• Signification hermétique de la crucifixion de Jésus

     

    Dans mes articles,j'ai montré l'abomination que consisterait le sacrifice d'un homme dieu pour sauver le monde,une conception de la préhistoire et de la sauvagerie.

    Par ailleurs,le Christ n'a aucune existence historique.Philon d'Alexandrie,savant et historien,contemporain de ce Christ supposé,et connaissant bien Rome,n'en parle dans aucun de ses livres.Philon est avec Platon, à l'origine de la notion du Logos,une notion reprise par Justin de Naplouse,dit Justin martyr qui fera incarner ce Logos dans un homme unique.

     

    Le mythe du dieu qui meurt et qui ressuscite fait partie des croyances préhistoriques comme l'a démontré Frazer dans son livre "le rameau d'or".

    Plus directement,le dieu qui meurt et qui ressuscite vient du mythe Egyptien d'Osiris.

    C'est le grain de blé,qui meurt,qui pourrit dans la terre et qui ressuscite glorieux sous la forme d'un épi de blé.

    Ce fut également l'objet des mystères d'Eleusis.

    Mais ce qui est nouveau dans le christianisme dévoyé,c'est l'introduction de la croix de sacrifice.

    Alors que la croix ansée Egyptienne était le symbole de la vie,la croix deviendra un symbole de mort pour le christianisme.

    Les textes apocryphes chrétiens expliquent ce qu'est en réalité cette croix.

    Les "Odes de Salomon",un écrit syriaque composé par un inconnu qui signe Salomon,peut être considéré comme un écrit pré-chrétien.

    L'auteur anonyme se fait nommer Salomon,car celui-ci est Fils de David,tout comme Jésus sera appelé "Fils de David" par les aveugles de Jéricho (Matthieu:20:31)

    Salomon constructeur du temple est le roi de la paix,tout comme Jésus constructeur du temple intérieur.

    Voici quelques extraits de ces odes:

    "Mon coeur fut coupé,sa tige apparut.La Grâce y poussa.

    LeTrès Haut me coupa en son Esprit Saint.

    Je déployai mes mains,je sanctifiai mon Seigneur

    Puisque l'extension de mes mains est son Signe et mon déploiement,le bois dressé."

    (Ode 27)

    Ceci rejoint la vision d'Ezéchiel en ce qui concerne l'homme coupé en deux,vision qui faisait l'objet de méditation dans la communauté Essénienne de Qumrân.Le christianisme est une secte Essénienne qui a réussi disait Ernest Renan.

    "Mes bras,je les haussais là haut,à la faveur du Seigneur,puisque de mes chaines il me défit.

    Je dépouillai la Ténèbre,

    vêtis la Lumière.

    Me furent des membres près de moi-même

    sans que soient en eux de souffrance

    ni d'angoisse ni de douleurs.

    Se mit à sourdre mon coeur

    Il se trouvait en ma bouche,brilla sur mes lèvres

    Crût sur ma face."

    (Ode 21)

    Il y a aussi le livre des "Actes de Jean" où le Christ révèle à Jean la croix de lumière et son mystère.

    Ce livre fut brûlé au Concile de Nicée,convoqué par l'empereur Constantin Il connut le même sort que nombre d'autres livres qui ne correspondaient pas aux vues de la nouvelle église impériale de la Rome des Césars.

    " Le Christ me montra une croix de lumière solidement établie et autour de la croix,une grande foule qui n'avait pas une forme unique.

    Dans la croix,il y avait une forme unique et une figure qui possédait la ressemblance.Le Seigneur lui-même,je le voyais au dessus de la croix,il n'avait pas d'aspect extérieur mais seulement une voix,une voix véritablement de Dieu.

    Cette croix est délimitation du Tout et mise en ordre de Sagesse.Cette croix a affermi le Tout par le Logos qui a tracé une limite a ce qui est créé et inférieur.

    Je ne suis pas celui qui est sur la croix.J'ai été considéré pour ce que je ne suis pas,n'étant pas ce que je suis pour la multitude;bien plus ce qu'ils diront à mon sujet est vil et indigne de moi.

    Je n'ai souffert aucune des souffrances qu'ils vont me prêter.

    Je n'ai pas souffert,je n'ai pas été frappé,je n'ai pas été suspendu,je n'ai pas été transpercé,il ne s'est pas écoulé de sang de moi.

    Comprends moi comme capture du Logos,sang du Logos,blessure du Logos,pendaison du Logos,souffrance du Logos.

    COMPRENDS DONC LE LOGOS,ensuite tu comprendras le Seigneur et en troisième lieu l'Homme et ce qu'il a souffert."

    (Ecrits apocryphes chrétiens-Bibliothèque de la Pléïade- Editions Gallimard)

    En ce qui concerne l'ésotérisme de cette crucifixion,il y a lieu de sa rappeler qu'elle a eu lieu au Golgotha,mot qui signifie Crâne,du mot Galgal : sphère.

    Ce mont Crâne était un lieu désolé comme le mont Horeb .

    Comme au rocher d'Horeb,le Rocher Christ a été fendu en deux (c'est aussi la vision d'Ezéchiel).pour libérer les eaux créatrices.C'est aussi la division de l'intellect,du Crâne qui fait jaillir le Logos.car sans bi-polarité,sans le deux il ne peut y avoir de Logos,de dia -lectique,de dia -lecte,de langue.

    Le Christ est représenté les deux bras levés.Il s'agit là aussi d'un ésotérisme.C'est l'ésotérisme du KA Egyptien,c'est à dire du double de l'homme.

    Mourir pour les anciens Egyptiens,c'est aller à son KA.

    L'autre nom du Ka est AB qui signifie coeur métaphysique.C'est pourquoi nous voyons le Christ qui a le coeur transpercé par une lance.Il s'agit de l'ouverture du coeur qui est aussi la circoncision du coeur.

    C'est cette circoncision du coeur qui est le véritable signe de la Nouvelle Alliance qui rend périmée l'ancienne alliance d'Abraham de la circoncision du prépuce.La nouvelle alliance,c'est Dieu qui met sa Loi dans le coeur du croyant.

    Par ailleurs le Christ est représenté entouré de deux larrons,l'un bon,l'autre mauvais.

    Cette symbolique rejoint l'hermétisme en ce qui concerne les deux courants du caducée d'Hermès,l'un bon,l'autre mauvais.

    C'est aussi le symbole de la kundalini hindouiste,l'identique du Ka Egyptien.

    L'Hermès Grec vient du Thot Egyptien,coeur et Logos de Râ.

    Le Docétisme,c'est à dire le Christ hermétique était le véritable caractère du christianisme primitif.Il a été détruit tout comme le catharisme et la gnose par la Césaro-Papisme qui ne veulent voir, comme des cannibales qu'un homme dieu sanguinolent.

    .