• Le nom de Thomas vient de l'hébreu Tam qui veut dire :être double,être deux,être joint. Les Taomim signifie jumeaux.Dans l'ancien testament,le grand prêtre rendait les oracles de Dieu par les Ourim et Toumim,des objets mystérieux qui répondaient par oui ou non.Tamim en hébreu signifie:intègre,complet,parfait,sans défaut.On ne trouve aucun nom de Thomas dans l'ancien testament.Et dans le nouveau testament,seul l'Evangile de Jean mentionne Thomas qui rencontre le Ressuscité 8 jours après sa mort .Le nom de Thomas est traduit en Grec par Dydime et les évangiles font une tautologie en parlant de Thomas-Dydime.

    Jésus est apparu à Thomas 8 jours après l'apparition aux autres disciples,car il ne croyait pas à cette apparition.

    Jésus lui dit:"Avance ICI ton doigt et vois mes mains;mets la main dans mon côté et ne soit pas sceptique mais crois.

    Thomas lui répondit:Mon Seigneur et mon Dieu.

    Jésus lui dit:Parce tu as vu,tu crois.Heureux ceux qui croient sans avoir vu."

    (Jean:20:24/29)

    Ce texte s'éclaire en hébreu.C'est Bernard Dubourg qui m'a mis sur la voie de cette exégèse par son livre :"l'invention de Jésus"

    Jésus dit avance ton doigt ICI,mais il ne dit pas où.C'est ici qu'il y a un secret que seul l'hébreu peut révéler.

    Le mot ICI s'écrit en hébreu PH et se prononce PHO à cause du point voyelle sur le PH.

    Le même mot PH avec les 3 points voyelles sous le PH se dit PHE' et signifie la BOUCHE.

    Nous avons donc ici,l'association du doigt et de la bouche,du doigt qui montre la bouche,le Verbe,le Logos.

    "Mets la main dans mon côté":Coté se dit TSAD en hébreu et peut se lire TSEL car le Daleth est une linguale comme le Lamed.

    Le TSEL est l'ombre,le double.

    "Couvre moi à l'ombre (Tsel) de tes ailes" (Psaume17:8)

    "Leur ombre,c'est à dire,leur défense,force,s'est retirée d'eux"

    (Nombres:14:9)

    Le TSELEM,dérivé de TSEL,c'est l'image,l'archétype.

    "Dieu créa l'homme à son image (TSELEM)" (Genèse 1:27)

    Nous avons donc l'association de mains et d'ombre,TSEL.

    On  peut donc raisonnablement associer ceci au KA de la mythologie Egyptienne,qui est le double,l'ombre de l'homme.

    Mourir,selon les anciens Egyptiens,c'est aller à son Ka.

    C'est pourquoi il est dit dans la Bible:"Nul ne peut voir Dieu sans mourir".Et le Grand Prêtre lorsqu'il entrait dans le saint des saints,risquait la mort.C'est pourquoi les hébreux attachaient une longue corde au pied du grand prêtre pour qu'on puisse le tirer du saint des saints,en cas de mort,sans entrer dans le sanctuaire.

    Dans "Les Actes de Thomas",on peut lire:

    "Apparition de Jésus dans la chambre nuptiale:

    Moi,je ne suis pas Juda Thoma,je suis son frère.Le Seigneur s'assit sur le lit et pria les jeunes gens de s'asseoir sur le siège et commença à dire:

    Sachez mes enfants que mon frère Thoma a parlé avec vous et souvenez vous de ce qu'il vous a appris.Ainsi,vous serez comptés parmi ceux qui entrent dans la chambre nuptiale."

    (Actes de Thomas:11- Editions Gallimard - Bibliothèque de la Pléïade.

    Le mot "chambre nuptiale" est ésotérique et mériterait tout un  développement".

    Dans le livre de "Thomas le Champion",découvert à Nag Hammadi en Haute Egypte en 1945 avec d'autres livres apocryphes,dont l'Evangile selon Thomas,on peut lire:

    "Le Sauveur a dit:"Frère Thomas,tant que tu as le temps en ce monde,écoutes moi et je te révélerai ces choses que tu as méditées dans ton coeur.

    Voilà:puisqu'on a dit que TU ES MON JUMEAU et mon fidèle compagnon,examine toi même afin de comprendre qui tu es,comment tu existes et ce que tu deviendras.

    Puisque tu es appelé MON FRERE,il ne convient pas que tu sois ignorant de toi même.Je sais que tu as déjà compris que je suis connaissance de la vérité.Aussi,tandis que tu m'accompagnes,malgré que tu ne comprennes pas tout,tu as déjà commencé à savoir et tu seras appelé:

    "CELUI QUI SE CONNAIT LUI-MÊME"

    (Paroles gnostiques du Christ Jésus par André Wautier-Editions Ganesha)

    .

     

    L'Evangile selon Thomas  a été retrouvé en son entier en 1945 dans les textes de Nag Hammadi en Haute Egypte.

    Il a été cité succintement  par Origène .Selon certaines sources,la secte chrétienne des cathares s'en servait comme livre principal.Leur fief était en Languedoc et ces Cathares ont été complètement exterminés par l'église catholique.Ensuite on n'entend plus parler de cet évangile,jusqu'à la découverte de Nag Hammadi.

     

     Voici donc quelques  versets  importants,au point de vue de la gnose chrétienne.

     

    Verset 5 "Jésus a dit"Connais ce qui est devant ta face et ce qui t'est caché te sera dévoilé;car il n'y a rien de caché qui ne sera manifesté."

     

     

    "Le Royaume est à l'intérieur de vous et il est à l'extérieur de vous.Quand vous vous connaîtrez,alors vous serez connus et vous saurez que vous êtes le fils du Père qui est vivant."

     

    Cette vision est offerte car il est dit au verset 5 :"Il n'y a rien de caché qui ne sera manifesté et il n'y a rien découvert qui restera sans être dévoilé"

     

    Verset 17: "Jésus a dit :je vous donnerai ce que l'oeil n'a pas vu,et ce que l'oreille n'a pas entendu,et ce que la main n'a pas touché et ce qui n'est pas monté au coeur de l'homme."

     

    Ce don vient de la lumière intérieure,car au verset 24,il est dit:

     

    " Il y a de la lumière à l'intérieur d'un homme de lumière et il illumine le monde entier.S'il n'illumine pas,ce sont les ténèbres."

     

    L'evangile de Thomas indique les conditions de cette vision:

     

     

    Verset 26:"Jésus a dit:Le fêtu qui est dans l'oeil de ton frère,tu le vois,mais la poutre qui est dans ton oeil,tu ne la vois pas.Quand tu auras rejeté la poutre hors de ton oeil,alors tu verras à rejeter le fêtu hors de l'oeil de ton frère."

    Ce verset est différent des évangiles canoniques.Le mot principal est rejeter, différent de celui d'ôter et n'indique pas une idée de morale dont le sens courant est:"avant de voir les défauts de ton frère,vois tes propres défauts."

     

    Poutre et fétu sont des notions de grosseur.Il faut rejeter la poutre,c'est à dire la grosseur de l'oeil,pour y voir et rejeter par le fétu ce qu'il y a dans l'autre oeil.

     

    Par ailleurs, ésotériquement on peut entendre par frères et jumeaux les deux yeux.

    Dans les upanishads hindoues,l'oeil droit est affecté au soleil et l'oeil gauche à la lune.

     

    Verset 49:"Heureux les solitaires et les élus,car vous trouverez le Royaume "

     

    C'est par l'isolement,un certain état monacal que l'on peut trouver le Royaume qui est en soi.Mais ce verset 49 indique qu'il faut bénéficier d'une Grâce,car il faut être élu.

     

    Verset 50:"Jésus a dit:s'ils vous disent d'où êtes vous nés ?dites leur:nous sommes nés de la lumière,là où la lumière est née d'elle même;elle s'est dressée et s'est révélée dans leur image."

    C'est de l'homme de lumière,de l'Adam archétype que notre moi profond est venu.Il est ensuite tombé dans les ténèbres de la matière qui constitue notre vie ici-bas.

     

    Verset77:"Jésus a dit :je suis la lumière qui est sur eux tous"

     

    C'est ce que les mystiques ont appelé,le Christ intérieur et les Quakers de Georges Fox la lumière intérieure qui illumine tout homme venant en ce monde selon le prologue de l'Evangile de Jean.

    Il est évident que si Jésus est en tout homme,l'Eglise avec son Pape et ses Princes est rendue inutile et ne peut pas prospérer matériellement par ses sacrements, ses dîmes et les héritages qu'elle sollicite.

    C'est pour cette raison que l'Eglise a persécuté les gnostiques dont  Cerdon et son disciple Marcion  qui enseignaient que le Christ n'était qu'un  être pneumatique. 

     

    Verset 84 :" Quand vous voyez votre ressemblance vous vous réjouissez.Mais lorsque vous verrez vos images produites avant vous,qui ne meurent ni ne se manifestent combien grand sera ce que vous  supporterez."

     

    Nous avons ici l'essentiel de la gnose et de l'hermétisme qui est  la connaissance et la reconnaissance de soi même,dans son être,son image de lumière,qui fait des gnostiques,des sauvés.

     

     

    Verset 108 :"Jésus a dit :celui qui s'abreuvera à ma bouche deviendra comme moi et moi aussi ,je deviendrai lui et les choses cachées se révéleront à lui."

    Par le mot Bouche,il faut entendre Verbe,Logos,le Logos qui était au commencement et qui éclairait tout homme venant en ce monde,selon le prologue de l'Evangile de Jean. 

     Ceci a aussi été dit dans la Torah:

     

    "Cette Parole est proche de toi,sur ta bouche et dans ton coeur ,tu peux l'observer (Deutéronome 30:14).

     

    Mais cela demande aussi un certain état d'esprit:

    Verset 64:"les acheteurs et les marchands n'entreront pas dans les lieux de mon Père"

     

    Notre modèle occidental est essentiellement mercantiliste.C'est la société de consommation,l'avidité pour l'argent,le confort,le luxe,la luxure,les plaisirs.

    L'Evangile selon Thomas ne s'adresse qu'à un petit nombre d'élus  pratiquant l'ascétisme dans la solitude.

    C'était le cas des premiers chrétiens se retirant dans le désert,tels les pères du désert et en particulier de Macaire l'Egyptien fondateur du centre de Scété en Egypte au 4° siècle.

    Enfin,une dernière réflexion  qui me vient à l'esprit:

    Adam,le premier homme qui a été fait à l'image de Dieu,selon la Genèse,peut s'interpréter comme jumeau,double,selon la kabbale.

    Adam= ADM :Le D ou Daleth a une valeur de 4.Il peut donc  être relié au T ou Tav,de valeur 400 et par réduction:4.

    Donc ADM = ATM ou TAM =double,deux,être joint.

    Remontons encore plus haut,à la mythologie Egyptienne .

    Il s'agit du dieu ATOUM,issu du Noun et qui a crée le monde avec ses deux mains,l'une mâle ,l'autre femelle.

    Nous retrouvons cette image dans le KAMOUTEF,dont je reparlerai une autre fois.

     

     


  • Selon le récit mythique des évangiles,le Christ serait né à Bethléem en Galilée et aurait vécu à Nazareth en Judée.

    "Après le retour d'Egypte,Joseph et sa famille s'installèrent à Nazareth où ils avaient fui pour se protéger d'Hérode."

    (Matthieu:2:23)

    Or,Nazareth s'écrit en hébreu Netsareth.Le tsadé hébreu a été transcrit par un zayin ou un z latin.

    C'est Ernest Renan qui le premier a démontré que cette ville de Nazareth était fantomatique.

    Cette ville de Nazareth n'est citée ni dans l'ancien testament,ni dans le Talmud,ni chez St  Paul,ni chez aucun historien.

    La référence écrite de cette ville n'apparaît qu'au 4° siècle.

    Selon certaines sources ,les Croisés ne trouvèrent aucune ville ou village du nom de Nazareth et ce sont les chevaliers de la Croix qui fondirent  cette ville au 13° siècle.

    Aujourd'hui Nazareth compte environ 70.000 habitants ,en majorité musulmans.

    Les Nazaréens étaient une secte juive qui existait bien  avant le 1er siècle et qui faisait l'objet de malédictions chez les juifs orthodoxes.

    Les chrétiens étaient au début appelés Nazaréens chez les juifs et les arabes.Le mot de chrétiens a été donné à Antioche en Syrie au 1er siècle de notre ère aux Nazaréens.

    Selon le cardinal Daniélou ce mot de chrétiens viendrait d'une petite croix ,peinte ou tatouée sur le front.

    Ce signe vient du prophète Ezéchiel, celui du Tav marqué au front,signe des "Sauvés".

    Le Tav hébreu avait primitivement la forme d'une croix.

    Le Grecs ont vu dans cette croix le signe KHI,initiale du Krestos ou oint,traduction de Machiah ou Messie en hébreu.

     Les Nazaréens sont cités dans la Bible en Juges  XIII:6/7 et en Samuel I:1.Mais ce mot vient de NAZIR dont l'exemple  type est Samson.

    Un NAZIR était consacré à Dieu et devait se laisser pousser la barbe et les cheveux.Il ne devait en outre ne pas boire vin ou de boisson alcoolisée,ni même de produits de la vigne

    Nazir,signifie,coupé,séparé.C'est l'équivalent d'un moine,séparé du monde et  qui se consacre à Dieu.Mais. c'est un voeu temporaire.Ensuite,le Nazir reprend une vie normale.

    Cette description ne concorde pas au personnage mythique de Jésus et que l'on nous présente comme buvant du vin,changeant l'eau en vin et assimilant le vin à l'Esprit.

    Il faut faire la distinction entre Nazaréens et NETSAREENS.

    Nazareth s'écrit NETSARETH en hébreu.

    Les commentateurs font dériver Netsareth de Netser,bourgeon,Germe en s'appuyant sur une prophétie d'Isaïe:

    "Un rameau sortira de la souche de Jessé.Un germe sortira se ses racines,sur lui reposera l'esprit su Seigneur."

    (Isaïe:11)

    Mais, selon mon point de vue,il existe une explication plus ésotérique.

    Dans le mot Netsareth,il faut extraire la racine NETSAH.

    En hébreu,Netsel,signifie sauvé,délivré,être arraché du danger.

    Et Netsah en hébreu,c'est la Gloire,la victoire,la durée,l'éternité.Or la guématrie classique ou par rang de NTSRTH est de 74,ce qui est le chiffre du mot A'D : éternité.

    .

    Le mot Gloire doit retenir notre attention car il est intimement lié à la signification de lumière,de monde subtil.

    Il faut rattacher Netsah  au hiéroglyphe Egyptien NKHT (NAKHT) représenté par le bras tendu droit tenant un bâton de défense et qui signifie,Force,Victoire,de même que son dérivé hébreu Netsah.

    La terminaison RT en hébreu,c'est RESH:la Tête et TAV,le signe,la croix.Nous avons donc ici écrit en hébreu la caractéristique des premiers chrétiens:le Tav ou la croix sur la tête ou le front,signe des Sauvés,les NOTSRIM,les Netsaréens.

    Selon les manuscrits découverts à Qumrân près de la Mer Morte,les Esséniens faisaient une lecture particulière d'Ezéchiel.

    Il est donc assez probable que les Netsaréens sont à rattacher aux Esséniens,promoteurs de la Nouvelle Alliance.

    Damas en Syrie était le pays de la communauté de la nouvelle alliance.Son nom en hébreu est DAMASEQ et peut se lire MIQUEDASH,le sanctuaire.

    C'est sur ce chemin de Damas que St Paul reçut son illumination ou Satori.St Paul,de même que Jean Baptiste sont à rattacher aux Esséniens,secte assez proche aussi des Thérapeutes qui faisaient une lecture allégorique de la Torah,selon Philon d'Alexandrie.

    Je signale aussi que le baptême dans l'Eglise primitive était appelé illumination. 

     

    Or,on a vu plus haut que la famille de Jésus revenue d'Egypte se fixa à Netsareth.

    Il ne faut donc pas repousser comme incongrue l'explication Egyptienne,puisqu'on nous fait venir le Jésus mythique de l'Egypte.

    La Vierge à l'Enfant chrétienne vient d'Isis allaitant son enfant Horus.

    La passion du Christ est calquée sur celle d'Osiris,trahi par son frère Seth.Ce mot Seth a donné le mot Satan.

    On notera aussi la parenté entre Judas,en hébreu Youda et Yehoshoua (Josué qui en abrégé donne Jésus )

    Ils sont contenus dans le même Y,qui peut se prononcer Yod ou Youd qui est aussi l'initiale du mot YHWH (Yahvé),signifiant l'Eternel en hébreu,car étant la conjugaison du verbe être au présent,passé et futur.

    Selon Clément d'Alexandrie dans ses Stromates,YHWH se prononçait par les hébreux YAOUE'.

    Et même ce nom de Dieu vient des Egyptiens.C'était l'appellation de Yâh, le dieu de la Lune,appelé aussi Djéhouty que les Grecs ont transformé en Téouty,puis en Thot,Logos et coeur de Rê.

    C'est aussi ce Thot Egyptien qui a été le modèle de l'Hermès des Grecs.

    Ainsi,la figure de Yehoshoua' de Netsareth s'éclaire.

    Yehoshoua' signifie Yâh ou Dieu sauve,délivre.

    Faisons un peu d'historique:Osée ou Hosha' en hébreu,fils de Noun, était le compagnon et l'aide de Moshé (Moïse).

    Hosha' signifie "Sauvé" et là encore,je trouve une racine Egyptienne.

    Le parallèle existe en hiéroglyphes Egyptiens.C'est le mot OASH qui dans les hiéroglyphes signifie,appel,secours,sauvé.

    Ce mot est représenté par un homme qui tend ses deux bras en avant dans un geste de supplication et qui est assez proche du signe KA.

    Le mot Egyptien OASH a été interpolé en OSHA (Osée= Sauvé) de même que le mot Egyptien Maât qui signifie Justice-Vérité a été interpolé par les juifs en Amet et qui a le même sens.

    C'est Moïse,un nom Egyptien aussi (MES-SH:Né des eaux) qui a donné un Y a HOSHA,selon le récit biblique et depuis sa victoire sur les Amalécites,Hosha s'est appelé YHOSHA,qui avec les points voyelles sous le SH,s'est prononcé depuis Yehoshoua.

    Le geste de Moïse pour la victoire de Josué contre Amaleq peut faire l'objet d'une gnose que je développerai dans un autre article.

    Pour résumer,Yehoshoua de Netsareth se différencie de Yehoshoua fils de Noun et en même temps le complète sur le plan ésotérique.

    Netsareth,c'est la ville,c'est à dire la résidence de Gloire,donc de lumière du Logos de justice-vérité.

    Yehoshoua ou Jésus de Netsareth est comme l'affirmaient les Docètes et gnostiques du christianisme primitif,une vision de Gloire du Logos.

    Ainsi,on comprend mieux cette phrase d'Actes:3:6:

    "Pierre leur dit:je n'ai ni argent ,ni or,mais ce que j'ai,je te le donne:au Nom de Jésus de NETSARETH,lève toi et marche"

    Et le paralytique fut guéri.

    C'est NETSARETH qui est l'Efficace du nom de Jésus.

    Jésus ou Yéhoshoua signifiant Dieu sauve,guérit et Netsareh,la victoire,c'est le Dieu salvateur éternellement victorieux qui guérit le paralytique.

     

     


  • "Après la naissance de Jésus à Bethléem  de Judée,sous le règne d'Hérode,des MAGES venus d'Orient se présentèrent à Jérusalem:"Ou est le roi des juifs qui vient de naître ? demandèrent-ils.Nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus lui rendre hommage."

    (Matthieu:2:1/2)

     

    Ces mages sont la dénomination des prêtres du Mazdéisme,religion de l'ancienne Perse,actuellement l'Iran.

    Le Mazdéisme ,toujours présent en Iran avec les Guèbres et les Parsis est une religion qui a des similitudes avec l'ancien Védisme de l'Inde.

    Le Dieu du mazdéisme est Ahura Mazda,le Seigneur Sage.

    Le fils d'Ahura Mazda est le Dieu du feu ATAR correspondant au Dieu du feu  Védique AGNI.

    C'est par le feu que le mage Mazdéen fait monter ses prières vers le Ciel d'Ahura Mazda.Dans les temples est entretenu un feu perpétuel.On doit aussi au mazdéisme la notion de Fravarti,qui sera reprise par l'Eglise sous le nom d'ange gardien.

    Le Dieu AGNI dans le Védisme,dieu du feu est représenté monté sur un Bélier appelé RAM.

    Pourquoi le feu est associé au Bélier,dont l'Agneau qui est un mâle est la prémisse ?

    Je pense que c'est à cause de la vigueur sexuelle de l'animal,dont le signe zodiacal est fixé au début du printemps,à la montée de la sève et aux rayons plus ardents du soleil.

    Le feu est destructeur mais il est aussi créateur comme le feu du Soleil,qui a toujours fait l'objet d'adoration en tant que source de toute vie comme le Dieu Râ dans l'Egypte antique.

    Les hébreux,un peuple plus fruste d'éleveurs et de nomades ont pratiqué le sacrifice perpétuel de l'agneau prescrit en Nombres chapitre 28.

    Deux agneaux devaient être offerts en holocauste,c'est à dire brûlés entièrement et à petit feu,l'un le matin,au lever du soleil,l'autre au soir sur le déclin  du jour.

    Il y avait aussi une aspersion du sang de l'agneau sur le montant des portes et du linteau,en signe de protection.

     

    Agneau se dit en hébreu Sé mais le Sin hébreu était au début équivalent au Shin.C'est la même lettre.Seul un  point supérieur les différencient.

    Sé peut donc se lire Shé.Or,Shé est l'anagramme de Esh qui signifie feu.

    On a donc bien en hébreu la relation entre le feu et l'agneau.

    C'est identique au sanskrit Agni qui donne le feu Ignis et l'agneau.

    Le mazdéïsme a aussi conceptualisé la notion  des deux esprits,l'un  du bien l'autre du mal,la lumière et les ténèbres qui se combattent,mais dont  l'issue finale sera le triomphe d'Ahura Mazda,le Seigneur Sage.

    On retrouve cet enseignement des deux esprits:esprit saint et esprit de souillure dans les textes Esséniens retrouvés à Qûmran près de la mer morte. Ce combat entre le  Logos ou lumière et ténèbres

    se retrouve aussi dans  le prologue de l'Evangile de Jean.

    Ainsi quand l'Evangile de Jean dit à propos de Jésus:

    "Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde"

    (Jean:1:29).

    Il faut lire: "Voici le Shé,(agneau)c'est à dire le Esh (feu) qui enlève le Shal (erreur,faute,péché).

    Le Shé enlève le Shal,un des jeux de mots coutumiers des hébreux.

    Ainsi,Jean,le Baptiste baptise dans l'eau mais celui qui vient après lui et qui existe avant lui baptise dans le feu.C'est le feu céleste ou Agni.

    Dans les anciennes cosmogonies védiques le feu sort de l'eau.

    Ces anciens ne pouvaient mieux dire car on sait maintenant que l'eau est composée de deux gaz :l'oxygène et l'hydrogène sous la proportion:.H2O.

    Et dernièrement la Corée du Nord s'est vantée d'avoir fait exploser une bombe à Hydrogène,cent fois plus puissante que le feu nucléaire sur Hiroshima !

    Au sujet du péché,du Shal,c'est le préfixe du roi Salomon (SHLWMH) Shlomoh. 

    Selon le Talmud,le roi Salomon aurait bâti le temple avec un instrument magique appelé Shamir.Le sceau de Salomon appelé aussi improprement étoile de David représente l'entrelacement de deux triangles inversés.

    Salomon a accumulé les richesses,l'or, les femmes, 1000 épouses légitimes et 300 concubines nous dit la Bible !

    Et,c'est là aussi le Shal:Sous l'influence de ses concubines amonnites, il a bâti un temple au dieu MOLOCH le dieu  qui réclamait les sacrifices d'enfants.

    Le feu qui est purificateur est aussi le fondement du monde.

    C'est ce que disait le philosophe Grec Héraclite:

    "Le monde a été et sera toujours un feu éternellement vivant"

    Il voulait ainsi parler de la quintessence qui circule partout dans l'univers.

     

    Pourquoi les croyants allument des cierges pour obtenir telle ou telle grâce ? C'est l'intuition inscrite dans le coeur des croyants que le feu qui monte est comme un agent magique et aussi un sacrifice car il consume la graisse de la bougie ou du cierge.

    Ceci est aussi à rattacher au jeûne recommandé par l'Evangile,car il consume la graisse superflue.Son feu est comme une prière.

    Mais selon les prophètes de la Bible comme Isaïe,Dieu abhorre les holocaustes et les sacrifices.Le jeûne qu'il agrée est le service dû aux pauvres et aux indigents.C'est le jeûne du moi.

    On pourra aussi méditer le logion N° 82 de l'Evangile selon Thomas découvert à Nag Hammadi en Haute Egypte,cité aussi par Origène.

    "Qui est près de moi est près du feu.Qui est loin de moi est loin  du Royaume."

     

     Dans sa lecture gnostique,l'Evangile quand il est restitué en hébreu révèle la dimension cosmique du Christ,ce qui rejoint la vision d'un Teilhard de Chardin .La chair et le sang ne servent à rien.C'est l'Esprit qui vivifie.

     

     

     

     

     


  •  

    Le Docétisme  (du grec dokhein:paraître) était la doctrine gnostique du christianisme primitif.

    Ceci se lit aussi dans certains écrits de Paul et d'épîtres de Jean.Jésus qui est Dieu,ne peut assumer un corps physique de chair et de sang.

    Pour les gnostiques,la crucifixion n'est pas simplement une illusion mais un enseignement métaphysique,un moyen se se connaître soi-même comme l'indique les Odes de Salomon.

    On lit dans l'Evangile de Jean que la Parole s'est faite chair.Cela ne signifie en rien que la Parole s'est faite homme.

    Il faut revenir à l'hébreu qui est à l'origine des évangiles et non au Grec qui défigure le message originel.

    En hébreu,parole se dit DABAR=DBR

    La chair se dit BASAR=BSR

    On a ici à la fois une rime et un jeu de mot.

    La guématrie classique de Parole ou DBR est de : 4+2+200=206,soit 26.

    La guématrie de chair ou BSR est de : 2+300+200= 502,soit 52

    Parole-chair est donc de :52+26= 78

    Ce nombre de 78 est la guématrie par rang  de Rouah Qodesh qui est l'Esprit Saint: RWH -QWDSH.

     

    La lance qui a transpercé Jésus se dit ROMAH en hébreu:

    Resh-Mem-Het=RMH

    Romah a la même guématrie que RHM ou Rahim qui signifie miséricorde et que REHEM qui veut dire matrice.

     

    Le texte de l'Evangile de Jean ne dit pas que c'est le coeur qui a été transpercé,mais le côté.

    En hébreu,côté se dit TSAD: TS D.

    Le D ou Daleth de Tsad étant une linguale,elle est équivalente au Lamel ou L.

    Ainsi,Tsad,côté peut se lire TSEL.

    Le TSEL en hébreu est l'ombre,la protection.Ainsi,il est dit en Psaumes de la Bible:"YWH est ton TSEL à ta droite"

    L'ombre protège de la chaleur mais elle a aussi un sens de double,de KA comme diraient les anciens Egyptiens.

    Le TSELEM est l'image.Et en Genèse,nous lisons,ADAM a été fait selon le TSELEM de Dieu,selon l'image de YHWH ou d'ELOHIM.

    La côte d'Adam d'où fut tirée Eve se dit Tsela,dont la terminaison est un ayin.

    La plaie sur la pointe de ROMAH ou RAHIM se dit DEBER: DBR.

    Deber,la plaie a la même guématrie que Dabar,la Parole.

     

    Rassemblons donc tout ceci dans une synthèse:

    Les deux bras élevés de Jésus sont le signe du KA Egyptien qui représente le double,l'ombre,le Tsel ou l'image d'Adam créé à la ressemblance de Dieu.

    C'est à la fois un Logos et une matrice qui comporte  une plaie et une ouverture.

    Le côté de Jésus,c'est le ayin final de Jésus qui se dit Yehoshoua' en hébreu.

    Le Ayin,c'est à la fois l'oeil et la source.Selon la kabbala Denudata de Knorr Von Rosenroth,la lettre ayin se rapporte à Yesod qui est le fondement.

    C'est la fontaine ou rosée qui émane de la couronne suprême et dont yesod est le canal vers Malkhout,le royaume.

    Yesod contient le mot SOD:SWD qui signifie le secret et dont  la valeur est de 70,la même que Ayin.

    Ce chiffre de 70 est également la valeur d'Adam et Eve:

    ADM V HWH =70.

     

    On peut également rapprocher de ces notions la lance de Pé 'Or,fils d'Eléazar,fils d'Aaron,en Nombres:25:7/8.

    Cette lance traversa la matrice de l'Israélite et de la Madianite.Ce qui arrêta les fléaux.

    Pé Or appelé aussi Phinéas ou Phégor signifierait selon Philon d'Alexandrie bouche ouverte.

    Les Israélites à cause des filles de Moab se détournèrent de YHWH pour le culte de Baal Phégor,ce qui provoqua la colère de YHWH et le transpercement par Pé Or (ou Pinhas),à titre d'exemple, de l'Israélite et de la Madianite.

    Une fois de plus les Israélites comme avec le serpent ont diabolisé un enseignement ésotérique.

    Baal,transcrit quelquefois par Bel,signifie,Maitre,Seigneur.

    Phégor est la déformation de Pé Or qui signifie Bouche de lumière.

    Mais ceci demanderait des développements supplémentaires.J'y reviendrai par la suite.

     

    Les catholiques ont vu dans ce côté,le coeur de Jésus.Un coeur transpercé,d'où sort l'eau et le sang,c'est à dire l'esprit et la vie qui a donné corps à l'Eglise.

    D'où le culte du sacré coeur,avec la plaie sanguinolente du coeur de Jésus.Ce culte acquit de l'importance avec les visions de Marie Madeleine Alacocque, soeur visitandine à Paray le Monial.Ce culte fut relayé et popularisé par Jean Eudes.

    La puissance de l'imagination humaine est énorme.Les stigmates des saints du catholicisme dérivent de la contemplation- adoration- identification aux plaies corporelles d'un Christ corporel.

    Mais disait St Paul,la lettre tue,c'est l'esprit qui vivifie,la chair ne sert de rien.Sous l'écorce,il faut savoir dégager le noyau ou encore de l'essence,la quintessence.

    Cette quintessence est celle de l'Adam cosmique,image de Dieu.

    Ceci est d'ailleurs conforme à l'enseignement du Védanta avec sa conclusion  et sa grande équation: Atman (l'âme,l'esprit)= Brahman (L'Absolu,l'Ether universel).

    Le bouddhisme qui nie l'existence de l'égo,du moi a été rejeté de l'Inde par l'hindouisme ,dont le fondement est le soi,l'atman.

    Ceci représente une courte vue et même une bévue monumentale,car le bouddhisme ne dit rien d'autre que les upanishads de l'hindouisme.Il n'y a en définitive par d'âme,pas de moi,car l'âme,l'atman est Brahman.

    "Je suis Brahman" est le mantra suprême des yogis de l'Inde qui ont renoncé à tout dans ce monde.

     

     

     


  •  

    Un serpent qui parle ? Quelle idée bizarre ! Et pourtant c'est ce que nous lisons dès les premiers chapitres de la Genèse en ce qui concerne le fruit de l'arbre du bien et du mal et la chute originelle.

    "Le Serpent était rusé plus que tous les animaux des champs qu'avait fait Elohim.Il dit à la femme:"Dieu vous a-t-il vraiment défendu d'aucun arbre du jardin ?.........

    Non,vous ne mourrez pas dit le Serpent mais Elohim sait bien que le jour où vous en mangerez,vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux connaissant le bien et le mal."

    (Genèse :3:1/5)

    La Bible ne dit pas quel est ce fruit défendu:une pomme,une poire,une figue ou encore du raisin comme l'indique le Zohar.

    Toujours est-il qu'Elohim maudit le serpent qui devra ramper sur terre et la femme qui devra accoucher dans la douleur.

    Le Dieu hébreu serait-il un dieu jaloux  ?C'est la conclusion des gnostiques qui voient plutôt dans le Serpent,l'agathodaïmon. ou le bon démon qui guide,protège,guérit et ouvre les yeux.

    En Egypte Apophys était le mauvais serpent qui mettait en péril la barque d'Osiris,mais le cobra était le déterminatif des déesses et en particulier d'Isis.

    On notera aussi que le nom de THOT,le Logos, qui en Hiéroglyphes Egyptiens se dit DJEHOUTY a comme initiale le signe DJ qui représente un Serpent.

     

    Mais,selon les ressources de la kabbale,on trouvera le serpent,là où on ne l'attendait pas,par exemple en Exode 3.

    Il s'agit du buisson ardent.Au sein  de ce buisson ardent L'Eternel appela :Moïse,Moïse ! et il lui révéla son nom:

    Ehyeh acher Ehyeh: Je suis qui je suis .

     

    En hébreu,buisson se dit SENEH: S N H

    Sameck,Noun,Hêt.

    Or,SNH,Seneh est l'anagramme de NHS,NAHAS qui est le Serpent.

    Usuellement le serpent s'écrit NAHASH,mais la lettre SHIN peut aussi s'épeler SIN,c'est à dire S.

    On a donc une équivalence entre le S du Sameck et le S du Sin.

    Le Sameck suit la lettre Noun qui signifie poisson ou serpent d'eau et pour certains kabbalistes le sameck a la forme du serpent ouroboros dont le symbole était déjà connu des anciens Egyptiens.

    Ainsi au lieu de lire buisson ardent,il faut lire Serpent ardent.

    Et ce serpent ardent à un nom en hébreu:il se dit SARAPH.

    Et pourquoi ce serpent parle ?

    SAR en hébreu signifie ,Prince,Maître

    F final ou PH,c'est la bouche.

    SARAPH signifie donc le Maître de la bouche c'est à dire le LOGOS,raison,voix,intelligence

     

    La relation entre Saraph et bouche est d'ailleurs explicite en Isaïe:6:6/7

    " Un SARAPH vola vers moi : il tenait à la main une braise qu'il avait prise sur l'autel avec des pincettes.

    Il l'appliqua sur ma BOUCHE et dit :"Maintenant que ceci a touché tes lèvres,ton péché est enlevé,ta faute est effacée."

     

    On comprendra aussi d'une façon gnostique le Serpent d'airain élevé par Moïse qui guérissait des morsures du serpent.

    On a affaire donc à deux serpents,l'un bon,l'autre mauvais.

    C'est aussi le principe de l'homoepathie,inventée par Hanneman,la guérison du mal par le mal.

    Ce serpent a été élevé dans le désert.

    Or,en hébreu,désert se dit MIDEBAR et englobe le mot DABAR qui signifie la Parole.Dabar peut renvoyer à DEBER qui signifie Plaie.C'est la plaie du mauvais serpent.

    Par ailleurs la parole ou DBR à une guématrie par rang de 26,la même que YHWH.

    Moïse éleva donc le Serpent dans la Parole,dans le Logos.

     

    Ces notions n'offrent aucun difficulté dans l'hindouisme et les upanishads du yoga.

    Le Serpent femelle se nomme Kundalini,une fraction  de la shakti universelle et qui se trouverait à la base de la colonne vertébrale.

    Je pense que le taoïsme serait plus près de la vérité en situant le Dantian l'équivalent de la kundalini,dans le bas ventre.Les intestins ont d'ailleurs une forme serpentine,de même que les circonvolutions du cerveau.

    L'orbite microscomique est à mon avis plus près de la réalité que le caducée du tantrisme.

    Dans l'Evangile de Jean,le Christ se compare au Serpent d'airain élevé de Moïse,d'où le prologue sur le Logos qui a tout créé.Voir l'article suivant sur "le Fils de l'Homme".

    Le christianisme officiel présente un avatar divin comme l'est Krishna en Inde,avatar de Vishnou qui s'incarne pour sauver le monde.

    Mais selon la Gnose chrétienne,ce Logos ne se trouve pas dans un homme unique à un  temps X de l'Histoire,mais dans tous les hommes.

    L'Eglise qui vise à son monopole ne pardonnera pas à la Gnose qui permet un accès direct à Dieu.Elle  a tout fait pour l'éliminer et à exterminer leurs représentants,dont les derniers en date ont été les Cathares