui entrent dans la chambre nuptiale."

    (Actes de Thomas:11- Editions Gallimard - Bibliothèque de la Pléïade.

    Le mot "chambre nuptiale" est ésotérique et mériterait tout un  développement".

    Dans le livre de "Thomas le Champion",découvert à Nag Hammadi en Haute Egypte en 1945 avec d'autres livres apocryphes,dont l'Evangile selon Thomas,on peut lire:

    "Le Sauveur a dit:"Frère Thomas,tant que tu as le temps en ce monde,écoutes moi et je te révélerai ces choses que tu as méditées dans ton coeur.

    Voilà:puisqu'on a dit que TU ES MON JUMEAU et mon fidèle compagnon,examine toi même afin de comprendre qui tu es,comment tu existes et ce que tu deviendras.

    Puisque tu es appelé MON FRERE,il ne convient pas que tu sois ignorant de toi même.Je sais que tu as déjà compris que je suis connaissance de la vérité.Aussi,tandis que tu m'accompagnes,malgré que tu ne comprennes pas tout,tu as déjà commencé à savoir et tu seras appelé:

    "CELUI QUI SE CONNAIT LUI-MÊME"

    (Paroles gnostiques du Christ Jésus par André Wautier-Editions Ganesha)

    .

     

    L'Evangile selon Thomas  a été retrouvé en son entier en 1945 dans les textes de Nag Hammadi en Haute Egypte.

    Il a été cité succintement  par Origène .Selon certaines sources,la secte chrétienne des cathares s'en servait comme livre principal.Leur fief était en Languedoc et ces Cathares ont été complètement exterminés par l'église catholique.Ensuite on n'entend plus parler de cet évangile,jusqu'à la découverte de Nag Hammadi.

     

     Voici donc quelques  versets  importants,au point de vue de la gnose chrétienne.

     

    Verset 5 "Jésus a dit"Connais ce qui est devant ta face et ce qui t'est caché te sera dévoilé;car il n'y a rien de caché qui ne sera manifesté."

     

     

    "Le Royaume est à l'intérieur de vous et il est à l'extérieur de vous.Quand vous vous connaîtrez,alors vous serez connus et vous saurez que vous êtes le fils du Père qui est vivant."

     

    Cette vision est offerte car il est dit au verset 5 :"Il n'y a rien de caché qui ne sera manifesté et il n'y a rien découvert qui restera sans être dévoilé"

     

    Verset 17: "Jésus a dit :je vous donnerai ce que l'oeil n'a pas vu,et ce que l'oreille n'a pas entendu,et ce que la main n'a pas touché et ce qui n'est pas monté au coeur de l'homme."

     

    Ce don vient de la lumière intérieure,car au verset 24,il est dit:

     

    " Il y a de la lumière à l'intérieur d'un homme de lumière et il illumine le monde entier.S'il n'illumine pas,ce sont les ténèbres."

     

    L'evangile de Thomas indique les conditions de cette vision:

     

     

    Verset 26:"Jésus a dit:Le fêtu qui est dans l'oeil de ton frère,tu le vois,mais la poutre qui est dans ton oeil,tu ne la vois pas.Quand tu auras rejeté la poutre hors de ton oeil,alors tu verras à rejeter le fêtu hors de l'oeil de ton frère."

    Ce verset est différent des évangiles canoniques.Le mot principal est rejeter, différent de celui d'ôter et n'indique pas une idée de morale dont le sens courant est:"avant de voir les défauts de ton frère,vois tes propres défauts."

     

    Poutre et fétu sont des notions de grosseur.Il faut rejeter la poutre,c'est à dire la grosseur de l'oeil,pour y voir et rejeter par le fétu ce qu'il y a dans l'autre oeil.

     

    Par ailleurs, ésotériquement on peut entendre par frères et jumeaux les deux yeux.

    Dans les upanishads hindoues,l'oeil droit est affecté au soleil et l'oeil gauche à la lune.

     

    Verset 49:"Heureux les solitaires et les élus,car vous trouverez le Royaume "

     

    C'est par l'isolement,un certain état monacal que l'on peut trouver le Royaume qui est en soi.Mais ce verset 49 indique qu'il faut bénéficier d'une Grâce,car il faut être élu.

     

    Verset 50:"Jésus a dit:s'ils vous disent d'où êtes vous nés ?dites leur:nous sommes nés de la lumière,là où la lumière est née d'elle même;elle s'est dressée et s'est révélée dans leur image."

    C'est de l'homme de lumière,de l'Adam archétype que notre moi profond est venu.Il est ensuite tombé dans les ténèbres de la matière qui constitue notre vie ici-bas.

     

    Verset77:"Jésus a dit :je suis la lumière qui est sur eux tous"

     

    C'est ce que les mystiques ont appelé,le Christ intérieur et les Quakers de Georges Fox la lumière intérieure qui illumine tout homme venant en ce monde selon le prologue de l'Evangile de Jean.

    Il est évident que si Jésus est en tout homme,l'Eglise avec son Pape et ses Princes est rendue inutile et ne peut pas prospérer matériellement par ses sacrements, ses dîmes et les héritages qu'elle sollicite.

    C'est pour cette raison que l'Eglise a persécuté les gnostiques dont  Cerdon et son disciple Marcion  qui enseignaient que le Christ n'était qu'un  être pneumatique. 

     

    Verset 84 :" Quand vous voyez votre ressemblance vous vous réjouissez.Mais lorsque vous verrez vos images produites avant vous,qui ne meurent ni ne se manifestent combien grand sera ce que vous  supporterez."

     

    Nous avons ici l'essentiel de la gnose et de l'hermétisme qui est  la connaissance et la reconnaissance de soi même,dans son être,son image de lumière,qui fait des gnostiques,des sauvés.

     

     

    Verset 108 :"Jésus a dit :celui qui s'abreuvera à ma bouche deviendra comme moi et moi aussi ,je deviendrai lui et les choses cachées se révéleront à lui."

    Par le mot Bouche,il faut entendre Verbe,Logos,le Logos qui était au commencement et qui éclairait tout homme venant en ce monde,selon le prologue de l'Evangile de Jean. 

     Ceci a aussi été dit dans la Torah:

     

    "Cette Parole est proche de toi,sur ta bouche et dans ton coeur ,tu peux l'observer (Deutéronome 30:14).

     

    Mais cela demande aussi un certain état d'esprit:

    Verset 64:"les acheteurs et les marchands n'entreront pas dans les lieux de mon Père"

     

    Notre modèle occidental est essentiellement mercantiliste.C'est la société de consommation,l'avidité pour l'argent,le confort,le luxe,la luxure,les plaisirs.

    L'Evangile selon Thomas ne s'adresse qu'à un petit nombre d'élus  pratiquant l'ascétisme dans la solitude.

    C'était le cas des premiers chrétiens se retirant dans le désert,tels les pères du désert et en particulier de Macaire l'Egyptien fondateur du centre de Scété en Egypte au 4° siècle.

    Enfin,une dernière réflexion  qui me vient à l'esprit:

    Adam,le premier homme qui a été fait à l'image de Dieu,selon la Genèse,peut s'interpréter comme jumeau,double,selon la kabbale.

    Adam= ADM :Le D ou Daleth a une valeur de 4.Il peut donc  être relié au T ou Tav,de valeur 400 et par réduction:4.

    Donc ADM = ATM ou TAM =double,deux,être joint.

    Remontons encore plus haut,à la mythologie Egyptienne .

    Il s'agit du dieu ATOUM,issu du Noun et qui a crée le monde avec ses deux mains,l'une mâle ,l'autre femelle.

    Nous retrouvons cette image dans le KAMOUTEF,dont je reparlerai une autre fois.