•  

    Nous trouvons beaucoup de chiffres et de nombres dans les évangiles qui ne peuvent s'expliquer que par le recours à la kabbale hébraïque. 

    Tel par exemple ce chapitre  de Jean :21:1/14.

    Voici 7 disciples de Jésus sur le rivage du lac de Tibériade:

    Simon-Pierre

    Thomas,surnommé Didyme

    Nathanaël,celui de Cana en Galilée

    Les 2 fils de Zébédée,soit Jacques et Jean

    Et 2 autres de ses disciples dont le chapitre n'indique pas le nom.

    Cela fait 7 personnes.C'est le même  chiffre que le mot poisson:Dag en hébreu:DG:Daleth,Guimel=4+3=7

    La nuit ces disciples ne prirent aucun poisson,la pêche a été vaine.

    Et voici qu'au lever du jour,Jésus ressuscité leur apparut.Jésus leur dit:"mes amis vous n'avez rien à manger ?"."Non leur répondit-ils".Mais il leur dit:"Jetez le filet à droite de la barque et vous trouverez".Ils le firent : ce filet ne s'était pas rompu malgré l'abondance du poisson et il fut tiré sur le sol.

    Il y avait exactement 153 poissons,pas un de plus,pas un de moins:153.

    Jésus qui était ressuscité leur dit "venez déjeuner".Il s'approcha,prit le pain et le leur donna,ainsi que le poisson.

    Le nombre de 153 est issu d'un calcul de la kabbale hébraïque.Bernard Dubourg dans son livre "L'invention de Jésus " en indique les valeurs guématriques:fils de l'Elohim,fils de Dieu,la Pâque,l'agneau pascal etc..

    On trouve aussi dans la littérature  que ce nombre de 143 est dit triangulaire.

    C'est l'addition de chiffres composant le nombre 17.

    Car:1+2+3+4+5+6+7+7..............17=153

    Le nombre base est donc 17.Mais d'où vient de nombre 17 ?

    Sur le mystère de ce nombre,les commentateurs sont moins diserts et surtout moins convaincants.

    Un guide touristique,spécialisé en religion et en archéologie,rencontré en Israël,m'explique que 7 est le nombre du nouveau testament et 10 celui de l'ancien testament.Il n'en sait pas plus et cela n'explique rien.

    On lit aussi sur internet que 7 représente la perfection et 10 la complétude.

    Ah bon ?

    Je pense qu'il faut fouiller un peu plus dans la kabbale hébraïque.

    Les disciples dont 7 et l'initiale de Jésus ou Yeshou en hébreu est Y qui a une valeur de 10.Nous avons là nos 17.

    De même pour le poisson DG=Dag =7 qui ajouté à  ce yod ou youd,valeur 10,donne 17.

    Mais il est encore une autre explication plus subtile de ce nombre 17.

    Il faut se souvenir que les disciples avaient faim et ils mangèrent du pain  et du poisson rôti sur du feu,à la suite de la pêche miraculeuse.

    Cela a donc un rapport avec la Bouche qui, absorbe les aliments.

    Or,Bouche se dit Pé en hébreu et a une valeur guématrique par rang de 17.

    Nous tenons donc bien là nos 17 bien cachés.

    Dag le poisson,donne le mot Dagah qui signifie se multiplier.En effet,les poissons dispersent leurs oeufs par milliers et se multiplient facilement.L'idée d'abondance  et de fécondité est liée au poisson.

    Le nombre de 17 ,la bouche aboutit donc à 153.

    Ce nombre de 153 est composé de 100,valeur de Qouf,

    50,valeur de Noun,

    3,valeur de Ghimel.

    Le mot Quouf,signifie tourner ,idée de cercle.Il s'écrit Q-W-F et sa valeur guématrique est de 186.C'est la valeur des lettres du tétragramme sacré YHWH,dont chacune a été portée au carré.

    Y2+H2+W2+H2=100+25+36+25=186

    Par ailleurs,le Qouf  hébreu est composé d'un kaf à droite et d'un vav à gauche dont la valeur est de 20+6= 26,soit la valeur de YHWH,le tétragramme sacré des hébreux.

    Le Noun en araméen signifie poisson ou serpent d'eau.Le Josué de l'ancien testament est appelé Fils de Noun.

    Le Noun,dans la théologie Egyptienne ancienne, ce sont les eaux primordiales,dont le Créateur Atoum a émergé.

    Le Ghimel vient de gamal,chameau dont la propriété est la faculté de traverser le désert,grâce à ses réserves.Le désert se dit midebar en hébreu et contient le mot Dabar,parole,qui est émanée de la bouche.

    On peut noter aussi par ailleurs que 153 se réduit à 1+5+3=9

    Le chiffre 9 est le Têt Hébreu qui a la forme d'un  cercle ouvert vers le haut.

    Il signifie serpent en hébreu et plus spécialement ouroboros,selon Franck Lalou.

    L'ouroboros déjà connu des anciens Egyptiens,le serpent dont la tête rejoint la queue,signifie l'harmonie des contraires et aussi l'infini et l'éternité.

    L'être mythique qu'est Jésus qui est Le Logos selon St Jean,n'a donc rien à voir avec la littérature catholique ou autre et l'image dégradante d'un dieu crucifié par les hébreux ,pour attiser la haine anti-juive.

    Jésus est un pur produit de la kabbale hébraïque.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    "Après la naissance de  Jésus à Bethléem de Judée,sous le règne d'Hérode,des mages venus d'Orient se présentèrent à Jérusalem."Où est le roi des juifs qui vient de naître ? demandèrent-ils.Nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus lui rendre hommage".

    Le roi Hérode s'émut à cette nouvelle et tout Jérusalem avec lui.Il convoqua les grands prêtres et les scribes du peuple et s'enquit auprès d'eux de l'endroit où devait naître le Christ."C'est à Bethléem de Judée,lui dirent-ils:Voici l'oracle du prophète:Toi,Bethléem,terre de Juda,c'est de toi que doit sortir le chef qui doit gouverner mon peule,Israël.(Michée.5:1)

    Pour  Luc :2:4,Bethléem est le lieu de naissance et de couronnement du roi David ,fils de Jessé :ISHI/ Ishaï,qui signifie,le vivant,le fort et selon Isaïe 11:1:"Il sortira :"Il sortira un rejeton du tronc d 'Ishaï,c'est à dire que le Messie sera un descendant de David .Selon la Genèse,Bethléem est le lieu du tombeau de Rachel qui signifie brebis.

    Bethléem c'est la maison du pain :en hébreu,Lehem=pain, Beth= maison.Pour les arabes,selon une étymologie assez singulière,ce serait la maison de la viande !!

    On se demande pourquoi d'ailleurs Jésus,fils de charpentier et charpentier lui-même selon les évangiles serait né dans la maison du pain:un fournil,un four?

    Le nom complet de Bethléem est Bethléem- Ephrata,ainsi qu'il est écrit en

    Michée 5:1.

    Le nom d'Ephrata signifie en hébreu Fécondité.

    Ephrata est aussi le nom de l'épouse de Kaleb,le compagnon fidèle de Josué qui a accompagné l'aide  de Moïse dans la découverte de la Terre Promise.

    Kaleb signifie: Comme le Coeur.

    Ils eurent pour enfant Hur:Hour en hébreu  qui a deux définitions soit blanc,soit cavité,caverne.

    Les évangélistes font donc naître le Christ à Ephrata qui signifie fécondité.

    Ce mot s'écrit en hébreu:A-PH-R-T.

    La racine de ce mot est PHAR qui signifie taureau.

    Le taureau était dans la mythologie ancienne Egyptienne,le nom du KA,c'est à dire du double énergétique de l'homme,que l'on peut assimiler à la kundalini dans l'hindouisme .

    Dans la la traduction des hiéroglyphes égyptiens  la lettre R a quelquefois été remplacée par la lettre L.

    D'autre part,dans la kabbale hébraïque le R et le L sont des lettres équivalentes.

    Le L ou Lamed est la plus haute lettre de l'alphabet,assimilée à la reine de l'alphabet,qui décomposée en ses éléments simples donne le nombre de 26,celui du tétragramme sacré.

    D'autre part le R ou Resh en hébreu signifie la tête,mot qui a donné Rex,Roi.

    Donc ces deux lettres R et L ont des affinités en hébreu.

    C'est pourquoi ,j'en déduis que LEHEM ,le pain qui n'a aucun sens dans le contexte était en réalité REHEM,qui signifie la matrice en hébreu.

    Beth Lehem est donc en réalité Beth Rehem,la maison de la matrice ,ce qui est cohérent avec son nom primitif d' EPHRATA,la féconde.

    La matrice,c'est en hiéroglyphes Egyptiens OUT qui fait l'objet de considérations ésotériques dans la mystique Egyptienne.Ce terme Egyptien OUT a donné le mot Utérus.

    C'est par le passage par la peau OUT,encore appelé rite du Tikenou que le roi Egyptien renouvelait ses forces  et acquérait la vie éternelle.

    Le Jésus des Evangiles est-il le continuateur de Josué Biblique ?Par quelques éléments épars et dans un sens seulement allégorique,oui.Est-il le continuateur du roi David ? Certainement que non puisque les évangiles lui font dire :"Mon royaume n'est pas de ce monde."Donc la concordance faite avec la prophétie de Michée  tombe à plat et n'a aucun sens.Et les évangiles sont dans une contradiction absolue.

    Le nom de Jésus est Yeshou en hébreu,un nom  courant à cette époque.

    Le nom de Moïse a une racine Egyptienne:Mès-She qui signifie né des eaux.

    On peut trouver la même racine Egyptienne en Jésus: Yeshou.Shou est le souffle lumière,le premier né de Râ avec sa soeur Tefnout.

    Quant à yâh,c'est le dieu de la Lune,souvent associé à Thot,le Logos et coeur de Râ.

    Je pense que les évangiles ont été trafiqués,truqués et falsifiés.C'était d'ailleurs l'opinion du philosophe Celse dont on trouve quelques bribes dans la controverse avec Origène,un des premiers pères de l'Eglise.

    Pour être juste cependant,il faut noter qu'Origène dans sa controverse avec Celse note qu'il avait vu nombre de possédés être guéris par l'invocation du nom de Ieshou.C'est que ce nom correspond à un certain mystère de l'âme.

     

     

     


  •  

    Marie,c'est Myriam en hébreu ou Maryam en araméen.Magdala viendrait de Miguedal qui signifie tour,un mot qui se trouve accolé aux noms de certaines villes.

    L'autre racine est miguedol qui signifie grand, dans le sens de la mansuétude et du secours qu'Elohim a accordé au roi David.

    Mariam de Magdala est présentée comme une prostituée et c'est la première personne à qui apparut Jésus ressuscité.

    "Jésus ressuscité le matin,le premier jour de la semaine apparut d'abord à Mariam de Magdala,dont il avait chassé sept démons"

    (Marc:16:9)

    Le nombre 7 signifie un  grand nombre de démons.

    Selon le terme "femme de mauvaise vie" de Luc:7:37,Mariam de Magdala était

    une prostituée (Zonah en hébreu).

    On se demande pourquoi les prostituées ne sont pas méprisées dans l'Evangile, par Jésus,car:

    "Amen,je vous le déclare,les publicains (collecteurs d'impôts) et les prostituées vous devancent dans le royaume de Dieu.Jean est venu dans la voie de la justice et vous n'avez pas cru en lui;mais les publicains et les prostituées ont cru en lui."

    (Matthieu: 21:21)

     

    Jésus est un diminutif de Josué et le Jésus de l'ancien testament,sauve de la mort une autre prostituée nommée Rahab.

    Rahab,qui signifie,large,spacieux était la femme à laquelle Jésus a déclaré:

    "Seule Rahab la prostituée aura la vie sauve avec ceux qui se trouvent dans sa maison car elle a caché les espions" (Josué:6:17)

    Jéricho,entourée de murailles où habitaient les Cananéens,première ville rencontrée en "terre promise",devait être détruite avec ses habitants.

    Je pense qu'il faut voir un sens allégorique à ceci.Sinon ce serait la première épuration ethnique des hébreux et quelque chose de monstrueux.Le sens allégorique a été retenu par Philon d'Alexandrie.

    Mais Rahab a été épargnée grâce à un signe de salut,à savoir un fil écarlate suspendu à sa fenêtre,la même fenêtre où elle tendit une corde pour faire s'enfuir les espions.

    Quelle est la relation entre ces deux femmes sauvées ?

    Notons tout d'abord que Mariam vient de l'hébreu MAREAH qui signifie VISION et dont le nom est proche  de notre mot Français miroir.

    Ainsi,Jésus en bonne logique rédactionnelle,ne pouvait pas apparaître  à Justine ni à Cunégonde,mais bien à Mariam,celle qui est douée de vision.

    On peut remarquer aussi que la ville de Jéricho,IERIHO en hébreu,signifie la ville de la lune :yareh.C'est aussi la ville de la VISION car yareh est l'anagramme de Reiyah qui signifie vision  et voir :raah.

    Rahab à Jéricho ( la ville de la vision)  est dotée d'un  fil salvateur par Jésus.

    Mariam de Magdala la visionnaire  privilégiée de Jésus est aussi dotée du même fil salvateur,ceci est inscrit dans son nom.

    En effet,DALA,écrit DLH signifie en hébreu:une chose mince,PENDANTE,FIL,TRAME.

    MG ou mag signifie mage,magique.Le RAB MAG est le chef des magiciens en 

    Jérémie39:3.

    MAGDALAH dans son ésotérisme,signifie un fil magique ,mais lequel ?

    On pense ici au terme hindouiste sutratma:sutra:fil de l'atma,l'esprit.

     

    Dans "l'Evangile de Marie",Myriam de Magdalah,évangile copte du 2° siècle traduit et commenté par Jean-Yves Leloup,on peut lire:

    "J'ai (Marie) eu une vision de l'Enseigneur et je lui ai dit:Seigneur, "je te vois aujourd'hui dans cette apparition."

    Il répondit:"Bienheureuse toi qui ne te troubles pas à ma vue,là où est le Noùs,là est le trésor".

    Alors ,je lui dis:"Seigneur,dans l'instant,celui qui contemple ton apparition,est-ce l'âme (psyché) ou l'esprit (pneuma).

    L'Enseigneur répondit:

    Ni par la psyché ni par le pneuma mais le Noùs étant entre les deux,c'est lui qui voit."

    (Page 10)

    Je pense que ce mot Noùs a mal été traduit.Ce mot signifie habituellement l'esprit.Mais Marie le présente comme un  entre deux.Ce serait donc à mon avis une faculté naturelle.

    Comme l'indique son prénom Mariam:maréah,vision.

    Mariam peut s'épeler aussi MYRIAM qui selon les exégètes a une origine Egyptienne:MERI-AMON qui signifie l'aimée d'Amon.

    Selon mon point de vue,MYRIAM:MRYM, a une autre signification,selon l'étymologie Egyptienne:

    YR,c'est l'oeil,voir et MEM,représenté par plusieurs lignes de Noun,c'est l'eau.

    Pour les Egyptiens,le Noun,c'est la proto matière ,l'énergie subtile ou encore le fluide ou le prototype de l'eau.

    Cette vision serait donc à la fois naturelle et supra naturelle et ramène aussi aux spéculations des taoïstes sur la question en ce qui concerne la vision interne.

    Pourquoi la vision est associée à une prostituée?

    Ici,nous avons un jeu de mot qui ne peut exister qu'en hébreu.Prostituée se dit Zonah :ZNH et vision  se dit Hazon :HZN.Ainsi la vision  est l'anagramme de Zonah.Ce qui caractérise une prostituée,c'est sa vulve ou yoni presque  constamment ouverte.

    Ainsi la colombe ,symbole du St Esprit se dit Yonah en Hébreu.On peut rapprocher ce mot de la YONI hindoue  qui en sanskrit est la Matrice.

    On est tous sortis de la Matrice universelle,de la Mère universelle ou Yoni et celle-ci nous accompagne tout au long de notre vie selon l'ancienne spiritualité Egyptienne, qui la nomme OUT, rejointe par le Tao qui la nomme la Mère universelle  ou encore la vallée mystérieuse qui engendre le ciel et la terre.

    Le baptême chrétien originel rejoint ces notions.C'est  une plongée dans les eaux matricielles ,afin de renaître à nouveau,dans notre nature essentielle.

    Et dans l'Evangile de Marie de Magdalah,il est dit :"Car c'est à l'intérieur de vous qu'est le Fils de l'Homme,allez à lui,ceux qui le cherchent le trouvent." (Versets:19 à 22).Le Fils de l'Homme est assimilé au Royaume de Dieu ou des cieux.Ici,il y a une contradiction,fils de l'homme et pourquoi pas fils de la Matrice? Ici,il y a un ésotérisme en hébreu.L'homme,c'est Ha Adam:H-ADM qui en guématrie vaut 45+5=50.Ce nombre 50 est celui du Noun qui est le poisson ou serpent d'eau.Le noun pour les Egyptiens de l'antiquité,l'énergie première.

    Josué,compagnon de Moïse était appelé Fils de Noun.Jésus dans le nouveau testament se nomme fils de l'homme qui est aussi comme on vient de le voir est fils de Noun.C'est pourquoi les premiers chrétiens voyaient dans le poisson: noun,le symbole du Christ.Quant aux chrétiens Nassènes ou Ophites c'est le serpent suspendu à un Tau qui était le symbole du Christ.

    On peut considérer le christianisme primitif comme l'exégèse gnostique de l'ancien testament.

     

    Dans cette continuité gnostique,on observe donc  que le personnage de Marie de Magdalah a été construit sur celui de Rahab,la prostituée avec son fil magique,pendu à la fenêtre de ses yeux qui vient du Noùs ou principe spirituel intérieur.   

     


  •  

    Dans son livre "l'invention de Jésus",Bernard Dubourg fait quelques remarques intéressantes.

    Pourquoi Juda vend-il Jésus pour 30 pièces d'argent ?

    Dubourg souligne que ce nombre 30 est la guématrie par rang de Juda qui s'écrit  en hébreu Yehouda:YHWDH =10+5+6+4+5 =30

    Pilate désire délivrer Jésus de la vindicte populaire  et le relâcher selon la coutume pascale de libérer un détenu. (Matthieu:1/24).

    Or,Pilate s'écrit en hébreu PELET ( avec un  Têt final)et ce mot signifie selon le dictionnaire Sander/Trenel,libérer,délivrer.

     

    Nous trouvons aussi en Matthieu 27:57/60, un certain Joseph d'Arimathie.

    Il est celui qui alla trouver Pilate pour lui demander le corps de Jésus.Il l'enroula dans un linceul propre et le déposa  dans un sépulcre neuf,qu'il s'était fait tailler dans le roc.

    Or,Arimathie vient de l'hébreu:Ahary moth qui signifie "après la mort".

    Ce nom allait donc de soi après la mort de Jésus.

    Le Josué biblique emmenait le peuple élu (?) en Terre Promise où coulait le lait et le miel.La mission du Josué/Jésus évangélique est de mener vers le Royaume des cieux qui selon St Luc, est au dedans de soi.C'est cela la Nouvelle Alliance,la circoncision du coeur,l'ouverture du coeur au Règne de Dieu.Car l'Homme l'Adam primitif a été fait à l'image et la ressemblance de Dieu (Elohim),selon la Genèse.

    Mais c'est sa désobéïssance à sa lumière intérieure qui l'a fait chuter dans ce monde de misères.

     

    Ce nom d'Arimathie se trouve aussi  en Juges :1:1,concernant Josué:

    "Va yehi Ahari Moth Yehoshouà:"

    =Après la mort ( Ahari Moth) de Josué,les enfants d'Israël consultèrent le Seigneur.

    Enfin,le jeu de mot:"Tu est Pierre et sur cette pierre je fonderai mon  église"a déjà été étudié dans un article sur ce blog .

    L'hébreu,dépositaire des hiéroglyphes Egyptiens serait-elle la langue parfaite ?Chaque lettre de l'alphabet hébreu est en effet un hiéroglyphe.Le sanskrit des hindous veut dire parfait,sans faute.Mais on remarquera que pour l'hindouisme avec son véhicule le sanskrit,c'est le son qui est supérieur au graphisme.

    Israël veut dire le voyant de Dieu.Son frère Ismaël signifie,celui qui écoute Dieu

    La vue serait-elle supérieure à l'écoute,aux sons,aux mots ? C'est ce que pensait Philon d'Alexandrie.Cependant on peut observer  que la vue ne trompe pas,alors que les sons se perdent dans l'ether de l'Infini.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    Dans la Bible,Juda est le 4° fils de Jacob avec Léa et se prononce en hébreu Yehoudah.Ce nom signifie :qui rend grâce (yadah) à YHWH.Il contient la racine Yad qui signifie :main.

    Selon Genèse :35 "(Léa) conçut encore et mit au monde un fils et elle dit,"pour le coup,je rend grâce à YHWH".C'est pourquoi elle le nomma Yehuda.

    Yehoud signifie la Judée.Le juif est celui qui descend de la tribu de Juda,une des 12 tribus d'Israël.Yehoudi désigne le juif.

    Voici dans l'ancien testament la valeureuse action  de Juda.

     

    "Les frères de Juda jalousèrent Joseph,l'homme aux songes,enlevèrent sa tunique et le jetèrent dans une fosse,pour ensuite le tuer.

    JUDA dit à ses frères:"Quel profit y aurait-il à tuer notre frère et cacher son sang"? .Allons le vendre aux Ismaélites.Ses frères écoutèrent Juda.

    Les marchands madianites qui passèrent hissèrent Joseph hors de sa fosse et le vendirent pour 20 sicles d'argent aux Ismaélites qui le menèrent en Egypte."

    (Genèse:37:12/28)

     

    Dans le Nouveau Testament,on nous a inventé un autre Juda que l'on trouve dans l'Evangile en Matthieu:26:14/16)

    "L'un des douze disciples de Jésus  s'appelait JUDA Iscariote (Ish=homme de la ville de Qérioth,une ville qui est dans l'héritage des fils de JUDA,de l'ancien testament,située vers la frontière d'Edom).

    JUDA se rendit chez les grands prêtres ,dont Caïphe qui avaient pris la décision en commun d'arrêter Jésus par ruse et de le faire mourir et leur dit :"Que voulez vous me donner et je vous le livrerai ?"

    Ceux-ci fixèrent le prix à 30 pièces d'argent.Dès lors JUDA cherchait une occasion favorable pour le livrer." 

    "Et de grand matin,pour blasphème,tous les grands prêtres et les anciens du peuple,de commun accord décidèrent de faire condamner à mort Jésus."

    (Matthieu:27:1)

     

    Depuis des lustres, la chrétienté et à sa suite l'Islam tératogène ont associé les juifs ,c'est à dire JUDA,à l'argent,à l'usure,aux banques ,au commerce et à la formation du capitalisme.

    Mais c'est dans la chrétienté  de la grande Eglise que l'on trouve l'accusation  la plus grave,celle de déïcide.

    Il n'a rien  existé de tel dans la GNOSE puisque  pour celle-ci,le Christ n'est pas un  personnage historique,mais la lumière ou encore le Verbe dans l'homme de lumière de tout homme qui vient en ce monde,selon le prologue de l'Evangile de St Jean.

     

    Ainsi,dans l'ancien testament,JUDA sauve son frère Joseph de la mort, avec de l'argent.

    Dans le nouveau testament ou le canon de l'Eglise n'a retenu que 4 évangiles ,là où il en existait des dizaines(.Les gnostiques en particulier se servaient de l'Evangile de Thomas ,ou encore de Philippe,des évangiles  jetés aux orties ou aux oubliettes par tous les ensoutanés.)

    Dans ces 4 évangiles,on nous présente un  JUDA,c'est à dire un juif qui livre à la mort, pour de l'argent ,le fils de Joseph.

    Les rédacteurs des évangiles ont tout simplement fait du plagiat,mais de mauvais goût:Un Juda satanique qui détrône le vrai Juda et un Joseph employé à contresens ,dans le conte obscène du mari trompé.

    Pour compléter cette courte réflexion,on pourra se reporter au livre de Jacques Attali:"Les juifs,le monde et l'argent",histoire économique du peuple juif,publié en livre de poche chez Fayard.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique